Rhinanthus minor va-t-il m'aider à fleurir ma prairie ?

Publié le par Annick Boidron

Rhinantus minor sur le site plantes sauvages.com

On l'appelle Rhinanthus minor ou parfois crête de coq ou encore cocriste : c'est la petite plante jaune qu'on voit sur cette photo : je l'ai remarquée pour la première fois à Great Dixter où les jardiniers l'emploient pour affaiblir les graminées et permettre l'implantation des plantes à fleurs dans les nombreuses prairies "sauvages" qui entourent la propriété.

Cette image provient du site plantes-sauvages.com où l'on trouve de nombreuses informations et une clé de détermination très pratique.

Moi aussi, je veux une prairie sauvage

J'ai commencé à faire quelques essais dans cette petite parcelle près de la mare : elle reçoit le soleil toute la journée, le terrain est en pente et relativement sec, ce qui convient bien pour une prairie fleurie. Alain la fauche une fois par an, le plus tard possible.

Est-ce que quelques fleurs sauvages, disséminées ici et là n'ajouteraient pas un peu de charme à cet endroit ?

Est-ce que quelques fleurs sauvages, disséminées ici et là n'ajouteraient pas un peu de charme à cet endroit ?

Mais je ne veux pas une de ces "prairies fleuries" comme on voit dans les catalogues, c'est trop artificiel. L'idée serait plutôt d'implanter ici et là des vivaces costaudes, de préférence indigènes, entre les graminées.

Et c'est là que ça se corse !  Car les graminées ne se laissent pas déposséder si facilement de leur territoire. Cependant, si l'on en croit des gens qui s'y connaissent bien comme Christopher Loyd (le créateur génial de Great Dixter), ce genre de réalisation semble possible. Voici ce qu'il en dit :

Si vous en avez marre de tondre une pelouse ancienne et pas très bien entretenue, et que vous la laissez simplement pousser, c'est l'idéal pour mettre en place une prairie. Il vaut mieux semer les plants que vous souhaitez utiliser dans des pots ou en faisant de petits rangs dans le jardin (...) Ensuite, quand ils sont assez forts, transférez-les dans la prairie après avoir coupé l'herbe (car elle doit être coupée au moins une fois par an) en automne (...).

Dorling Kindersley, Christopher Lloyd's Flower garden

C'est ce que j'ai commencé à faire, bien modestement avec des onagres, des bleuets et des œillets de chartreux. Ces derniers étaient déjà fanés quand j'ai pris cette photo en juillet.

Les vivaces plantées arrivent à pousser mais je trouve quand même que les graminées sont très (trop) vigoureuses.

Les vivaces plantées arrivent à pousser mais je trouve quand même que les graminées sont très (trop) vigoureuses.

La solution, souvent répétée lorsqu'il s'agit d'implanter une prairie sauvage, consiste à appauvrir le sol afin que les graminées, qui aiment une terre riche, soient moins vigoureuses. Il faut impérativement retirer l'herbe coupée (ou fauchée) et éviter tout ce qui pourrait enrichir le sol. Mais cela peut prendre des années. Rhinanthus pourrait accélérer les choses.

En anglais, Rhinantus est appelé "Yellow rattle" (hochet jaune). J'ai profité de ma commande de vivaces pour en acheter (cher) chez "Plant World Seeds".

En anglais, Rhinantus est appelé "Yellow rattle" (hochet jaune). J'ai profité de ma commande de vivaces pour en acheter (cher) chez "Plant World Seeds".

Le principe : Rhinanthus parasite les graminées et, en conséquence, il les affaiblit. Petit-à-petit, celles-ci laissent la place aux autres plantes qui peuvent alors s'installer confortablement. 
Cette technique est utilisée par Fergus Garret qui a établi une célèbre prairie naturelle à Great Dixter. Le voici ci-dessous, au beau milieu de sa réalisation : manifestement, à Great Dixter, ça marche ! (Cliquez sur le lien pour voir plus de photos).

Un parasitisme facultatif

En fait, je viens d'apprendre ça, Rhinanthus minor peut vivre sans rien parasiter du tout. Il a des racines, de la chlorophylle : c'est tout ce qu'il faut pour se débrouiller tout seul. Mais, lorsqu'il y a des graminées à proximité, il "pompe" dans leurs racines l'eau et les sels minéraux qu'elles viennent d'absorber dans le sol. Les graminées finissent par péricliter... laissant de l'espace pour le rhinanthe qui peut alors se développer à son aise. Ce n'est pas très sympa mais ça semble efficace ! (Notez qu'il parasite aussi les légumineuses)

On peut trouver moins cher ailleurs

J'ai acheté mes graines de Rhinanthus minor chez "Plant World Seeds" dont je vous disais le plus grand bien hier. J'en pense toujours le plus grand bien, mais je suis quand même un peu dépitée : alors que j'ai payé mon sachet d'une vingtaine de graines 2,75 € chez eux, j'ai découvert que chez Sarah Raven (ci-dessous), on pouvait acheter 400 graines pour 2,95 £ c'est à dire un peu plus de 3€.

C'est aussi sur le site de Sarah Raven que j'ai trouvé des instructions assez précises sur le semis :

J'ai dénudé de petites surfaces et j'ai simplement semé quelques graines en place. Comme j'avais peu de graines, cela représente seulement cinq "poquets".

