Tubercules andins, suite : les capucines tubéreuses

Publié le par Annick Boidron

Contrairement aux ullucos, je cultive des capucines tubéreuses  depuis des années. C'est une culture facile, qui donne une belle petite production. De plus, ce sont des plantes décoratives au jardin. La photo ci-dessous a été prise en novembre 2016.

PLants de capucines tubéreuses en novembre 2015

Tout se mange dans le mashua (c'est son autre nom). Comme on peut s'en rendre compte, la productivité est énorme : ici, il y a six plants en tout sur moins d'un demi mètre carré. Les feuilles se mangent crues en salade ou cuites. Elles donnent un goût original aux soupes d'été. Les feuilles de capucine tubéreuses ont à peu près le même goût que celles de la capucine "normale"

Les fleurs, quant à elles, apparaissent seulement vers le mois d'octobre. Elles ont un petit goût sucré et sont très jolies (je trouve).

Et voici les tubercules: ici, nous avons la récolte d'un seul pied. Les plus gros tubercules mesurent environ 15cm. Leur goût est assez particulier, indescriptible: il faut essayer !

Comme beaucoup de tubercules andins, on les laisse quelques jours à la lumière après la récolte, de préférence au soleil. Moi, je les mets sur mon appui de fenêtre (décidément bien utile ! ).

Par la suite, les mashuas se consomment crues, en carpaccio ou râpées. Elles se cuisent comme des pommes de terre avec lesquelles on peut les mélanger pour faire une purée à la couleur et au goût originaux.

Dans de bonnes conditions de conservation, on peut en manger tout l'hiver. Je les dépose dans de la tourbe. Ici, le contenant est une bourriche à huitres, sans couvercle. Attention, les tubercules ne doivent pas se toucher et ils doivent être recouverts de tourbe (ou de fibre de coco). On peut aussi les emballer dans du papier. Je l'ai fait cette année pour essayer et c'est tout aussi efficace. L'idéal est de les placer dans une pièce fraîche mais à l'abri du gel.

Après l'hiver, début avril, on commence à observer de petits germes et des racines: il est temps  mettre les capucines en végétation. C'est ce que j'ai fait, dans des pots, à l'intérieur.

Les Capucines se mettent vite à pousser avec vigueur. Pourtant, il faudra attendre que les gelées ne soient plus à craindre avant de les planter dehors. Les tubercules résistent au gel (modéré) mais le feuillage est "grillé" dès que les températures sont négatives.

Une dernière petite information (à vérifier): la capucine tubéreuse serait anaphrodisiaque, c'est à dire... enfin vous avez compris. Voilà une information qui peut être utile quand on a beaucoup jardiné toute la journée et qu'on a envie de se reposer.

Publié dans Légumes, Potager

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article