Boutures d'heuchères à la mode Dekarz

Publié le par Annick Boidron

Connaissez vous Damien Dekarz ? Très probablement, si vous vous intéressez au potager, la réponse est oui. Mais au cas où, sachez qu'il anime  un blog, une page facebook et une chaine sur Youtube. Je regarde régulièrement ses vidéos qui sont toujours concises et bien réalisées mais je n'avais jamais vu celle-ci. Regardez-là, ça vaut la peine :

La culture en pot

 

Je ne passe pas mon temps à répéter ce qu'il dit, il suffit de regarder la vidéo. Mais, comme d'habitude, j'ai eu envie d'essayer sa technique. Plus tard, quand ils auront bien grandi, je l'appliquerai à quelques pieds de tomates. Mais ça, c'est plus tard.En attendant, j'ai tenté un essai avec des boutures d'heuchères.

Il faut tout de suite dire que mes contenants sont beaucoup plus petits que dans son exemple et que les boutures d'heuchères sont très faciles à réussir. Le résultat ne sera donc en aucune manière concluant. Je vous montrerai quand même ce que ça donne dans quelques semaines.

Pour faire des boutures d'heuchères, il nous faut... des heuchères. De préférence de toutes les couleurs, c'est leur principal intéret.

En voici une que j'aime beaucoup, elle s'appelle "red berry". En ce moment, elle "pète" bien avec les muscaris bleus.

Heuchère red berry

On prend un éclat à la périphérie de la touffe et on enlève les feuilles de la base pour obtenir une sorte de tige

On plante ensuite celle-ci dans la terre, on tasse un peu, on arrose... et voilà !

Bouture d'heuchère red berry plantée en pot

Sauf que, cette fois-ci, j'ai préparé le pot d'une façon un peu spéciale...

Les contenants sont des pots métalliques carrés qui ont décoré mes fenêtres l'été dernier.Leur base est percée pour assurer le drainage.

dans le fond, j'ai mis des feuilles mortes et des brindilles sèches

puis de l'herbe et des feuilles vertes

et enfin, j'ai complété avec du  vieux terreau récupéré dans un pot qui, l'année passée, a accueilli un pied de poivron et des basilics.

Pour finir, un peu de feuilles légèrement décomposées en guise de mulch... et c'est fini !

Un belle palette d'heuchères de toutes les couleurs qui, je l'espère, iront bientôt embellir mes parterres. On verra...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cocquet murielle 14/04/2016 09:34

Bonjour et merci Annick,

Grâce à vous je viens de mettre un nom sur les muscaris bleus de mon jardin et en faisant quelques recherches j'apprend que les fleurs ne sont pas comestibles mais que les bulbes le sont ;-)) Consommés en Grèce depuis l'Antiquité, amère mais très appréciés, ils sont mis à tremper puis bouillis et mangés en vinaigrette.
En Turquie, à Chypre et en Italie les bulbes(lampascione) sont macérés dans l'eau puis frits avec des œufs ou conservés à l'huile avec de l'ail et du piment.

Voili, voilou encore une belle surprise qui ne devrait restée sans "faim"...

A bientôt :-))

Annick Boidron 14/04/2016 15:55

Bonjour Murielle,

Voilà une information intéressante ! J'ignorais que tous les muscaris étaient comestibles. je viens d'aller faire, moi aussi, un tour sur internet et le fait semble confirmé. J'ai acheté chez "ortie-culture" il y a quelques années, une sorte de muscari (pas celle de la photo, une autre variété plus tardive) vendue pour ses bulbes comestibles. Ils sont dans mon coin à légumes vivaces et j'avoue que je n'ai pas encore goûté. Il faut dire que la touffe ne s'étoffe guère avec les années. Quand cette variété sera en fleur, j'en prendrai une photo pour vous montrer.

Encore merci et bonne journée à vous