Mes tomates ne mûrissent pas, que faire ?

Publié le par Annick Boidron

Mes tomates sont belles, elles sont grosses, elles pètent la forme mais... elles ne mûrissent pas ! C'est crispant ! Encore pire : je tombe à tout bout de champ sur des photos de tomates bien mûres par cageots entiers, toujours accompagnées d'un petit commentaire : "la récolte du jour". Les réactions sont aussi admiratives qu'originales : "magnifique !", génial !", "belle récolte !".

Et moi, alors ? Elles restent toutes vertes, mes tomates. Qu'est-ce que je peux faire ?

tomate promyck
tomates promyck

D'abord, respirer un bon coup ! Se détendre... se rappeler que le jardinage n'est pas une course, ni un concours et que je fais ça pour le plaisir. Ça va mieux ? Ah oui, ça fait du bien !

D'autant plus que la colère est mauvaise conseillère et que le désespoir aveugle le jugement (parait-il). C'est dans ces cas-là qu'on en viendrait vite aux conclusions hâtives et aux bêtises qui en découlent. Je vous fais une petite liste :

  • Mes tomates manquent de lumière : je vais couper des feuilles

Erreur ! profonde erreur ! La lumière est indispensable à la croissance des plants de tomates mais n'influence pas le mûrissement des fruits. En enlevant des feuilles comme ça, on affaiblit le plant. Tout ce que ça peut apporter, c'est un coup de soleil.

Tomate dancing with the smurfs
Seule exception : les tomates "bleues" ont besoin des rayons directs du soleil pour produire des anthocyanes... bien avant d'être mûres.
  • Mes tomates sont trop petites, je vais les arroser encore plus

Ça semble logique : les tomates commencent à mûrir lorsqu'elles ont atteint une taille suffisante. On se dit qu'en arrosant plus, elles vont grossir plus...

Mais ça ne marchera pas ! Le fruit élabore ses structures et synthétise ses réserves à son rythme. Le processus qui déclenche le mûrissement ne commence que lorsque les graines ont atteint un certain niveau de maturité. Ce déclenchement est assez complexe et n'est pas parfaitement connu. On sait qu'il fait intervenir l'activation de certains gènes (1). Ce n'est pas en l'arrosant plus que ça ira plus vite ! Bon, évidemment, si le plant meurt de soif, c'est une autre histoire !

  • Mes tomates ont faim. Vite ! je vais leur donner de l'engrais

Et bien non ! Certes, il faut que la plante dispose de toutes sortes de nutriments pour pousser et pour que fruits grossissent. Mais l'engrais, de quelque sorte qu'il soit, n'a pas d'influence sur la vitesse mûrissement. Et de toutes façons, ce n'est pas la peine d'exagérer avec ça : un bon sol et un petit coup de purin de consoude de temps à autre sont largement suffisants !

  • Pour aller plus vite, je vais couper mes tomates et les faire mûrir à l'intérieur

Si, si ! Il y en a qui font ça. Et pas seulement en fin de saison. C'est vrai qu'enfermées dans un sac en papier en compagnie d'une banane, à une température ambiante de 20°, on a des chances de faire mûrir ses tomates plus vite. A condition qu'elles soient suffisamment avancées. Mais quelle complication. Et puis où est le plaisir de cueillir de bonnes tomates bien juteuses ?

Ben oui, mais je fais quoi moi, alors, si mes tomates sont en retard ?

D'abord, est-ce qu'elles sont vraiment en retard ? Ce sont peut-être les autres qui sont en avance ! D'une région à l'autre, d'une variété à l'autre, d'un modèle de serre à l'autre, l'apparition des premières tomates mûres est variable. Mais c'est pourtant vrai que je commence à rêver de tomates/mozzarella et que j'aimerais bien activer un peu les choses. Je me suis donc mise en mode "recherche" pour comprendre comment une tomate mûrit. C'est là que ça devient un peu technique... mais intéressant.

