Pompons d'hiver

Publié le par Annick Boidron

Le sol est gelé, la serre rangée, le jardin endormi... pourquoi ne pas rester à l'intérieur à regarder des sites de jardinage et à faire mes commandes de graines ?   Mais cet air vif, ce soleil hivernal et un brin de culpabilité m'ont incitée à mettre le nez dehors. C'était une bonne idée !

Ce n'est plus l'exubérance joyeuse  de l'été, ni les teintes dorées de l'automne. Certes, les vivaces défleuries ont un certain charme mais tout ça manque un peu de gaité.

Sauf quand on y regarde d'un peu plus près : je vous propose un petit tour du jardin sur le thème du pompon. C'est parti, il y en aura pour tous les goûts...

Le pompon blanc cotonneux de l'anémone du japon

Le pompon blanc cotonneux de l'anémone du japon

Et le pompon noir d'un rudbeckia défleuri.

Et le pompon noir d'un rudbeckia défleuri.

Un pompon sophisitiqué aux allures orientales

Un pompon sophisitiqué aux allures orientales

Et les pompons tout simples d'un aster

Et les pompons tout simples d'un aster

Une guirlande joyeuse et vagabonde de pompons soyeux, souvenirs d'une clématite

Une guirlande joyeuse et vagabonde de pompons soyeux, souvenirs d'une clématite

Et les pompons à l'allure militaire des phlomis

Et les pompons à l'allure militaire des phlomis

Peut-on vraiment qualifier de "pompons" les fruits de la symphorine ?  Pourquoi pas, je verrais bien ces trois là sur le bonnet du père Noël.

Peut-on vraiment qualifier de "pompons" les fruits de la symphorine ? Pourquoi pas, je verrais bien ces trois là sur le bonnet du père Noël.

Quant à la joubarbe, elle est constituée d'une multitude de pompons, non ?

Quant à la joubarbe, elle est constituée d'une multitude de pompons, non ?

Mais personne n'osera contester la forme en pompon de l'inflorescence du lierre.

Mais personne n'osera contester la forme en pompon de l'inflorescence du lierre.

Bon, j'avoue, aujourd'hui je vois des pompons partout, même là où il n'y en a pas. J'espère qu'on ne m'en tiendra rigueur. Ce serait le pompon, tiens !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Annick Boidron 11/12/2016 20:25

16° ! Mais c'est tropical ! Ici la terre ne dégèle pas. Nous avions aussi deux écureuils qui fréquentaient notre mangeoire (un peu plus éloignée de la fenêtre que la tienne) mais depuis quelques mois on ne les voit plus ! Il faut dire qu'un épervier a niché tout près de chez nous... la dure loi de la nature !

Marithé 07/12/2016 18:18

Quelle bonne idée de photographier tous ces pompons , j'aime beaucoup le pompon oriental du rudbeckia et ceux de la clématite .
Cela fait deux jours qu'il fait des températures très agréables hier 16 ° et le sol est bien pour travailler , j'ai même des gazanias qui fleurissent et encore des roses .
Malgré le -1° et -2° de la semaine dernière il y a encore des roses qui fleurissent notamment Mutabilis et Rosa Sanguineum .
Tu me demandais pour l'écureuil , il est à 2 m quelquefois moins de la porte-fenêtre du salon et c'est là que se trouve le point de nourriture des oiseaux également , comme il n'y a pas de rideau on peut les voir de près et les photographier .
Bonne soirée

nonette 05/12/2016 09:55

ha les jolis pompons !! ils régalent les petits chardonnerets qui nous rendent visitent de temps à autre. Belle journée

catherine 04/12/2016 18:06

joli billet avec le sourire aux lèvres, bonne soirée

Ivette 04/12/2016 17:43

Bonsoir......tu ne tailles pas ta clématite?

Annick Boidron 11/12/2016 20:25

Si, je la taillerai au printemps.