La question d'Ivette : taille des rudbeckias et éclats de touffe

Publié le par Annick Boidron

Ivette est prof, et les profs, c'est doué pour poser des colles. Dans son commentaire à propos de l'article sur les rudbeckias, elle me pose la question suivante :

Qu'appelles-tu un "éclat de souche" ?

Bonne question : je me suis rendu compte que c'était une expression que j'employais comme ça, sans en avoir vérifié le sens. Mais à priori, je ne me suis pas trompée.

Un éclat de souche, c'est un truc comme ça :

Voilà à quoi ressemble un "éclat de souche" dans ma tête

Voilà à quoi ressemble un "éclat de souche" dans ma tête

C'est à dire un petit bout de plante, un rejeton, qui pousse au pied d'une autre plus vieille :

Un petit rudbeckia pousse au pied d'une plante plus vieille

Un petit rudbeckia pousse au pied d'une plante plus vieille

On le prélève avec un petit bout de racine

La question d'Ivette : taille des rudbeckias et éclats de touffe

C'est, selon moi, la technique la plus facile pour multiplier une plante. Je fais ce genre de boutures tout le temps : dès que je remarque des rejets au pied d'une plante qui me plait bien : je les bouture. Du coup, c'est ce que j'ai fait aujourd'hui.

Avec des rudbeckias Goldstrum

 

Une petite série d'éclats de souche de rudbeckia "Goldstrum"

Une petite série d'éclats de souche de rudbeckia "Goldstrum"

Attention : ils ne doivent pas sécher !

Attention : ils ne doivent pas sécher !

Il y a beaucoup trop de feuilles : il faut en supprimer pour éviter le dessèchement

Il y a beaucoup trop de feuilles : il faut en supprimer pour éviter le dessèchement

Comme ça, c'est mieux.

Comme ça, c'est mieux.

La bouture est plantée dans un substrat bien humidifié. Il faut soigneusement tasser la terre tout autour pour qu'elle adhère à la base. Attention : ne pas enterrer le collet (la naissance des feuilles)

La bouture est plantée dans un substrat bien humidifié. Il faut soigneusement tasser la terre tout autour pour qu'elle adhère à la base. Attention : ne pas enterrer le collet (la naissance des feuilles)

Bien arroser à la base

Bien arroser à la base

Et voilà : huit boutures qui n'ont plus qu'à s'enraciner !

Et voilà : huit boutures qui n'ont plus qu'à s'enraciner !

Et avec bien d'autres choses encore...

Comme il restait de la place dans le plateau alvéolé, j'ai continué sur ma lancée. J'ai aussi bouturé des rudbeckia purpuréa, des potentilles rouges ...

 

Eclats de touffes de potentilla atropurpurea : pas facile d'en prélever avec des racines

Eclats de touffes de potentilla atropurpurea : pas facile d'en prélever avec des racines

Et aussi un pauvre rudbeckia à fleurs blanches et vertes retrouvé complètement desséché dans le talus au Sud.

Celui-ci était dans un sale état !

Celui-ci était dans un sale état !

Ah oui ! J'ai aussi bouturé une sauge bleue

Un plateau de quarante boutures. Je vous dirai combien ont repris.

Un plateau de quarante boutures. Je vous dirai combien ont repris.

Un bon taux de réussite

Quand les boutures proviennent d'un plant en bonne santé, qu'elles n'ont pas l'occasion de se dessécher et qu'on les conserve à mi-ombre tout en gardant la terre humide sans excès, le résultat est presque garanti. Bien-sûr, c'est plus compliqué quand les plantes-mères sont chétives ou que les éclats ne comportent que des feuilles et aucune racines. Mais ce n'est pas désespéré et ça ne coûte rien de tenter le coup.

Des boutures d'Astrances

Il y a un mois, j'ai réalisé des boutures de ces belles astrances selon la même technique

Sont-elles pas jolies ces astrances ? On a envie d'en avoir plus, non ?

Sont-elles pas jolies ces astrances ? On a envie d'en avoir plus, non ?

Voici les éclats de touffes il y a un mois

Voici les éclats de touffes il y a un mois

Cette photo a été prise aujourd'hui : un mois plus tard, les boutures sont bien enracinées et prêtes à être mises en place

Cette photo a été prise aujourd'hui : un mois plus tard, les boutures sont bien enracinées et prêtes à être mises en place

Quand je vous disais que c'était facile !

Et la taille ?

Ben la taille, ça dépend. Cette année, la plupart des plantes ont poussé en hauteur, "grâce" à une humidité constante au printemps et en été jusqu'au 15 août. Du coup, les rudbeckias triloba qui, l'année passée, ne dépassaient pas les 80 cm sont plus grands que moi. OK, je mesure moins d'un mètre soixante, mais quand même !

Est-ce qu'on se rend compte de sa taille sur cette photo, par rapport à la bèche ?

La question d'Ivette : taille des rudbeckias et éclats de touffe

Le Rudbeckia "Goldstrum" quant à lui, est bien plus petit : un petit mètre à tout casser. Voici une photo qui donne peut-être un peu plus une idée de sa taille.

La question d'Ivette : taille des rudbeckias et éclats de touffe

Alors, c'est pas une réponse détaillée, ça ?

Publié dans Boutures, Fleurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

catherine 04/10/2016 13:54

alors là je te tire mon chapeau, j'apprends beaucoup de bonnes techniques et astuces, que je vais mettre en pratique!! mercimerci

Ivette 19/09/2016 08:27

Merci :-) prof!