Comment la tomate mûrit

A un moment donné de sa vie, la jeune tomate, encore verte mais ayant atteint un degré d'avancement suffisant, se met à respirer très fort (elle consomme tout à coup beaucoup plus d'oxygène que d'habitude). C'est le signe que ça commence ! (5)

Nous, nous ne remarquons rien, mais dans les cellules, c'est le branle-bas-de-combat : la production d'éthylène atteint des sommets. L'ethylène est un gaz tout bête mais aussi une hormone qui déclenche toute une série de réactions compliquées. En fin de compte, ce qu'on attendait arrive : la tomate dure, verte et âcre devient tendre, sucrée et colorée : elle est mûre !

tomate orange en début de mûrissement
En cherchant bien, dans un coin, j'ai découvert une tomate qui a commencé son processus de mûrissement !

Mais l'éthylène, c'est encore bien plus fantastique ! D'abord, c'est un gaz. Dans la tomate, il est dissous mais, en bon gaz, il est plutôt volatil et se diffuse allègrement dans l'atmosphère alentours... jusqu'aux tomates voisines. Et si les voisines sont prêtes, elles aussi se mettent à mûrir. Et vous savez ce qui est encore plus étonnant ? En présence d'éthylène, une tomate en train de mûrir fabrique encore plus d'éthylène !(4)

Et voilà pourquoi, souvent, quand une tomate commence à mûrir, les autres suivent dans la foulée... et on se retrouve à crouler sous les récoltes, à faire des coulis, du ketchup...

SAUF SI ...

Ben oui, il fallait s'en douter : il y a des cas où ça ne marche si bien et notamment lorsque...

  • La température est trop élevée

Au-delà de 34-35°C, la production d'éthylène s'arrête ! Du coup, le mûrissement connaît un coup d'arrêt. Ce n'est pas bien grave car il reprend de plus belle dès que la température redescend... mais faudrait pas que ça dure trop longtemps !(2)(3)

Quand il fait trop chaud dans la serre
A midi, quand ça tape, ça tape ! La température derrière la vitre peut atteindre 40°. Heureusement l'ombrage des plus grands plants et l'humidité ambiante font baisser la température.
  • La température est trop basse

D'après les informations que j'ai trouvées, c'est entre 22 et 25° que la production d'éthylène est à son maximum. En-dessous et jusqu'à 10°, le fruit peut encore mûrir... mais de plus en plus lentement.(2)(3)

  • Quand il y a du vent

Il parait qu'en dispersant l'éthylène, le vent ralentirait le mûrissement des tomates. Ça parait logique mais de toutes façons, dans une serre, il y a très peu de vent !

Bon, vous avez compris, dans ma petite serre, je ne peux pas faire grand-chose pour accélérer la maturation de mes tomates. Je me contente de répandre de l'eau dans l'allée centrale quand il fait trop chaud : la température descend de 2 ou 3°C.

mouiller le sol pour rafraichir la serre

J'essaye aussi de ne pas laisser la température baisser trop fort pendant la nuit : cela consiste essentiellement à fermer la porte le soir !

Sinon, je les encourage verbalement et même parfois je leur chante une petite chanson entraînante. Et puis, je les laisse en paix !

Et en attendant de récolter des cageots de tomates mûres, je mange des carottes, des petits pois, des courgettes et des salades. C'est bon aussi !

IMPORTANT

Je n'envisage ici que le cas où les plants sont bien verts, en bonne santé et sur lesquels les fruits, nombreux, grossissent normalement. Mais vous les connaissez : les tomates peuvent avoir toutes sortes de problèmes bien plus graves qu'un mûrissement un peu lent à démarrer.  Dans ces cas-là, il est souvent important de comprendre ce qui se passe et de réagir.

Mais ça, c'est une autre histoire !

