Quels légumes manger quand la neige recouvre le potager et qu'on n'a pas fait de conserves ?

Publié le par Annick Boidron

Quand le potager est recouvert de neige, pas question de retourner la neige pour retrouver les carottes, les panais ou les tubercules d'héliantis qui passent l'hiver dehors.

Le potager aujourd'hui 15 janvier

Le potager aujourd'hui 15 janvier

Je déteste les conserves

Qu'ils soient en bocaux ou congelés, je déteste les légumes en conserve. Ils sont mous, gorgés d'eaux et n'ont aucun goût. Vous me direz que c'est moi qui ne sait pas les cuisiner : vous avez peut-être raison.

Enfin, pour résumer : je ne fais jamais de conserves de légumes, à part des tomates séchées et, quand j'ai la chance d'avoir des choux, de la choucroute.

Mon dernier essai de conserve en bocaux... je n'aime pas jeter mais, huit ans après, je crois que je n'ai pas le choix !

Mon dernier essai de conserve en bocaux... je n'aime pas jeter mais, huit ans après, je crois que je n'ai pas le choix !

Il ne reste plus qu'à se précipiter au super marché

Pas du tout, malheureux ! Sans avoir accès au potager et sans faire de conserves, il reste bien assez de possibilités de manger des légumes frais, pleins de vitamines et variés. Voici ce que j'ai en provision. Il y a certainement encore bien d'autres possibilités et je suis preneuse de toutes les idées.

Les tubercules

Il y a, bien-sûr les pommes de terre, mais, comme chacun sait, si on en mange tous les jours, ça lasse (lundi des patates, mardi des patates, mercredi...).

Heureusement, depuis quelques années, on redécouvre toutes sortes de nouveaux tubercules aux goûts et aux formes variés. Parmi ceux que l'on arrache à l'automne et que l'on conserve dans la maison, on peut citer les trois suivants :

Capucines tubéreuses, poires de terre et ocas se conservent au frais jusqu'au printemps dans de la tourbe (très) légèrement humide.
Capucines tubéreuses, poires de terre et ocas se conservent au frais jusqu'au printemps dans de la tourbe (très) légèrement humide.
Capucines tubéreuses, poires de terre et ocas se conservent au frais jusqu'au printemps dans de la tourbe (très) légèrement humide.

Capucines tubéreuses, poires de terre et ocas se conservent au frais jusqu'au printemps dans de la tourbe (très) légèrement humide.

Les cucurbitacées

Pourquoi s'embêter à faire des bocaux de soupe qu'on ne mangera pas ou à en remplir son congélateur quand on sait que les courgettes bien mûres se conservent plusieurs mois à l'intérieur.

Bien sûr, en légume, elles n'assurent plus vraiment. Mais elles sont encore excellentes pour lier une soupe ! Et bien plus riches en vitamines que les conserves.

Il me reste quatre grosses courgettes pour faire des soupes

Il me reste quatre grosses courgettes pour faire des soupes

Toutes les cucurbitacées à peau épaisse se conservent très bien à l'intérieur de la maison.

Patidoux, potimarrons verts kabocha, pâtissons et potirons se conservent très longtemps après leur récolte.Patidoux, potimarrons verts kabocha, pâtissons et potirons se conservent très longtemps après leur récolte.
Patidoux, potimarrons verts kabocha, pâtissons et potirons se conservent très longtemps après leur récolte.Patidoux, potimarrons verts kabocha, pâtissons et potirons se conservent très longtemps après leur récolte.

Patidoux, potimarrons verts kabocha, pâtissons et potirons se conservent très longtemps après leur récolte.

Au chaud et à la lumière

Cela peut sembler bizarre, mais les courges se conservent beaucoup mieux à la chaleur qu'au frais. J'en ai fait l'expérience avec quelques cucurbitacées stockées dans l'entrée où il ne fait pourtant pas si froid (environ 15°) : elles n'ont pas survécu et les poules les ont mangées aujourd'hui ! Toutes les autres, celles qui "décorent" les appuis de fenêtres du salon et de la cuisine, elles ont toujours l'air aussi en forme qu'au moment de la récolte.

Pâtissons et courgettes dans l'entrée : ils se conservent moins bien au frais !

Pâtissons et courgettes dans l'entrée : ils se conservent moins bien au frais !

Les légumineuses

Voilà encore un légume qui se conserve tout seul. Et quelle variété ! Je regrette de ne pas en avoir semé plus de variétés cet été car, aux haricots secs traditionnels, j'aurais pu ajouter des pois cassés ou des fèves. Peut-être l'année prochaine !

Nourrissants, variés et succulents quand ils sont bien préparés, les haricots secs sont faciles et stocker et à conserver.Nourrissants, variés et succulents quand ils sont bien préparés, les haricots secs sont faciles et stocker et à conserver.
Nourrissants, variés et succulents quand ils sont bien préparés, les haricots secs sont faciles et stocker et à conserver.Nourrissants, variés et succulents quand ils sont bien préparés, les haricots secs sont faciles et stocker et à conserver.

Nourrissants, variés et succulents quand ils sont bien préparés, les haricots secs sont faciles et stocker et à conserver.

