Faire avec ce qu'on a

Publié le par Annick Boidron

Il y a quelques jours, j'ai réalisé quelques semis dans mes nouveaux plateaux alvéolés. Bien sûr rien ne peut encore avoir poussé: il fait -6° la nuit.Mais je vais quand même leur rendre visite chaque jour. Et ce matin, consternation : les alvéoles dans lesquelles j'avais semé les fèves sont vides !

Il ne faut pas accuser sans preuves mais je pense connaître les coupable : les mulots ! Chaque année, quelques-uns d'entre eux élisent domicile dans la serre où ils trouvent un peu de verdure pour passer l'hiver.

Je veux bien partager, mais il y a des limites.

J'ai donc décidé de protéger mes semis avec ce que j'avais sous la main.

Près du coin à compost et de la plate-bande de consoudes, pousse un arbuste qualifié de "plante invasive": de la spirée de Douglas (spirea dougalsii).

Moi je l'aime bien: elle n'est pas si invasive que ça, elle fait de jolies fleurs roses au printmps et a un beau feuillage frais tout l'été.

Autre avantage : je peux la couper au ras du sol pendant toute l'année et en faire des tuteurs. Les branches restent souples et on peut facilement les entreméler pour leur donner la forme désirée.

J'ai donc très rapidement et facilement constitué des arceaux en piquant quelques branches de part et d'autre de mes plateaux puis en les enroulant les unes autour des autres pour former des arches.

Ensuite, j'ai posé un filet dessus. Je l'ai coincé avec des pots de terre, des planches et de vieux tuteurs. J'espère que maintenant les mulots ne pourront plus accéder à mes semis.

Sinon... ben sinon tant pis, je ne voudrais pas leur faire de mal.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

emie 26/09/2017 21:32

si vous avez des problèmes avec les mulots, rien de tel que des feuilles de lauriers rose que vous cachez dans les galeries et troues ils seront empoisonnés en les grignotant