Faut-il se débarrasser des lentilles d'eau ?

Publié le par Annick Boidron

Dans la petite fontaine du bas, la surface est recouverte de lentilles d'eau. Faut-il s'en débarrasser ? Je n'en ai pas envie : je trouve qu'elles apportent à ce point d'eau un petit air romantique et mystérieux qui évoque les fées des bois et les enchanteurs. OK, j'ai de l'imagination.

Dans cette "fontaine", l'eau est animée par une pompe mais elle n'est pas filtrée.

Dans cette "fontaine", l'eau est animée par une pompe mais elle n'est pas filtrée.

Mais cette couverture verte n'est-elle pas mauvaise pour la vie aquatique ? Selon certaines sources, les lentilles, en créant un voile opaque à la surface de l'eau, empêcheraient les plantes oxygénantes immergées de faire la photosynthèse... et ça semble logique. Mais faut-il pour autant essayer de s'en débarrasser à tout prix ? Nous avons choisi une autre solution

De la matière organique en quantité

De la matière organique en quantité

La lentille d'eau, ici Lemna minor a la particularité de se développer à toute vitesse. Elle a aussi un autre intérêt : elle se nourrit des matières azotées en solution dans l'eau. Et dans notre petite fontaine, ce n'est pas ce qui manque : des grenouilles aux vairons mangeurs de larves de moustiques, tout ce petit monde produit pas mal de matière organique qui se décompose dans l'eau, favorisant le développement d'algues vertes.

Les grenouilles vertes adorent cette fontaine où l'effectif dépasse une trentaine d'individus pour moins de deux mètres carrés. Il faut croire qu'elles y trouvent leur pitance !

Les grenouilles vertes adorent cette fontaine où l'effectif dépasse une trentaine d'individus pour moins de deux mètres carrés. Il faut croire qu'elles y trouvent leur pitance !

Depuis que nous laissons des lentilles se développer, nous n'avons plus jamais eu de problèmes d'algues vertes :  l'eau reste limpide !

Difficile d'illustrer la limpidité de l'eau. J'ai fait de mon mieux !

Difficile d'illustrer la limpidité de l'eau. J'ai fait de mon mieux !

Mais attention, régulièrement, tous les deux ou trois jours en été, nous prélevons notre tribu. Avec une épuisette, ça ne demande aucun effort et ça prend deux minutes.

Les lentilles sont très faciles à enlever si on n'essaye pas de les avoir toutes !

Les lentilles sont très faciles à enlever si on n'essaye pas de les avoir toutes !

Déposées au pied des légumes du potager, elles constituent un paillis riche en azote, reconstituant.

Les lentilles récoltées amènent un peu d'humidité et de nourriture à ce schizo qui en a bien besoin.

Les lentilles récoltées amènent un peu d'humidité et de nourriture à ce schizo qui en a bien besoin.

Dans un jour ou deux, la couverture verte se sera reconstituée.

Dans un jour ou deux, la couverture verte se sera reconstituée.

Les lentilles sont des plantes étonnantes. Elles se reproduisent par voie végétative d'une façon qui fait penser aux bactéries. C'est une des plus petites plantes vertes qui existe. Chaque petite "feuille" flottante crée des excroissances qui se séparent de la plante-mère. Cela va très très vite.

Une reproduction végétative ultra-rapide.

Une reproduction végétative ultra-rapide.

Il existe aussi une reproduction sexuée avec étamines et tout comme une grande. Mais cette forme de reproduction est plutôt rare.

On se demande parfois comment les lentilles d'eau arrivent dans notre mare. Ce n'est pas compliqué : elles se collent sur tout ! Les canards ou les grenouilles les transportent sur leur plumage ou sur leur peau.

Certaines grosses comiques s'en servent même pour se donner des airs de Dracula (mais c'est raté !)

Certaines grosses comiques s'en servent même pour se donner des airs de Dracula (mais c'est raté !)

Pour terminer, sachez que la lentille d'eau a une petite racine de rien du tout qui flotte sous elle, prélevant dans l'eau les éléments dont elle a besoin pour se développer. En hiver, elle fait des provisions sous forme d'amidon, cesse de flotter et tombe au fond de l'eau où elle va attendre des températures plus clémentes pour se requinquer et remonter à la surface. C'est donc une erreur de croire que l'hiver la détruit.

La lentille est également capable de se développer sur des surfaces verticales, pour peu que celles-ci restent humides.

La lentille est également capable de se développer sur des surfaces verticales, pour peu que celles-ci restent humides.

Voici donc une belle source de matière organique pour notre jardin, à laquelle on ne pense pas forcément. Même sans mare, il est possible d'en cultiver dans un grande bassine remplie d'eau... sale.

Bonsoir à tous et bon jardinage demain.

 

Publié dans Mare

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Capucyne 13/06/2017 13:02

J'adore ta fontaine aux grenouilles ! Et tu as trouvé la bonne solution pour les lentilles : en prélever un peu pour faire du paillage engrais ! Tout y trouve son compte !

Annick Boidron 14/06/2017 07:49

Bonjour Capucyne, Oui, c'est vraiment une fontaine aux grenouilles ... et à lentilles. EN un seul jour, la couche s'est reformée. Une vraie manne. Bonne journée à toi

catherine 13/06/2017 09:26

bel artiçle encore une fois..chez nous, en été, c'est l'azolla caroliniana (fougère flottante) qui prospère!
nous avons aussi des lentilles comme chez toi, mais pas en quantité astronomique!
veux tu que je t'envoie en automne ou même maintenant des petits gunnera? sans problème, il suffit de me le dire..
bonne journée!

Annick Boidron 14/06/2017 07:52

Bonjour Catherine, je veux bien refaire une tentative avec le gunnera, c'est très généreux de ta part de m'en reproposer après mon premier échec. IL me semble que ce serait mieux d'essayer maintenant pour qu'il ait le temps de s'installer avant l'hiver. J'ai déjà la bassine en zinc dans laquelle je compte le faire pousser. Encore une fois merci et bisous. (évidemment, si quelques chose te tente dans ce qui pousse au jardin, n'hésite pas !)