2017-05-21- Aide mémoire des floraisons

Publié le par Annick Boidron

Entre les plantations dans la serre, les repiquages au potager, le désherbage des massifs et, malgré tout, quelques obligations professionnelles et familiales, il me reste bien peu de temps pour écrire dans ce blog. Dommage car j'aimerais raconter tant de choses, mais patience ! Avant qu'il soit trop tard, voici en  vitesse un aperçu des nouvelles floraisons de ce dimanche, au lever du soleil.

Le coquelicot profite des premiers rayons qui réchauffent la facade. Il est encore un peu chiffonné.

Le coquelicot profite des premiers rayons qui réchauffent la facade. Il est encore un peu chiffonné.

L'astrance et ses airs de papier de soie

L'astrance et ses airs de papier de soie

Les fleurs de chou sont belles, surtout quand elles sont encore un peu couvertes de rosée

Les fleurs de chou sont belles, surtout quand elles sont encore un peu couvertes de rosée

Enfin une pivoine ! Elle émerge timidement des feuillages et fanera bientôt. Je la conserve malgré sa floraison éphémère car elle vient de chez ma grand-mère.

Enfin une pivoine ! Elle émerge timidement des feuillages et fanera bientôt. Je la conserve malgré sa floraison éphémère car elle vient de chez ma grand-mère.

Le magnolia nous gratifie d'une seconde floraison ; la première avait complètement gelé.

Le magnolia nous gratifie d'une seconde floraison ; la première avait complètement gelé.

Je n'aurais jamais osé associer du rose au rouge du Geum chiloense ‘Mrs J. Bradshaw’ et à l'ancolie. Le compagnon rouge l'a fait ! Finalement, j'aime encore bien le résultat

Je n'aurais jamais osé associer du rose au rouge du Geum chiloense ‘Mrs J. Bradshaw’ et à l'ancolie. Le compagnon rouge l'a fait ! Finalement, j'aime encore bien le résultat

Dans un genre plus délicat, l'hélianthème blanc a un petit côté précieux qui ne manque pas de charme.

Dans un genre plus délicat, l'hélianthème blanc a un petit côté précieux qui ne manque pas de charme.

Adoré par les bourdons, le circe des rives est un costaud qui fleurit du printemps à l'automne

Adoré par les bourdons, le circe des rives est un costaud qui fleurit du printemps à l'automne

Enfin, sur la mare, le premier nénuphar jaune a fait son apparition.Il s'agit d'une espère indigène : nuphar lutea.

Enfin, sur la mare, le premier nénuphar jaune a fait son apparition.Il s'agit d'une espère indigène : nuphar lutea.

Cette fois, c'est (re)parti : les nouvelles floraisons s'enchaînent dans tous les coins du jardin. Pour le moment je me concentre sur les travaux du potager et de la serre dont j'essaye d'exploiter la surface (et le volume) au maximum. Je vous raconte ça cette semaine, promis ! A bientôt donc. Bonne semaine et bon jardinage !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

catherine 22/05/2017 09:11

cette série de photos dominicales est une bonne façon de se souvenir de son jardin, tu as raison!
j'aime tout particulièrement tes fleurs de chou, elles sont vraiment originales (tu laisses monter à graines?)
hâte aux prochains billets!
bonne semaine Annick

Annick Boidron 22/05/2017 21:51

Quel bonheur de te "revoir". Oui, j'essaye de faire mes graines moi-même autant que possible, c'est très simple... et décoratif !