Les sources

(1) Merry Buckley, Process that controls tomato ripening discovered, January 30, 2013,  Cornell University, URL : https://phys.org/news/2013-01-tomato-ripening.html#jCp

(2) Tom@totifou, Influence de la Température sur la Culture de la Tomate, URL : http://www.tomatofifou.fr/culture/culture-de-la-tomate/influence-de-la-temperature

Un site intéressant sur les tomates. Dommage que les sources ne soient pas plus souvent citées.

(3) M. Scott Biggs, William R. Woodson, Avtar K. Handa, Biochemical basis of high‐temperature inhibition of ethylene biosynthesis in ripening tomato fruits. First published: March 1988. URL :

(4)Frederick B. Abeles, Page W. Morgan, Mikal E. Saltveit, Jr., Ethylene in Plant Biology, Academic Press, 2 déc. 2012

(5) La crise climactérique des fruits enfin élucidée, INRA,  23/02/2017, URL : http://www.bordeaux-aquitaine.inra.fr/Toutes-les-actualites/La-crise-climacterique-des-fruits-enfin-elucidee

Publié dans tomates, Serre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Geneviève Rivière 21/08/2019 16:22

Moi aussi mes pieds de tomate croulent sous la quantité. Elles sont grosses belles mais elles restent vertes. J en cueille 1 ou 2 de temps en temps et elles sont excellentes. Mais nous arrivons fin août et je me demande si elles vont finir par rougir. Qui peut me conseiller ?

Nathalie Debroux 21/08/2019 00:54

Merci beaucoup pour ce super article !!!

mariane denis 16/07/2019 10:01

Bonjour Annick
A propos de ces tomates qui ne mûrissent pas c'est tout de même bizarre les miennes sous serre sont grosses depuis belle lurette mais vertes et ma voisine qui a mis des plants après moi mais DEHORs, les siennes commencent à rougir.. Mariane de Corbion :-)

Annick Boidron 16/07/2019 12:00

Bonjour Marianne,

IL est possible que la vague de chaleur du mois de juin aient retardé un peu le mûrissement mais il peut y avoir aussi des différences dûes par exemple aux variétés de tomates, leur état d'avancement, etc... par exemple des tomates achetées en motte bourrées d'engrais seront sans doute plus précoces. En général, quand ça commence à mûrir, ça ne s'arrête plus. PS cette année, Les miennes commencent seulement à rougir (l'article ci-dessus a été écrit l'année passée). Bonne journée Marianne

LAURENCE LEFEVRE 25/06/2019 14:16

Bonjour,
Mes tomates cerises ne sont pas plantées sous serre mais dans une cour protégée du vent, en centre ville de Tours... Je les ai plantées bien avant les Saints de glaces et ils sont aujourd'hui grands et vigoureux avec de jolies grappes de fruits verts... Pour l'instant je n'ai quasi pas arrosé... Avec les températures actuelles, il va falloir je pense, un peu... Mais j'ai toujours entendu dire que théoriquement, les tomates n'avaient pas besoin de beaucoup d'eau... Est-ce vrai ?

Annick Boidron 25/06/2019 17:31

Bonjour,

La question du besoin en eau des tomates est un peu polémique, certains comme pascal Poot soutiennent que les tomates peuvent "apprendre" à vivre avec peu d'eau et transmettre cette caractéristique à leur descendance. Mais si cela peut être vrai en pleine terre où les plants de tomates peuvent s'adapter par exemple en produisant de ongues racines qui vont chercher l'eau profondément, cela semble plus compliqué dans des pots (je n'ai pas bien compris si c'était le cas des vôtres). D'une façon ou d'une autre, même si elles peuvent développer des stratégies pour en consommer un minimum, les tomates ont tout de même besoin d'eau pour vivre.
En fonction de la température, du vent, etc... pour ma part, par temps très chaud et sec, j'arrose copieusement une fois par semaine mes tomates en serre. Notez que le sol est paillé, ce qui limite fortement l'évaporation. Sinon, bien entendu, je n'ai jamais arrosé les tomates à l'extérieur jusqu'à présent car le sol reste humide sous le paillage. MAis mes chances de réussite avec ces dernières sont réduites, car je vis dans un pays où le mildiou sévit presque chaque année.
Vous avez de la change d'habiter à Tours, c'est une très belle ville et une très belle région où il fait bien plus doux qu''en Ardenne Belge où je vis !
merci pour votre commentaire et bonne journée.

lu7 07/08/2018 15:18

Merci pour ces informations : on est le 06 08 et jen'ai eu que 6 tomates mures.....inquiétant....donc c'est la chaleur ? Elles sont en pleine terre, toutes belles et n'attendent plus que de rougir !

