L'œillet deltoïde. En souvenir de Paul François

Publié le par Annick Boidron

Aujourd'hui est un jour triste : Paul François, si gentil et serviable, au caractère bien trempé, râleur et rigolard, est décédé. Avec Claudine, son épouse, il entretenait avec passion un magnifique jardin composé de pièces d'eau et de parterres de fleurs exubérants. Quand je les ai connus, je ne comprenais pas cette passion pour le jardinage : je commençais seulement à m'y intéresser de loin. Mais quand j'ai visité leur jardin, quand j'ai vu ce que deux personnes, toutes seules, arrivaient à réaliser, je me suis dit : "pourquoi pas chez nous ?".

Lors de cette visite, Paul et Claudine, comme tous bons jardiniers qui ont envie de faire partager leur passion, m'avaient donné des boutures et des éclats de leurs plus jolies plantes. Parmi ceux-ci, il y avait une toute petite touffe, juste quelques brindilles, dans un godet. Aujourd’hui, elle pousse toujours dans plusieurs endroits du jardin et je l'adore : c'est un œillet deltoïde rouge (ou fuchsia foncé selon certains).

Petit portrait de cette merveille

Les fleurs de l'œillet deltoïde ce matin

Les fleurs de l'œillet deltoïde ce matin

Que des qualités

Elle est toute jolie et légère : ses petites fleurs, portées par des tiges fines bien au-dessus de son feuillage ras et persistant, bougent au moindre souffle de vent.

L'œillet deltoïde. En souvenir de Paul François

Elle est facile : elle ne demande que du soleil et accepte un sol sec. Elle n'est pas contrariante non plus. Cette année, malgré l'absence de soleil et l'abondance de pluie elle fleurit généreusement.

Au dessus d'un muret de schiste : une place qui lui convient particulièrement bien.

Au dessus d'un muret de schiste : une place qui lui convient particulièrement bien.

Elle ne demande pas d'entretien : juste une petite coupe quand les fleurs sont fanées ou, de temps en temps, pour garder la touffe de feuilles bien rase et dense.

Un œillet deltoïde le long du chemin

Un œillet deltoïde le long du chemin

J'aurais peut-être dû préciser que c'est une toute petite plante, qui fait une vingtaine de centimètres de haut quand elle est en fleur. Cependant, elle est costaude : elle s'étend doucement et ne se laisse pas facilement envahir par ses voisines.

Pourquoi "deltoïde" ?

Les noms des plantes, qu'ils s'agisse du nom commun ou du nom latin, ont toujours un sens : ils révèlent une particularité morphologique, un usage, ou le nom de celui qui les a décrites en premier.

Pour deltoïde, je me suis toujours demandé pourquoi les botanistes avaient jugé bon de lui donner ce nom. "Deltoïde" veut dire "qui ressemble à un triangle" et je ne voyais rien, dans cette plante, qui soit en forme de triangle. Je vous laisse quelques minutes pour trouver. La réponse se trouve dans les photos ci-dessus. (et aussi ci-dessous si vous êtes impatients).

...

...

...

...

...

 

Fleur d'œillet deltoïde : la base des pétales ressemble à un triangle

Fleur d'œillet deltoïde : la base des pétales ressemble à un triangle

Vous avez trouvé ?

Après de longues recherches infructueuses sur le net, j'ai enfin déniché la réponse dans un ouvrage paru en 1804 : le "Dictionnaire Universel de botanique" par JC.Philibert. Voilà ce qu'il dit dans le style de l'époque :

"On a donné à une jolie espèce d'œillet qu'on trouve aux environs de paris, et qui porte sur la base de la lame de ses pétales une trace en forme de delta, d'une couleur plus intense que le reste, (le nom) de Dianthus deltoides (œillet deltoïde)."

(Consulté sur Google play : livre gratuit.)

Une plante timide ?

En anglais, le nom de l'œillet deltoïde est maiden pink  ce qui donne à peu près, en français : "œillet de jeune-fille". Est-ce parce qu'il referme (pudiquement ?) sa fleur quand le ciel se couvre ? C'est du moins l'explication que j'ai trouvée sur plusieurs sites consacrés aux plantes vivaces.

Je pense que cette explication aurait amusé Paul François, qui était tout le contraire de timide ! Son souvenir reste pour moi dans cette petite fleur.

 

Quand il fait sombre, les fleurs se referment

Quand il fait sombre, les fleurs se referment

Commenter cet article

Ivette 06/07/2016 21:20

Très bel et émouvant hommage.