Tomates, poivrons et aubergines : la serre est pleine et pourtant...

Publié le par Annick Boidron

Trois jours ! Il m'aura fallu trois jours complets pour planter mes poivrons, tomates et aubergines dans la serre ! Et aussi une margose, c'est vrai !

Jour 1

La serre est toujours remplie des semis de cet hiver et de quelques légumes. Il va falloir déplacer tout ça !

La serre est toujours remplie des semis de cet hiver et de quelques légumes. Il va falloir déplacer tout ça !

Voila ! C'est déplacé... mais pas encore rangé.

Voila ! C'est déplacé... mais pas encore rangé.

Je vais planter tout ça, moi ? Je vais planter tout ça, moi ?

Je vais planter tout ça, moi ?

Quand tout est sorti, voici l'aspect du sol. Les claytones de Cuba ont fini leur cycle, je les ai arrachées mais je les laisse sur le sol où elles se décomposeront.

Quand tout est sorti, voici l'aspect du sol. Les claytones de Cuba ont fini leur cycle, je les ai arrachées mais je les laisse sur le sol où elles se décomposeront.

Cette année, j'ai de la cendre de bois. J'en ai répandu un peu sur le sol pour apporter de la potasse.

Cette année, j'ai de la cendre de bois. J'en ai répandu un peu sur le sol pour apporter de la potasse.

Et puis, un peu de fumier (très) bien décomposé (une demi-brouette, pas plus)

Et puis, un peu de fumier (très) bien décomposé (une demi-brouette, pas plus)

Mon sol a été recouvert pendant tout l'hiver par une bonne couche de feuilles, des herbes, etc.. Comme j'ai toujours veillé à ce qu'il soit constamment humide, il est resté bien vivant.

Voilà, c'est prêt : reste plus qu'à planter !

Voilà, c'est prêt : reste plus qu'à planter !

Un peu de consoude dans le fond du trou, recouvrir d'un peu de terre, bien arroser, poser la motte, reboucher... arroser.Un peu de consoude dans le fond du trou, recouvrir d'un peu de terre, bien arroser, poser la motte, reboucher... arroser.
Un peu de consoude dans le fond du trou, recouvrir d'un peu de terre, bien arroser, poser la motte, reboucher... arroser.Un peu de consoude dans le fond du trou, recouvrir d'un peu de terre, bien arroser, poser la motte, reboucher... arroser.Un peu de consoude dans le fond du trou, recouvrir d'un peu de terre, bien arroser, poser la motte, reboucher... arroser.

Un peu de consoude dans le fond du trou, recouvrir d'un peu de terre, bien arroser, poser la motte, reboucher... arroser.

Bon, voilà, pour les tomates, ça avance. Restent les poivrons et les aubergines.

Bon, voilà, pour les tomates, ça avance. Restent les poivrons et les aubergines.

Jour 2

Mais avant tout : bien pailler le sol pour limiter l'évaporation. C'est qu'il fait chaud !

Mais avant tout : bien pailler le sol pour limiter l'évaporation. C'est qu'il fait chaud !

Les aubergines : en tout six pieds de "green apple" et "little finger"

Les aubergines : en tout six pieds de "green apple" et "little finger"

Jour 3

C'est le jour des poivrons... et de l'étourderie ! J'ai oublié de les prendre en photo. Promis, je ferai un article rien que pour eux. J'en ai installé (beaucoup) dans le sol de la serre et (beaucoup) d'autres dans des pots.

Les poivrons sont dans la partie droite.

Les poivrons sont dans la partie droite.

Et enfin, le soir du troisième jour : c'est fini ! La serre est pleine comme un oeuf. Notez qu'une partie des plants non-repiqués sera donnée.

Et enfin, le soir du troisième jour : c'est fini ! La serre est pleine comme un oeuf. Notez qu'une partie des plants non-repiqués sera donnée.

C'est alors qu'arriva un ami jardinier portant fièrement six petits pots à la main : Quatre tomates, un poivron et une aubergine ! Comment dire non à tant de gentillesse ? MAIS JE VAIS LES METTRE OÙ ? Il faudra pourtant bien que je leur trouve une petite place.

Tomates, poivrons et aubergines : la serre est pleine et pourtant...

Parmi ces présents il y a une perle : une tomate poilue appelée extravagante rouffiange. Il s'agit d'une obtention de Pascal Moreau, le fondateur de L'Ortie-culture.

 

Une tomate poilue ? Je vous en reparlerai certainement de celle-là !

Une tomate poilue ? Je vous en reparlerai certainement de celle-là !

Bon, je vous laisse, je suis crevée épuisée. Mais j'avais quand même envie de vous raconter ces trois journées-marathons. Bonne nuit tout le monde.

Ah si, quand-même, voici la margose !

Ah si, quand-même, voici la margose !

