La rose Prince de Bulgarie et toutes sortes de choses la concernant

Publié le par Annick Boidron

Quand ma fille m'a demandé ce que je voulais pour Noël, j'ai répondu : "un beau rosier". Je suis sans doute influencée par les superbes photos de roses que vous postez tous sur vos blogs !

Alors, elle a recherché dans google "rose ancienne rare". Et voilà comment je me suis retrouvée l'heureuse propriétaire d'un rosier Prince de Bulgarie dont je parie que vous n'avez jamais entendu parler ! (Si oui, alors faites-moi part de votre expérience, j'en ai besoin).

Il vient de la roseraie de Fabien Ducher près de Lyon : celui-ci appartient à la 6e génération d'une famille de rosiéristes et produit de très jolies nouvelles variétés. Mais il a aussi remis en vente d'anciennes gloires produites par sa famille à la fin du 19e et au début du 20e siècles Certaines avaient disparu de France et ont été retrouvées... jusqu'en Nouvelle Zélande.

Sur le site de la roseraie figurent seulement quelques informations laconiques :  Prince de Bulgarie a été obtenu (ou commercialisé ?) en 1900. Il est très remontant et il s'agit d'un hybride de thé. ça laisse un peu sur sa faim, surtout une curieuse comme moi !

Mais il existe un site (Américain) où l'on trouve une multitude d'informations et de photos sur les roses (et les pivoines, et les clématites), c'est Helpmefind.com.

Les onglets références et member comments sont particulièrement intéressants : le premier liste les ouvrages traitant de chaque variété de rose. Quant à l'onglet members comments, je vous dirai un peu plus loin, ce que j'y ai trouvé...

C'est en suivant cette piste que je suis tombée sur deux articles parus dans le journal des roses au début du 20e siècle. Et ça, c'est bien, car tous ces vieux livres, on peut très souvent les retrouver sur le site de la Bibliothèque Nationale de France : Gallica. (1)(2)

Dans "le journal des roses" de 1912, on trouve une belle description...mais il faut un dictionnaire pour la comprendre. (1)
Dans "le journal des roses" de 1912, on trouve une belle description...mais il faut un dictionnaire pour la comprendre. (1)

Dans "le journal des roses" de 1912, on trouve une belle description...mais il faut un dictionnaire pour la comprendre. (1)

Et dans cet article, en 1909,  l'auteur pose une question qui m'a intriguée...

Et dans cet article, en 1909, l'auteur pose une question qui m'a intriguée...

C'est vrai, pourquoi ce nom ? Prince de Bulgarie n'évoque pas précisément la délicatesse d'une rose aux teintes subtiles. Quoique... je suis allée me renseigner un peu sur ce Prince de Bulgarie (Ferdinand 1er). Et j'ai découvert un personnage raffiné, passionné par la nature et...semble-t-il, les beaux jeunes-hommes. Ces goûts ne devaient pas être faciles à assumer il y a plus de cent ans. Le pauvre (si on peut dire), était la risée du "Gotha" de l'époque. Ce n'est pas ça qui l'a empêché de devenir tsar de Bulgarie...mais il dû faire des concessions !

Mais l'histoire ne s'arrête pas là

Nous arrivons à la partie la plus amusante. Je vous la raconte sur base des quelques bribes d'informations que j'ai pu trouver ici et là. A commencer par l'onglet member comments du site Help Me Find dont je vous parlais plus haut. Et ensuite, grâce au blog d'un Polonais passionné de roses (3)

 

En tant que Prince de Bulgarie, Ferdinand Ier devait voyager un peu dans toute l'Europe pour assister à des cérémonies, nouer des alliances politiques et... trouver de l'argent. C'est pour cette raison qu'il se trouvait en France (sans doute en 1986). Mais, autant joindre l'agréable à l'utile, il rendit visite à Joseph Pernet-Ducher, rosiériste à Lyon, très renommé.

Et voilà que le prince tombe en admiration devant une rose ravissante. Il aimerait tant quelle porte son nom ! Il en exprime aussitôt le souhait. J'imagine le moment de gêne qui a probablement suivi : Pernet-Ducher avait déjà promis à son ami Antoine Rivoire que cette jolie rose porterait son nom.

Le Prince ayant beaucoup insisté et, semble-t-il, promis une belle somme d'argent à Pernet Ducher, celui-ci eut l'idée de lui montrer une autre rose, issue du même semis, qui ressemblait comme une sœur à celle dont Ferdinand était tombé amoureux. Manifestement, la proposition convenait au prince... Et voilà pourquoi mon rosier s'appelle "Prince de Bulgarie" (4,5)

J.H.Nicolas qui rapporte l'histoire précise que Pernet-Boucher a reçu une somme "suffisante" pour ce geste. Ferdinand venait de bénéficier d'un prêt de la France et se sentait "plein aux as", explique-t-il (5).

Rose Prince de Bulgarie
Rose Prince de Bulgarie

 

 

 

Si vous avez un peu de temps, je vous invite à lire l'article ci-dessous. Il rapporte la visite que le Prince, devenu Roi (ou Tsar) de Bulgarie, effectua quelques années plus tard à la Roseraie de Bagatelle. On y apprend notamment que la reine reçut à cette occasion une gerbe de roses contenant quelques "Prince de Bulgarie", aux pétales d’une jolie nuance or et feu.

Pour la petite histoire(celle que j'aime bien) sachez que la rose Antoine Rivoire, que Ferdinand aimait tant, a été rebaptisée Mrs. William Howard Taft outre-Atlantique. Encore une étrange affaire. Il faut dire que William Howard Taft ...était Président des États-Unis (en 1908). Si le Prince de Bulgarie l'a appris, ça a dû l'énerver ! 

