Mais que se passe-t-il avec les semis de poireaux ?

Publié le par Annick Boidron

Histoire de commencer en beauté, voici une photo d'un poireau au potager en octobre 2015. Oui, chez moi, il n'y a pas de lignes de légumes : je repique les poireaux entre les autres légumes. Je n'en mets pas beaucoup mais ils deviennent très gros.

C'est une vieille dame de Mouzon qui produit les plants puis qui en donne à ma belle-mère, qui en donne à Alain, qui me laisse les petits derniers, les plus chétifs... Mais qui deviennent les plus grands... YES !

Bon, ça, c'est pour ce qui va bien... Mais aujourd'hui, un message de Sylviane est venu retourner le fer dans la plaie : je n'arrive pas à réussir mes semis de poireaux !

Je raconte :

J'ai commencé le 7 février : très tôt. J'ai semé dans le même cageot plusieurs lignes d'oignon (aujourd'hui repiqués en godets) et deux lignes de poireaux. J'ai employé de vieilles graines de "jaune du Poitou" : elles n'ont pas germé. Premier échec, on pouvait s'y attendre !

J'ai recommencé le 20 février : une ligne de poireaux "gros long d'été" et une autre avec de nouvelles graines de "jaune du Poitou". La levée a été normale.

Le 31 mars, la place sur les appuis de fenêtre commençant à manquer, j'ai entrepris de transférer dans la serre tout ce qui ne me semblait pas trop frileux. Comme les poireaux étaient serrés dans leurs deux petites lignes et que la place avait été libérée par les oignons, j'ai éclairci les lignes et repiqué, dans le même cageot, les poireaux en trop.

J'ai conservé quelques petites laitues tombées là par hasard et enlevé la tomate alien qui n'aurait pas supporté la température de la serre.

Presque deux mois et demi après le  semis, c'est à dire aujourd'hui 8 mars 8 avril, voici ce que ça donne :

Pas bien gros ! Pas bien vaillants non plus !

Bon, je peux me raconter qu'il faut être patiente et qu'ils finiront peut-être par pousser.

Cette incapacité à réussir de beaux plants à repiquer n'est pourtant pas héréditaire puisque, pendant des années, mon père a semé ses poireaux dans la serre avec succès et, si mes  souvenirs sont bons, sans grand effort. Il n'est malheureusement plus là pour me dire comment il faisait !

En attendant, je vais toujours laisser le cageot dans la serre, on verra bien. Remarquez la protection (qui marche !) contre les rongeurs.

Semis de poireaux en caissette

 

 

 

Mais pas question de se résigner : je finirai bien par trouver la bonne méthode.

Affaire à suivre.....

 

 

Publié dans Semis, Serre, Légumes, Potager

Commenter cet article

Sylviane 11/04/2016 16:30

Merci Annick pour cette réponse super détaillée :)
Je suppose qu'il faut lire 8 avril et non 8 mars... belle journée printanière!

Annick Boidron 11/04/2016 18:32

Ah la la, quelle distraite. Merci Sylviane, je corrige ça tout de suite.
Bonne soirée