2017-07-12 - Aide-mémoire des floraisons

Publié le par Annick Boidron

Oulalà ! Ma passion pour le potager est en train de prendre le dessus sur mon amour des vivaces et je me rends compte que ça fait plus de deux semaines que je n'ai plus montré une seule photo de fleurs. C'est graaaaaaaaave ! Bon, il pleut (fort) mais tant pis : ce sera l'aide-mémoire des floraisons sous la pluie.

Tant qu'à être mouillés commençons par la mare où les nénuphars attendent un rayon de soleil pour s'épanouir. Ce ne sera pas pour aujourd'hui !

Tant qu'à être mouillés commençons par la mare où les nénuphars attendent un rayon de soleil pour s'épanouir. Ce ne sera pas pour aujourd'hui !

Les clématites gardent bonne mine sous la pluie. Ici c'est Lady Diana : une des seules dont j'ai retenu le nom.

Les clématites gardent bonne mine sous la pluie. Ici c'est Lady Diana : une des seules dont j'ai retenu le nom.

Cette autre clématite à grandes fleurs mauve foncé est très courante mais... comment s'appelle-t-elle, déjà ? Quand les premières fleurs s'épanouiront je rechercherai son nom et... je ferai une étiquette !

Cette autre clématite à grandes fleurs mauve foncé est très courante mais... comment s'appelle-t-elle, déjà ? Quand les premières fleurs s'épanouiront je rechercherai son nom et... je ferai une étiquette !

L'arbre à perruque ressemble plutôt à un "arbre à éponges". Si on se frotte à ses fleurs gorgées d'eau, on est immédiatement trempé !

L'arbre à perruque ressemble plutôt à un "arbre à éponges". Si on se frotte à ses fleurs gorgées d'eau, on est immédiatement trempé !

Je trouve les fleurs rouges particulièrement difficiles à photographier. Ici, c'est Crocosmia Lucifer.

Je trouve les fleurs rouges particulièrement difficiles à photographier. Ici, c'est Crocosmia Lucifer.

Restons dans les tons chauds avec une bordure de monardes le long des poiriers. A l'avant-plan, ce sont des kniphofia et à droite... des fleurs de haricot d'Espagne mélangés aux asperges.

Restons dans les tons chauds avec une bordure de monardes le long des poiriers. A l'avant-plan, ce sont des kniphofia et à droite... des fleurs de haricot d'Espagne mélangés aux asperges.

Les télékias sont des plantes increvables dont les fleurs résistent à tout et sont mellifères. Bon, elles manquent un peu d'élégance.

Les télékias sont des plantes increvables dont les fleurs résistent à tout et sont mellifères. Bon, elles manquent un peu d'élégance.

Contrairement aux onagres qui, quel que soit le temps, se dressent noblement au-dessus de graminées trempées. (Les graines d'onagre m'ont été envoyées par Sandrine, merci Sandrine)

Contrairement aux onagres qui, quel que soit le temps, se dressent noblement au-dessus de graminées trempées. (Les graines d'onagre m'ont été envoyées par Sandrine, merci Sandrine)

Par contre, mes pauvres fleurs d'hémérocalles font le délice des limaces. Heureusement qu'elles se renouvellent chaque jour.

Par contre, mes pauvres fleurs d'hémérocalles font le délice des limaces. Heureusement qu'elles se renouvellent chaque jour.

Allez, ça suffit comme ça ! On va se mettre au sec dans la serre où les pieds d'aubergines fleurissent joliment.

Allez, ça suffit comme ça ! On va se mettre au sec dans la serre où les pieds d'aubergines fleurissent joliment.

Et pour terminer, toujours dans la serre, la fleur très particulière du spilanthes (ou cresson de para : la plante qui pétille)

Et pour terminer, toujours dans la serre, la fleur très particulière du spilanthes (ou cresson de para : la plante qui pétille)

Bon, tout cela ne donne pas une idée bien glorieuse du jardin. Les fleurs épanouies sont beaucoup plus nombreuses que celles présentées ici mais vraiment, sous la pluie, ce n'est pas une partie de plaisir de jongler avec les profondeurs de champ et les vitesses d'obturation. Allez, il paraît que le soleil revient (un peu) demain. Ce sera peut-être l'occasion de prendre des photos... après avoir enlevé tout ce que la pluie aura abîmé.

Cela dit, ça n'empêche pas de passer une bonne journée. Alors, bonne journée à tous et toutes !

 

2017-07-12 - Aide-mémoire des floraisons

Commenter cet article

catherine 12/07/2017 14:24

Que je t envie ta pluie! Ici 5 mm en un mois Pas de quoi pavoiser juste quelques dizaines de litres pour les 4 cuves de 1000 litres Mais tes fleurs sont pleines de vie et mettent le feu au jardin! Bon après midi bises

catherine 12/07/2017 21:37

je te comprends bien, ce n'est pas un reproche, je suis née en Lorraine, près des Ardennes, et je l'ai quittée à 30 ans, alors le climat dont tu parles, je le connais bien! hélas ici, ces dernières années on remarque bien que le climat change, et pas en mieux! à part l'hiver dernier, il n'a pas gelé ces derniers hivers, et la pluie se fait rare pendant les mois de juin à octobre..les estivants en sont ravis, mais pas moi..enfin, surtout le jardin qui s plaint! :_)
bonne soirée !! le soleil revient toujours!
PS on a mangé les premières tomates ditmacher!! elles sont presque sucrées..(zut je ne sais plus l'écrire)

Annick Boidron 12/07/2017 20:22

Hello Catherine. Je sais, je ne devrais pas me plaindre de la pluie mais en Belgique, surtout en Ardenne, la pluie est quand même souvent une plaie qui empêche de profiter de l'été. Quand je me plains de la pluie, je pense toujours à une anecdote qui m'est arrivée au Maroc avec un groupe d'élèves. Dans un petit village de l'Atlas, alors que nous faisions une halte, il a commencé à pleuvoir. En bons belges, nous nous sommes mis à râler. Les habitants du villages n'ont pas (du tout) compris notre réaction et ils nous ont expliqué qu'il n'avait plus plu depuis des mois et que pour eux, la pluie était l'espoir de belles récoltes (nous étions au printemps). Ils nous ont dit combien ils nous enviaient de vivre dans un pays toujours vert. J'avoue que nous étions un peu gênés. Mais voilà, le soleil est aussi nécessaire que la pluie et c'est vrai qu'ici, on en manque un peu ! Je te souhaite une bonne drache. Bisous