Et enfin : les chicons

D'une culture extrêmement facile, les chicons apportent le croquant et la fraîcheur qui nous manquent tant en hiver. D'habitude, nous faisons pousser nos propres racines dans le potager, mais les campagnols adorent... Cette année, nous avons acheté des racines et je dois bien avouer que c'est très pratique : il suffit de les ranger dans une caisse avec un peu de terreau puis de la placer à la cave à l'obscurité pour obtenir de très beaux chicons.

Nos chicons de cette année

Nos chicons de cette année

Ce n'est certainement pas complet : je pense par exemple aux graines germées, mais je n'en ai jamais fait. N'empêche, rien qu'avec les exemples cités plus haut, il y a largement de quoi préparer pas mal de repas variés en attendant le redoux.

 

Publié dans Légumes, Potager, Saisons

Commenter cet article

mariejoclaude 17/01/2017 22:25

C'est quand même beau la neige ! ça fait des années que je n'ai vu mon jardin enneigé ! donc pas de problème pour ramasser nos légumes , et rarement le sol gelé!!!,,, bel article sur la conservation des légumes , je connais les tambour de machine à laver , le plus c'est qu'il met hors de porté les rongeurs
bonne soirée

nonette 17/01/2017 15:05

c'est joli un jardin sous la neige.. merci Annick pour ce bel article. je ne suis pas championne pour la conservation des légumes, alors je suis cliente au marché .. Je suis très intéressée par la culture des salsifis (car j'adore ça) si Viviane pouvait nous donner ses astuces, ce serait bien sympatique. belle journée .

Annick Boidron 17/01/2017 20:55

Ah oui, la neige, c'est toujours photogénique ! Si on est deux à insister, je pense que Vinciane voudra bien nous expliquer comment elle cultive les salsifis. A bientôt et bonne soirée

catherine 16/01/2017 14:35

encore un bel article..
hélas, au potager, l'an dernier mes récoltes ont été nulles, ridicules! (sécheresse bretonne)
les courges que j'ai pu sauver sont bonnes à manger maintenant, quelques soupes, je n'ai rien eu comme légumineuses (au contraire des autres années), peu de courgettes (nombreux pieds pourtant)
je retiens que les courgettes mûres se gardent longtemps, mais pas chez moi, dommage, elles deviennent molles et pourrissent..
merci de cet article, tu me donnes des idées pour les autres légumes!

catherine 17/01/2017 22:46

ose, ose! la sécheresse a continué toute la fin de l'année, les réserves sont très basses en Bretagne, c'est désolant!

Annick Boidron 17/01/2017 21:13

Merci pour ton commentaire, Catherine. Décidément, cette sécheresse Bretonne a fait bien des dégâts. Les courgettes se conservent assez bien, mais ce ne sont pas les meilleures cucurbitacées à conserver quand même. Les potimarrons et patidoux sont bien meilleurs. Oserais-je te souhaiter plus de pluie l'été prochain ?

Vincianne 16/01/2017 10:19

Bonjour Annick, toujours un plaisir de lire tes articles. J'aimerais en savoir plus sur les poires de terre... ça ressemble aux topinambours, elles se cultivent de la meme manière? Pour ma part, je peux partager un petit truc pour conserver des légumes tout l'hiver quand on a pas de cave adéquate: j'ai enterré 2 tambours de machine à laver contre le mur de la maison, j'y stocke carottes, betteraves, céleris raves, salsifis, topinambours, rutabagas jusqu'au printemps. Je recouvre le tambour avec des plaques d'isolation pour éviter le gel, les légumes se conservent parfaitement

Annick Boidron 16/01/2017 13:45

Hello Vincianne, comment va la belle des prés ? C'est vrai que la forme des poires de terre fait un peu penser aux topinambour mais elles n'ont pas du tout le même goût et produisent beaucoup moins. Elles gèlent si on les laisse en terre. Par contre ça se cultive facilement. Si j'ai le temps mercredi, je ferai un petit article sur ma (petite) expérience de leur culture mais on peut trouver pas mal de renseignements sur internet. (son autre nom est yacon : on trouve peut-être plus facilement comme ça !)
Merci aussi pour ton truc du tambour de machine à laver. j'ai toujours hésité à le faire car ... il faut creuser (et c'est dur de creuser...) et je doutais de l'efficacité. Mais si tu me dis que tu le fais et que ça marche, j'essayerais bien. Bonne journée à toi et bonjour à la famille (pour les salsifis, ce serait bien que tu m'expliques à l'occasion comment tu fais car je n'ai encore jamais essayé)

Nat 15/01/2017 23:21

Bonsoir Annick, très intéressant ton article avec ces plantes à redécouvrir pour certaines :o) J'ai un doute, tu pourras peut-être me dire, est ce que l'héliantis est la même plante que le topinambour ? Merci ! Belle semaine à toi

Annick Boidron 16/01/2017 13:39

Bonjour nat, merci pour ton commentaire. L’hélianthe ressemble au topinambour mais est plus fuselé et plus lisse. Il est donc plus facile à peler. Pour ma part, je trouve qu'il est plus ferme et d'un goût plus subtil que le topinambour auquel il ressemble beaucoup (même culture, etc...). Il serait aussi plus digeste. IL se conserve bien en terre tout l'hiver. Bonne journée