Récolter la sève de bouleau, c'est très facile

Publié le par Annick Boidron

La sève de bouleau se vend 15 euros le litre, ce qui n'est pas donné ! Heureusement il est très simple de la récolter soi-même... et c'est maintenant !

La sève brute, limpide, s'écoule goutte-à-goutte.

La sève brute, limpide, s'écoule goutte-à-goutte.

Le bon moment

    Lorsqu'au printemps, le temps devient tout à coup plus doux, que le soleil chauffe l'après-midi mais qu'il fait encore frais la nuit, c'est le bon moment. Poussée vers la cime des arbres par un phénomène encore mal connu, la sève brute peut alors être récoltée. C'est une tradition ancienne, redécouverte récemment même si certains n'ont jamais cessé de la pratiquer.

    La date de la récolte varie d'une année à l'autre. En Ardenne, le plus souvent, la sève commence à monter dans les troncs pendant la première moitié du mois de mars. On peut se baser sur quelques indices : les grenouilles pondent et les jonquilles fleurissent.

    Les grenouilles pondent, les jonquilles fleurissent ... on peut récolter la sève de bouleauLes grenouilles pondent, les jonquilles fleurissent ... on peut récolter la sève de bouleau

    Les grenouilles pondent, les jonquilles fleurissent ... on peut récolter la sève de bouleau

    Matériel

    • Une bouteille et son bouchon à viser
    • Une paille
    • Une ficelle
    • Une perceuse à batterie ou une chignole (perceuse manuelle)
    • Une mèche de 5mm de diamètre et une autre, la plus fine possible
    • ..... un bouleau ! 

    Comment procéder ?

    D'abord, préparer la bouteille : il suffit de percer deux trous dans le bouchon. Le premier, d'un diamètre de 5mm servira à coincer la paille. Le second doit être le plus fin possible, il permettra à l'air de s'échapper quand la bouteille se remplira, sans laisser entrer les saletés.

    Laissez le bouchon vissé sur la bouteille pour faire les trous.Laissez le bouchon vissé sur la bouteille pour faire les trous.Laissez le bouchon vissé sur la bouteille pour faire les trous.

    Laissez le bouchon vissé sur la bouteille pour faire les trous.

    Ensuite, on se rend près du bouleau et on perce un trou horizontalement dans le tronc avec la mèche de 5mm. Il ne doit pas être profond : 2 à 3 cm suffisent.

    Par facilité et pour éviter de salir la sève récoltée, il est préférable de choisir un endroit où le tronc est bien lisse. La hauteur n'a pas beaucoup d'importance.

    On coince alors la paille dans le trou en l'enfonçant de 2 ou 3 mm, pas plus.

    La sève suinte dès que le trou est percé et s'écoule dans la paille. La sève suinte dès que le trou est percé et s'écoule dans la paille.

    La sève suinte dès que le trou est percé et s'écoule dans la paille.

    Il suffit ensuite d'attacher la bouteille au tronc et d'attendre...

    La bouteille se rempli à une vitesse variable. Hier, ça a pris l'après-midi pour récolter un litre de sève.

    La bouteille se rempli à une vitesse variable. Hier, ça a pris l'après-midi pour récolter un litre de sève.

    Certains parlent de récoltes pouvant aller jusqu'à 5 litres par arbre et par jour mais il est plus raisonnable de compter sur 1 litre. C'est bien suffisant pour un usage familial car la sève de bouleau se conserve maximum une semaine au réfrigérateur. Ensuite, elle se trouble. 

    Le soir, quand il fait plus frais et que le soleil se couche, la montée de sève s'arrête. On peut retirer la bouteille et boucher le trou avec une petite branche du même diamètre pour arrêter l'écoulement.

    Les prélèvement peuvent se poursuivre les jours suivants mais quand les bourgeons gonflent,  c'est fini !

    Est-ce qu'on abîme les arbres ?

    deux bouleaux de notre jardinBien sûr, c'est une blessure mais en respectant quelques règles, celle-ci n'aura pas de conséquences : faites un seul trou par arbre, employez une mèche qui coupe bien, ne forez pas à plus de 3 cm de profondeur et bouchez l'ouverture après la récolte. Certains demandent la permission à l'arbre, s'excusent de lui faire mal et le remercient... à vous de voir !