Publié dans Serre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

catherine 15/05/2018 10:51

je n'ai pas reçu de newsletter pour ce billet, c'est bizarre??
je suis étonnée de voir comment tu as planté tes tomatiers, en en laissant que 50 cm entre chaque plant..ici je laisse largement plus, parfois je garde un ou deux gourmands du es premières feuilles, ce qui me fait 3 branches..
pour ma part, j'ai planté déjà 22 pieds dans mes serres (dont les bleues que tu m'as envoyées), et 2 en grands pots ("Ditmascher" 2ème génération qui viennent de chez toi) à l'extérieur...
je ferai un article à l'occasion..
tu n'écris rien sur les courges? j'ai planté une vingtaine de plants aussi,
je compatis, c'est un sacré boulot, mais j'attends l'été avec "patience" pour déguster tout ça! et là je suis sûre que tu me comprends!
bises chère Annick

Annick Boidron 17/05/2018 19:04

Oui, c'est bizarre. Je n'avais peut-être pas coché la case. J'ai semé moins de courges cette année car Alain en cultive aussi et, en fin de compte, on ne mange pas tout ! J'ai semé des courgette blanches de Virginie, des pâtissons, des sweet-dumpling et des concombres. Alain fait plutôt dans le potiron XXL. Concernant l'espacement des tomates, j'essaye une nouvelle disposition. Tu es la voie de la sagesse et je devrais faire comme toi pour avoir une bonne production. Mais j'ai tellement envie d'essayer toutes sortes de variétés que j'ai serré les pieds au maximum. Je les taillerai sur une seule tige, naturellement, sinon ce sera la jungle épaisse ! J'ai aussi un peu joué sur les hauteurs grâces aux tomates à port déterminé qui me semblent bien intéressantes. Il faudra que je raconte tout ça sur le blog mais... j'ai pas le temps (oui, j'ai honte de dire ça !).

Mademoizellezou 12/05/2018 08:54

Bravo, quel boulot, mais ça va être une belle récolte ensuite! C'est aussi ce que j'ai prévu de faire cette semaine, mais j'ai encore beaucoup de petits semis dans la serre, alors il va falloir faire de la place à tout le monde....
Bon weekend, Véro.

Annick Boidron 17/05/2018 19:07

La la place... il en manque toujours ! Bonne journée Véro

Nathalie 11/05/2018 09:07

Bonjour Annick,

L'année dernière, pour ma toute première saison complète dans la serre, j'ai planté mes tomates tous les 60cm. Je les ai pincé au début, puis les ai laissé vagabonder dans la serre. C'était une véritable jungle et les tomates étaient parfois difficilement accessibles, mais quel bonheur de récolter des variétés de toutes les formes et les couleurs.
Tu fais vraiment du très beau travail et ton jardin est magnifique, le mien est encore loin de ce résultat là, mais je ne désespère pas.
J'espère pouvoir venir l'admirer début juin. Aurais-tu un prospectus à m'envoyer pour le partager de mon coté?

Bon jardinage!

Annick Boidron 17/05/2018 19:10

Bonjour Nathalie,

Toujours pas de prospectus ! On a un peu de mal à trouver des gens qui veulent bien ouvrir leur jardin. C'est pourtant une si belle expérience ! J'ai déjà essayé de ne pas tailler, mais j'ai dû renoncer : je ne serais plus entrée dans la serre. Dommage.

Stéphanie 09/05/2018 18:24

Quel magnifique Jardin ! Mais c'est surtout votre façon de jardiner qui m'amène à me plonger dans vos archives... C'est un grand bonheur pour moi de voir et de lire votre respect de la vie animale et végétale : Les végétaux en trop que vous ne jetez pas, la margelle interrompue de la petite mare pour qu'un animal ne s'y noie pas, l'herbe tondue au minimum... Je me retrouve complètement dans votre façon de voir les choses bien que mon jardin (ou plutôt ma terre et son exposition) soit à l'opposé du vôtre : je suis dans le sud de la France, dans un petit coin de terre très argileuse qui se craquelle en été, battue par les vents en toutes saisons (mes voisines sont les éoliennes), anciennement terre agricole longuement aspergée de pesticide en tout genre. Voilà 10 ans que je me bats pour offrir un refuge aux plantes et animaux qui voudront bien rester chez moi. Cela commence à porter ses fruits...
Merci pour vos articles si rafraîchissants !

Annick Boidron 11/05/2018 08:33

Bonjour,
merci beaucoup pour votre commentaire. ça ne doit pas être facile de "récupérer" un sol aussi maltraité. Mais c'est super ! C'est incroyable de voir comment, bien soigné, un sol peut récupérer. Je vous souhaite beaucoup de succès dans votre entreprise : ça doit être un réel plaisir d'observer les petites bestioles revenir prendre possession de votre terrain. Bon jardinage et bonne journée.

Geneviève 09/05/2018 16:49

Quel boulot ! Mais c'est tellement beau et ce sera tellement bon !

Annick Boidron 11/05/2018 08:34

Oui, mais c'est du boulot qui fait du bien ! Et comme tu dis, j'espère bien que ce sera beau et bon, alors, ça vaut la peine.

naniland89 09/05/2018 06:34

on n'érrête pas en ce moment !!
mais c'est cela aussi le bonheur

VéroniqueD 09/05/2018 00:23

Bonjour Annick,
Quelle distance laissez-vous entre les différents pieds ?
Merci pour vos excellents articles, je me réjouis toujours de voir une nouvelle publication :-)

Annick Boidron 09/05/2018 06:43

Bonjour Véronique,
J'ai laissé 50 cm entre les pieds. Finalement, à condition de ne pas mouiller le feuillage, ça ne sert à rien de laisser une trop grande distance entre les plants (enfin, c'est ce que j'ai observé dans mon cas), mais je ne laisse qu'une seule tige par plant. Entre les pieds de poivrons/aubergines, je vais encore planter des basilics et des ullucos. Pour les tomates, j'ai mi les plus grandes derrière, des tomates à port déterminé (~1m) en deuxième rang et des petites (promyk) devant. C'est la première fois que je fais trois rangs au lieu de deux. A suivre....