Annick Boidron 07/08/2018 15:34

Bonjour Lucette, je ne suis pas assez spécialiste pour vous répondre mais la chaleur excessive est peut-être l'explication. Cela dit, cela dépend aussi d'autres facteurs comme la variété, votre région, etc... Chez moi, dans la serre, les tomates hâtives mûrissent en nombre mais les plus tardives commencent seulement à prendre des couleurs. A votre place, si vos plants sont bien verts et vos tomates bien formées, je ne m'inquièterais pas trop !

marine D 12/07/2018 12:44

Elles sont belles et vertes chez nous mais je sais qu'elles vont mûrir il faut être patient !

Capucyne 10/07/2018 13:43

C'est tôt encore, pour les tomates ! les miennes grossissent à peine et sont encore vertes !!!

Estelle 09/07/2018 09:48

Moi aussi mes tomates ne mûrissent pas, alors j'ai lu ton article avec grand intérêt.
Mais je n'étais pas trop inquiète. Après tout, je ne suis qu'en région parisienne ;-)
Pourtant c'est étonnant que ça n'aille pas plus vite avec les températures du moment, mais je comprends maintenant que l'excès de chaleur peut tout bloquer aussi. Merci de ton enseignement et belle journée Annick, bises

Véronique Breulet 07/07/2018 21:01

J'ai mangé 2 black cherry, mais les autres sont vertes aussi; L'an passé j'ai mangé des tomates Promyk bien rouges fin juin. Cette année elles sont en retard.
Mais ça va allllleeeeeeeeer.
Bon we également

Annick Boidron 09/07/2018 08:54

Oui, ça va aller ! Dis, Véronique, c'est toi qui m'avait envoyé des graines de Promyck ? Elles font quelle taille chez toi? D'après ce que j'avais lu, elles ne devraient pas dépasser plus de 50cm de haut mais chez moi, elles font beaucoup plus. Par contre elles portent énormément, c'est vraiment une bonne variété. Bonne journée

catherine 07/07/2018 16:46

les seuls qui soient rouges ici (et encore quelques unes seulement) ce sont mes ditmascher qui sont en dehors de la serre, en plein soleil. Je me réjouis d'en manger ce soir!
les bleues (issues des graines de ton jardin) sont en serre, un côté est bleu, l'autre vert, je comprends mieux cette bi-couleur, le soleil ne tape pas directement sur les tomates..
bon WE Annick, bises

catherine 31/07/2018 22:50

j'ai 4 pieds de ditmascher en pots, et la quantité de fruits récoltés est phénoménal! je t'enverrai des graines dès que j'en aurai!
j'ai essayé la manoeuvre que tu décrivais il y a quelques temps, j'ai acheté une brosse à dents enfant premier prix, et je l'ai fait fonctionner sur chaque fleur, j'ai l'impression que ça a très bien marché, vu le nombre de tomates!! petites mais nombreuses :-P

Annick Boidron 09/07/2018 08:58

Bonjour Catherine, j'espère que les ditmasher étaient bonnes. Chez nous, pour une fois, les tomates à l'extérieur sont (presque) aussi avancées que celles dans la serre... mais les plants sont beaucoup plus petits. Si tu veux t'amuser, tu peux coller des petits "stickers" sur les tomates bleues pour faire des petits dessins, comme sur les pommes. Oui, je sais, un rien m'amuse ! Bonne journée et bisous.