Nous n'irons plus jamais chez Hubert le jardinier...à moins que...

Publié le par Annick Boidron

Aujourd'hui, nous sommes allés visiter le jardin de Hubert le jardinier. Alain, qui est français, d'Ardennes, avait vu un article dans l'Union. ça avait l'air bien et nous avons décidé d'y aller. Je connais Hubert le Jardinier : quand je fais une recherche sur le net, il n'est pas rare que je tombe sur ses vidéos. Elles sont plutôt intéressantes quoiqu'assez traditionnelles mais quand même, je m'attendais à trouver un super-potager et les explications qui vont avec. L'article promettait aussi "de nombreux exposants" et je me voyais déjà revenir avec le petit légume ou la petite vivace originale à essayer dans mon jardin des quatre moineaux.

Bon, c'était pas ça !

Des bouteilles en plastique peintes en rouge figurent des écrevisses. De l'art ? Bof !

Des bouteilles en plastique peintes en rouge figurent des écrevisses. De l'art ? Bof !

Le jardin est un sous-bois assez petit dans lequel on a tracé de nombreux chemins. Entre ceux-ci, des parterres au sol recouvert d'écorces. Les plantes ont l'air un peu maladives, il y a beaucoup d'espaces vides. Pourquoi planter des géraniums annuels là où des fougères auraient bien mieux convenu ?

Nous n'irons plus jamais chez Hubert le jardinier...à moins que...

J'aime la récup et l'emploi de matériaux anciens. Mais trop is too much et ici, c'est vraiment beaucoup, beaucoup trop. Chaque recoin regorge de tables en fer, objets en métal ou en bois. Parfois ceux-ci sont préfabriqués, manifestement achetés au bricorama du coin, ou l'équivalent. Partout, il y a des vieux vélos, des grilles récupérées, des arches pourrissantes.

Nous n'irons plus jamais chez Hubert le jardinier...à moins que...Nous n'irons plus jamais chez Hubert le jardinier...à moins que...

Ici et là, des serres abritent des plants de tomates. Logique, Hubert le jardiner dédicace son nouveau livre "la culture des tomates". Mais aucune explication, les tomates sont là, point !

Nous n'irons plus jamais chez Hubert le jardinier...à moins que...Nous n'irons plus jamais chez Hubert le jardinier...à moins que...

Allez, on allait se rattraper sur la nourriture ! Un plat régional à 8€, ça ne se refuse pas : des patates au lard. Je vous laisse apprécier.

Nous n'irons plus jamais chez Hubert le jardinier...à moins que...

Point positif (il y en a) : la bière. Appelée "la" Verlaine (ça doit lui faire plaisir !), c'est une bière aromatisée aux extraits naturels d'absinthe. C'est une réussite : un petit goût d'anis qui ne dissimule pas le bon goût de houblon. C'est une belle découverte.

Nous n'irons plus jamais chez Hubert le jardinier...à moins que...

On a vu, on n'ira plus

C'est dommage pour Hubert le jardinier, mais on n'ira plus ! A moins que l'année prochaine, au lieu de signer ses livres, il n'organise une visite guidée, ou une séance de question-réponses. A moins que l'on puisse visiter ce beau potager que l'on voit dans les vidéos de Rustica, a moins...

Certains l'auront remarqué, j'ai appuyé sur "publier" bien avant d'avoir terminé la rédaction de cet article. Je pensais le publier demain après l'avoir un peu peaufiné et, peut-être, édulcoré. C'est raté. J'ai tout de même ajouté quelques photos et corrigé quelques fautes. encore toutes mes excuses.

Commenter cet article

Heikel de Jardiner Futé 09/07/2017 15:36

C'est toujours bon à savoir, c'est vrai qu'à votre place ça m'aurait aussi légèrement déçu (voire beaucoup comme vous) !

catherine 06/07/2017 12:28

j'ai loupé cet article, tu as raison de relater ce que tu as vu et qui ne t'a pas plu..
mais peut être n'a t'il plus trop le temps de jardiner s'il écrit beaucoup?
je ne trouverai pas cette bière ici, dommage, car j'aime découvrir les différentes variétés de bière (depuis 1 ou 2 ans seulement..)
pourquoi ne pas fabriquer sa bière? mon potier fait sa bière et son "vin" tous les ans, et il parait que ce n'est pas trop difficile..en as tu l'expérience?

Annick Boidron 07/07/2017 09:51

Pour découvrir une multitude de bières artisanales, il faut venir faire un tour en Belgique ! (Et dans le Nord de la France). Sinon, pour répondre à ta question je n'ai jamais essayé de faire ma bière. Par contre Alain (mon compagnon) a fait... deux bouteilles de "vin" avec le raisin que nous avons récolté l'an passé. Bon, c'était moins mauvais que prévu mais quand même pas un grand cru (j'espère qu'il ne lit pas mon blog !). Bisous et bonne journée

mariejoclaude 03/07/2017 21:57

un jardin brocante , c'est peut-être trop !! et ça manque de couleur

Michel 03/07/2017 11:59

Pourtant la culture des tomates a l'air très soignée, par contre, les patates au lard, personnellement, je n'y touche même pas, on mange d'abord avec les yeux ! Beurk !

Annick Boidron 04/07/2017 10:24

Oui oui, les tomates sont très belles et bien soignées mais celles de mon voisin aussi et je n'ai pas besoin de faire 80 km pour ça. La déception vient du fait que ce jardin était présenté comme extraordinaire dans le journal alors qu'on en fait le tour en une demi-heure sans rien y découvrir de vraiment intéressant. C'est un professionnel, qui écrit des livres, fait des vidéos et tout et tout on ouvrait donc s'attendre à apprendre des choses. Mais rien de rien, aucune explication si ce n'est le nom des plantes, très ordinaires, d'ailleurs. Si c'était le jardin d'un particulier, amateur je n'aurais jamais été aussi critique. Mais pour un jardin "à visiter" pour lequel on fait de la pub dans le journal, non, ça ne mérite pas le déplacement. Et j'ai quand même mangé quelques cuillères de patates au lard : j'avais faim !