L'année du sceau de Salomon

Publié le par Annick Boidron

Le sceau de Salomon est une plante de sous-bois clair. Bien avant notre arrivée ici, une petite touffe décorait avec élégance le pied de notre haie "champètre"

Parfois, quelques semis spontanés étoffaient la touffe, mais nous n'avions jamais trouvé de semis à plus d'un mètre de distance.

Et puis, cette année, que s'est-il passé ? Nous retrouvons de jeunes sceaux de salomon un peu partout dans le jardin.

Il y en a  dans tous les coins: à l'ombre, au soleil,là où le sol est sec et là où il est humide.

Je les y laisse, bien sûr. Ce sont des plantes que j'aime beaucoup.

Qu'est-ce qui peut expliquer cette soudaine dissémination ? Mystère ! Peut-être que "notre" écureuil y est pour quelque chose: il a élu domicile dans le jardin pendant tout l'hiver. Nous avons pu l'observer alors qu'il enfouissait ses provisions à gauche et à droite. Peut-être en a-t-il fait de même avec les fruits appétissants du sceau de Salomon? Ou peut-être la météo a-t-elle favorisé la germination de ces graines? Ou... ?

Quoi qu'il en soit, je m'en félicite. Ces petits plants se développent à toute allure !

Les sceaux de salomon sont des plantes gracieuses, discrètes mais décoratives. L'année dernière, nous avons trouvé une variété légèrement panachée, très élégante. Je la trouve belle, sans ostentation : elle apporte une petite note de sophisitication, entourée de plantes spontanées, sous les arbres.

Chaque année, de plus en plus de plantes du jardin se ressèment spontanément. C'est un plaisir, d'autant plus que celles-ci sont souvent plus précoces et plus robustes que les pieds achetés en jardinerie ou semés par mes soins. Peut-être qu'un jour je n'aurai plus rien à faire, il ne me restera qu'à contempler mon jardin évoluer par lui-même.

En attendant, il y a des massifs à nettoyer !

Publié dans Fleurs, jardin d'agrément

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article