    Et si on n'a pas de bouleaux chez soi ?

    Si on a de la place, c'est peut-être l'occasion d'en planter un. Le bouleau est très décoratif et pousse très vite. Sinon, en Belgique, il suffit d'un petit coup de fil à la DNF pour demander l'autorisation. Pour un usage personnel, elle ne vous sera pas refusée. Souvent aussi, des particuliers acceptent que l'on fasse quelques prélèvements sur leurs arbres et sont tout heureux de recevoir quelques bouteilles du précieux liquide.

    Une cure "détox" efficace ?

    Je n'en sais rien, mais j'aime boire cette eau-là. La sève toute fraîche, récoltée sur place est merveilleusement rafraîchissante. Contrairement à ce qu'on lit parfois, elle n'est pas insipide mais a un petit goût d'agrumes que je trouve délicieux. J'adore penser qu'elle vient des profondeurs de mon jardin et qu'elle a traversé tout un réseau de racines souterraines avant que je la boive.

    J'aimerais croire que cette eau limpide, fournie par un bel arbre blanc a le pouvoir de me débarrasser de mon engourdissement hivernal ; qu'elle va m'éclaircir l'esprit et m'aider à renaître en harmonie avec la nature qui s'éveille. Il suffit peut-être d'y croire.

    Allez, santé !

    Publié dans Plantes sauvages, Bricolage

    Commenter cet article

    Edwige 16/06/2017 11:36

    Très bel article ! Au printemps prochain, je ferai ma première récolte sur l'un des quatre beaux bouleaux du jardin et goûterai ce fameux élixir aux propriétés dépuratives. Il est conseillé d'en boire un demi-verre le matin durant 21 jours. Je vous ferai part de mon expérience.

    Roselyne 20/03/2017 18:33

    je ne sais pas si c'est efficace, mais en tout cas ta conception de la cure de sève de bouleau est très poétique!

    Carine 18/03/2017 09:07

    Bjr, j'ai coupé une branche du diamètre d'un crayon qui etait dangereuse pour les yeux et en parlant à ma voisine je sens des gouttes me tomber sur les cheveux, c était le serve qui s'écoulait, il y a déjà 8 jours. Pensez vous que je puisse encore tenter de récolter maintenant (région lilloise) les jonquilles sont déjà, bien épanouies. Merci, votre explication est très claire, bon we

    Annick Boidron 18/03/2017 09:50

    Bonjour, vous pouvez toujours faire un essai. Ici (Ardenne Belge ou il fait sans doute un peu plus frais qu'à Lille), la sève continue encore à monter. Bonne chance et bon week-end

    Valentine 15/03/2017 17:16

    On peut boire la sève comme ça ? Je croyais que ça devait être dilué à l'eau, ce n'est pas trop collant ? En tout cas merci pour cet article c'est top!

    Annick Boidron 15/03/2017 17:29

    Bonjour Valentine. C'est de la sève brute, elle contient très peu de sucres. On dirait presque de l'eau. Donc oui, on peut la boire comme ça. Je pense qu'il existe aussi du sirop de bouleau (et du vin !) fabriqués à partir de cette sève mais alors, ça devient plus compliqué et je n'ai jamais essayé. Merci pour votre commentaire et bonne journée.

    Françoise 14/03/2017 21:36

    Merveilleux de lire cet article ! Il me donne vraiment l'envie d'essayer !

    Annick Boidron 15/03/2017 20:50

    exagéré, désolée

    Annick Boidron 15/03/2017 17:44

    Tant mieux, c'est le but ! Je sais bien que chacun doit gagner sa vie mais je trouve un peu exagérer le prix de vente de cette sève (70€ pour une cure de 21 jours !) alors que c'est si simple à produire soi-même. Il y a même des "formations" à la récolte de la sève de bouleau ! Cela dit, concernant les propriétés, rien n'est prouvé mais ça ne peut pas faire de mal !