Promenade autour de la mare naturelle

Publié le par Annick Boidron

Toute une partie du terrain est réservé à la mare et à son environnement. C'est un endroit entouré de haies sauvages où les herbes sont laissées hautes la plupart du temps.

Nous la voulons la plus "naturelle possible" mais elle a été créée de toutes pièces : comme notre terrain est presque partout n pente, nous avons dû l'installer à flanc de colline. C'est un terrassier qui a réalisé les travaux à la pelle mécanique puis nous avons installé une immense bâche en caoutchouc pour étanchéifier.

Vue générale de la mare

A début nous avons planté quelques plantes indigènes. D'autres sont apparues spontanément.

Nous ne voulions pas planter dans des bacs en plastiques car nous trouvions cela artificiel. Les plantes poussent avec beaucoup de vigueur dans un fin lit de terre mélangée à du gravier. Etait-ce une bonne idée ?  Il y a des avantages et des inconvénients à un tel type d'aménagement. Les plantes ont un aspect naturel et la bâche est dissimulée par contre, certaines plantes se développent de façon anarchique et il faut en arracher une grande quantité chaque année en fin d'hiver. Sinon, il n'y aurait plus de mare !

Mais enfin le résultat escompté est atteint : une mare à l'eau claire sans aucun système filtration, abritant une faune et une flore sauvage riche et remuante.

Petit tour :

Ce sont les grenouilles qui mettent l'ambiance : il y en a partout, qui sautent, chassent et défendent leur territoire pendant tout l'été. Sur les photos, ce sont des grenouilles vertes. Les rousses sont venues dans la mare pour pondre et sont déjà reparties chasser ailleurs dans le jardin ou plus loin.

grenouille verte

Le soir, quand il fait doux, elles se rassemblent et le concert commence :

grenouilles vertes mare

Côté plantes, il y a bien sûr les nénuphars, qui sont aussi une variété indigène à l'allure bien plus naturelle que les variétés bariolées du commerce. Sur la photo ci-dessous, on peut voir le lychnis  fleurs de coucou. C'est un cousin du "compagnon rouge" : une silène. Son nom latin est Silene flos-cuculi.

silène fleur de coucou bege mare

Je me suis souvent demandé pourquoi elle portait ce nom . Ce serait  parce que ses fleurs apparaissent au moment où le coucou commence à chanter.

silene fleur de coucou au bord de la mare

Pour me moment, les grands iris jaunes sont également en fleur.

iris d'eau au bord de la mare

Ils sont moins nombreux cette année que les années précédentes.

Il y a aussi quelques fleurs de renouée qui tiennent compagnie aux silhouettes de canards achetées au "florifer", un artisan du côté de Namur.

silhouettes de canard du florifer au bord mare

A l'autre extrémité, nous avons disposé un lit de sphaigne directement sur la bâche afin de constituer une sorte de "tourbière" miniature. Elle a poussé avec vigueur. Une osmonde plantée là il y a trois saisons semble s'y plaire: sa petite fronde d'origine, achetée en pépinière, s'étend chaque année un peu plus.

sphaigne et osmonde au bord de la mare

Bientôt les grandes reines des prés, les salicaires et les myosotis prendront le relais et les libellules animeront la scène.

Commenter cet article

Silvia 23/06/2017 15:20

Bonjour, superbe votre mare, je suis justement ne pleine réflexion pour en mettre une en place dans mon jardin. Comment vous êtes vous procuré le nénuphar indigène ? C'est un chat que je vois sur une des photos ? Je m'inquiétais justement à ce sujet, le chat attrape t'il réguièrement des grenouilles ?

Annick Boidron 23/06/2017 17:28

Bonjour et merci pour votre commentaire. Comme beaucoup de plantes dans mon jardin, j'ai reçu le nénuphar. Nous en arrachons régulièrement car il se développe très vite. Si vous le désirez, lorsque nous ferons l'entretien (à l'automne), je peux vous en envoyer quelques racines : il reprend très facilement. Pour les grenouilles, le chat aimerait bien en attraper mais elles sont plus malines que lui ! Cela dit, ça dépend peut-être des chats ! Je ne peux que vous encourager à créer une mare, c'est vraiment un + dans le jardin que ce soit pour enrichir la biodiversité ou pour passer des heures à observer toute la vie qui s'y développe. Bien sûr, si vous n'habitez pas trop loin, n'hésitez pas à passer à la maison : les plantes aquatiques et de rives se développent très rapidement et nous en avons beaucoup trop. Je vous souhaite bien du plaisir avec votre future mare.

catherine 02/10/2016 14:36

incroyable le nombre de grenouilles! je t'envie cette faune, notre petite mare attire aussi grenouilles et crapauds, mais pas autant, je suis bluffée!
par contre la notre est beaucoup moins sauvage, peut être est ce là la réponse?