J'ai dénudé de petites surfaces et j'ai simplement semé quelques graines en place. Comme j'avais peu de graines, cela représente seulement cinq "poquets".

Pourquoi ça ne marchera peut-être pas

D'après ce que j'ai lu, les rhinanthes préfèrent les terres calcaires, ce qui n'est pas le cas chez moi. Mais ce ne serait pas la première fois qu'une plante réputée "de terre calcaire" pousserait quand même dans mon jardin : les hélianthèmes, qui sont des plantes typiques de pelouses calcaires réussissent très bien ici. Ce qui semble certain, par contre, c'est que je n'ai pas semé assez de graines et que j'aurais dû couper l'herbe très court avant de semer. Mais ça, je l'ai appris quand c'était déjà fait !

 

Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage

Une fois de plus, l'expérience me montre qu'il vaudrait mieux réfléchir ( et se renseigner) avant d'agir...sous peine de devoir recommencer
Dans l'article déjà cité (1), les auteurs ont montré que les rhinanthus parasitaient leurs hôtes dans un faible rayon (de l'ordre d'une dizaine de centimètres) autour d'eux : ce ne sont donc pas mes 5 poquets de graines qui vont beaucoup affaiblir  ma prairie : il faudra en ressemer si je veux obtenir un résultat !
Dans le même article, les auteurs indiquent que les jeunes rhinanthus pouvaient souffrir de l'absence de lumière provoqué par des graminées déjà installées. Je n'avais pas compris pourquoi certains spécialistes conseillaient de couper l'herbe très très court avant de semer...maintenant j'ai compris.
En conséquence, dès qu'elle sera sèche, je vais faucher l'herbe puis tondre court (j'attendais que les onagres aient eu le temps de grainer : c'est fait). Je vais aussi commander de nouvelles graines. J'en sèmerai une partie en place mais je vais aussi essayer d'en cultiver quelques pieds en godets pour les replanter au printemps.

 

Et les autres vivaces ?

Au printemps et à l'automne prochains, je vais installer dans cette même zone des plants issus de mes semis. J'ai choisi des plantes qui poussent spontanément dans la région : scabieuses, mauves, centaurées, marguerites, épilobes, etc. On verra bien celles qui se plaisent.

Allez, maintenant, fini de rêver : j'ai un potager qui m'attend. Bonne après-midi à tous et toutes.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marithé 06/10/2017 18:23

Cette plante est vraiment intéressante et devrait se plaire dans le terrain calcaire chez moi , j'ai bien envie d'essayer .
Merci pour les liens et informations .

Manu 05/10/2017 12:07

bonjour, cette plante hémiparasite est effectivement utilisée à cette fin par un grand passionné de mon coin (BW), de l'entreprise de jardins la bardane. et ça fonctionne! il est possible de neutraliser l'acidité du sol par ajout de calcaire, sous forme de cocolithes à lente dégradation (chez aveve pour pas cher). Manu

mariejoclaude 05/10/2017 09:28

je suis entrain de regarnir ma petite pelouse devant la cuisine avec des aromatiques qui s'étalent tel que le thym serpolet et les origan vert et doré et j'ai déjà quelques m23 de recouvert , et ça supporte très bien la tonte !
bonne journée

Michel 04/10/2017 20:09

Quand j'ai acheté ma maison,il y avait quelques pieds dans le terrain derrière chez moi, mais le round-up est passé par là ! Cette plante affectionne particulièrement les prairies maigres calcaires, c'est pourquoi on la rencontre souvent en compagnie d'orchidées telles que des espèces de dactylorhiza, d'orchis, d'ophris .....et donc si les rhinanthes s'implantent, pourquoi ne pas semer des orchidées, comme des dactylorhiza, disponibles sur le site que tu nous as gentiment présenté l'autre jour !

Annick Boidron 04/10/2017 20:14

Bonjour Michel. Excellente idée, les orchis. Autrefois il y en avait aussi dans certaines prairies de la région (orchis mâle et d'autres dont j'ai oublié le nom) . Ce n'est pas le round-up qui est passé par là mais les bulldozers et une plantation de sapins de noël. depuis, la zone est redevenue un pâturage mais les orchis et autres plantes rares qui poussaient à cet endroit ont disparu. J'ai une amie qui a des orchidées sauvages dans son jardin, elle m'a promis quelques plants, je ferai un essai. Une toute bonne soirée à toi

Agnès - Esprit Laïta 04/10/2017 20:02

Je ne me souviens pas d'avoir déjà vu ce rhinantus dans les champs. J'ai commandé quelques graines chez Plant world seeds pour tester et voir , en effet, combien on a de graines pour ce prix. On trouve aussi sur ebay des grainetiers qui proposent des graines et des des prix intéressants. A chaque fois que je vais en jardinerie , je reste effarée des prix pratiqués en France que ce soit pour les graines, les plants et même les poteries.

Annick Boidron 04/10/2017 20:16

En général, PWS indique le nombre de graines par sachet et c'est assez réiqonnable pour le prix, je trouve. Mais pour les rhinanthus, ce n'est vraiment pas assez. ça n'enlève rien à l'intéret du site. J'ai déjà commandé des graines ou des tubercules sur ebay et c'est vrai qu'on y trouve des marchands très sérieux. je te souhaite beaucoup de succès avec tes semis et une bonne soirée