Encore plus énervant : Cette Madame Taft a DEUX roses qui portent son nom ! Et son époux... a aussi donné son nom à deux variétés de roses. Allez vous y retrouver, après ça !

Et vous savez quoi (Encore) ?

En février 1911, dans "florist revue" les amateurs de roses américains s'arrachaient les cheveux pour s'y retrouver entre "Prince de Bulgarie", "Antoine Rivoire" et "Mrs Taft".

Un autre rosiériste lyonnais, Jean-Pierre Liabaud, a appelé une de ses roses Antoine Rivière.  Ce rosier de couleur rouge-vin (?) foncé semble avoir disparu de la circulation.

Bon j'arrête ! Il y aurait de quoi faire un parterre avec toutes les roses liées de près ou de loin à mon "Prince de Bulgarie". C'est peut-être une idée à creuser, d'ailleurs !

En février 1911, dans "florist revue", les amateurs de roses américains s'arrachaient les cheveux pour s'y retrouver entre "Prince de Bulgarie", "Antoine Rivoire" et "Mrs Taft".(4)

Allez, on plante !

Mais c'est pas le tout de passer son temps sur internet à rechercher des anecdotes, il fallait aussi le planter, ce rosier. Et là, ça devient un peu compliqué. Car apparemment, il aime la chaleur et de la chaleur...enfin, vous savez.

Selon Help Me Find, il pourrait quand même résister à des gelées allant jusqu'à -20° (zone USDA 6b). Moyennant une petite protection, j'imagine ! J'ai aussi trouvé un article Suédois à son propos mais dans le charabia de google traduction, j'ai juste compris que cette variété poussait en Suède...depuis longtemps. (Si vous voulez vous amuser ou si vous maîtrisez le Suédois, voici les liens : (Version originale, traduction google).

En fin de compte et après avoir bien hésité, mon Prince de Bulgarie est planté le long d'un mur exposé à l'Ouest. Il recevra le soleil tout l'après-midi mais sera protégé des premiers rayons matinaux : ceux qui font le plus de dégâts après un gel. Pour le moment, il est enterré "jusqu'aux oreilles", avec juste le bout du nez qui dépasse car le temps reste doux. Mais si jamais on annonçait de fortes gelées, je le protègerais avec de la paille sèche et un cageot.

Il mérite bien tous ces soins. C'est ma fille qui me l'a offert, quand même !

J'ai fait du mieux possible : j'ai mélangé du compost à la terre et j'ai recouvert le point de greffe pour le protéger pendant l'hiver. Un peu plus loin, sur le même mur, Ghislaine de féliconde est superbe (en saison). Mais bon, c'est Ghislaine de Féligonde.
J'ai fait du mieux possible : j'ai mélangé du compost à la terre et j'ai recouvert le point de greffe pour le protéger pendant l'hiver. Un peu plus loin, sur le même mur, Ghislaine de féliconde est superbe (en saison). Mais bon, c'est Ghislaine de Féligonde.

J'ai fait du mieux possible : j'ai mélangé du compost à la terre et j'ai recouvert le point de greffe pour le protéger pendant l'hiver. Un peu plus loin, sur le même mur, Ghislaine de féliconde est superbe (en saison). Mais bon, c'est Ghislaine de Féligonde.

Vous l'avez compris, tout conseil sur la plantation et l'entretien des rosiers, surtout les "hybrides de thé" sont les bienvenus. Je n'ai pas beaucoup d'expérience en ce domaine !

On se retrouve en 2018 pour de nouvelles aventures. En pleine forme, hein, Catherine !

Sources

(1) Le journal des roses, 1912,p.76-77,  Bibliothèque nationale de France, département Sciences et techniques, 4-S-164, Bibliothèque nationale de France mis en ligne le 06/02/2013  et consulté le 27-12-2017. URL : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9346253/f88.image

(2).Le journal des roses, 1909,p.39,  Bibliothèque nationale de France, département Sciences et techniques, 4-S-164, Bibliothèque nationale de France mis en ligne le 06/02/2013  et consulté le 27-12-2017. URL : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k934623b/f47.image

(3) Dans le site polonais Moje róże – moja pasja, voici une liste de quelques articles concernant mon propos (traduction google). C'est un site plein d'informations sur les roses

(4)Florists' review [microform] , 1911, numérisé par University of Illinois Urbana-Champaign. Consulté le 30 décembre 2017, Lien

(5) Help me find 'Prince de Bulgarie' rose Reviews & Comments URL : http://www.helpmefind.com/gardening/l.php?l=2.20078&tab=32

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

MIMIE 13/01/2018 21:17

Pour une passionnée de roses anciennes, je trouve cet article fort intéressant.

catherine 31/12/2017 09:41

tu es mignonne! c'est pas encore la forme, mais j'adore te lire, c'est encore mieux qu'un bon thriller! (LOL)!!
tu me donne envie de savoir aussi pourquoi les dizaines (oui) de rosiers au jardin ont reçu leur nom, ça me semble très intéressant!
attendons le mois de mai pour voir les jolies fleurs de ton rosier (eh oui offert par ta fille, les roses seront encore plus belles!)
passe un bon réveillon, et prend soin de toi
bises à bientôt Annick

Des Pensées au Jardin 31/12/2017 00:30

On attend impatiemment de le voir fleurir dans ton jardin après toutes ces anecdotes Passionnante !!! Et en attendant, passe un très bon réveillon . D.