Des figues en Ardenne

Publié le par Annick Boidron

C'était un tout petit figuier, acheté sur ebay en 2009. Il n'est toujours pas bien grand, et c'est tant mieux !

 Je n'ai pas retrouvé le nom du vendeur. Dommage car j'aurais fait sa publicité.

Des figues en Ardenne, je n'y croyais pas vraiment. C'est pourquoi je n'ai pas voulu investir dans une variété sophistiquée. Ce petit figuier m'a coûté quelques euros. Le vendeur indiquait : "résistant au gel, donne des fruits dès la première année"... et il ne mentait pas !

J'ai reçu une brindille toute petite mais dotée de racines vigoureuses et je l'ai installée devant la maison, le long d'un mur "plein sud". Bien sûr, tout le monde a rigolé.

Mais mon petit figuier, planté à l'automne dans un sol bien drainé, a survécu à des températures inférieures à -20° et, l'été suivant, il nous a gratifiés de quelques fruits. Depuis lors, quasiment tous les ans, nous dégustons une récolte plus ou moins abondante de figues.(ici, une figue bien mûre en août 2015).

Le risque principal, ce sont les gelées tardives lorsque les fruits sont déjà formés, comme ce fut le cas cette année : un simple voile de forçage pendant quelques jours a suffi pour éviter la catastrophe. Cependant, les fruits les plus éloignés du mur n'ont pas résisté et sont gelés. Les autres se développent rapidement. 

En septembre, notre petit figuier se couvre à nouveau de fruits. Malheureusement, ceux-ci ne sont jamais arrivés à maturité: les premiers gels de l'automne les détruisent.(ci-dessous, des figues déjà de bonne taille en octobre 2013: elles n'ont pas eu le temps de mûrir).

Voici quelques fruits, dégustés en août dernier. Il ont l'air un peu pâlichons mais je peux vous assurer qu'ils sont juteux, parfumés et sucrés !

Le figuier se bouture facilement. Je vais bientôt tailler le mien en coupant les quelques branches qui s'éloignent du mur. Si quelqu'un veut des boutures, suffit de demander...

Publié dans Fruits

Commenter cet article