Le petit potager de Kévin et Stéphane : un bilan hyper-positif

Publié le par Annick Boidron

En avril dernier, je vous ai montré le petit potager de Stéphane et Kevin. Vous vous en souvenez ?

Après une saison, il est temps de faire le bilan et je dois dire qu'il est plutôt époustouflant !

Du 22 avril au 22 juillet, trois mois jour pour jour séparent ces deux photos
Du 22 avril au 22 juillet, trois mois jour pour jour séparent ces deux photos

Du 22 avril au 22 juillet, trois mois jour pour jour séparent ces deux photos

Avouez que ça a plutôt bien poussé ! La plus belle réussite, mais c'est tout à fait subjectif, ce sont les haricots d'Espagne.

Le petit potager de Kévin et Stéphane : un bilan hyper-positif
Le petit potager de Kévin et Stéphane : un bilan hyper-positif

Erreur de débutants (ou instinct de jardiniers ?) ils ont planté les graines de haricot au mois d'avril. Bien trop tôt selon les guides de jardinage (et aussi selon moi). Mais bien à l'abri contre le mur, ils ont échappé aux dernières (petites) gelées et se sont développés ... jusqu'au toit ! La récolte, qu'elle soit "en vert" ou séchée a été phénoménale !

Dans ce "potager" dont la surface totale n’excède pas le mètre carré, les cultures se sont succédé sans discontinuer d'avril à octobre... et ce n'est pas fini ! Depuis les premiers radis, Stéphane et Kevin ont récolté...

Des tomates de toutes les couleurs
Des tomates de toutes les couleurs
Des tomates de toutes les couleurs

Des tomates de toutes les couleurs

Des courges et des potirons aux formes parfois... déconcertantes
Des courges et des potirons aux formes parfois... déconcertantes

Des courges et des potirons aux formes parfois... déconcertantes

Du maïs, des bettes et même une aubergine !
Du maïs, des bettes et même une aubergine !
Du maïs, des bettes et même une aubergine !

Du maïs, des bettes et même une aubergine !

Bon, je ne vais pas tout vous énumérer mais on pourrait ajouter à cette liste des carottes, des petit-pois, de nombreuses herbes aromatiques, et j'en oublie certainement !

Estragon, persil, basilic et autres plantes aromatiques ont produit pendant toute la saison.

Estragon, persil, basilic et autres plantes aromatiques ont produit pendant toute la saison.

Un exemple qui fait des émules

Le moins que l'on puisse dire, c'est que ce "mini-potager" suscite la curiosité des passants. Îl intrigue les promeneurs qui, très souvent, s'arrêtent pour poser des questions à Stéphane et Kévin.  Il faut dire qu'une telle abondance a de quoi étonner.

Kevin et Stéphane n'hésitent jamais à partager leur tout jeune savoir-faire.

Kevin et Stéphane n'hésitent jamais à partager leur tout jeune savoir-faire.

Et tout ça pour pas un euro !

C'est peut-être le plus étonnant dans l'histoire : tout ce qui compose ce potager esthétique et productif est issu de la récupération ! Les bacs sont réalisés avec des planches de palettes démontées.

Lors d'un atelier organisé par le repair-café, Kevin et Stéphane ont partagé leur savoir-faire avec tous ceux qui le souhaitaient.

Lors d'un atelier organisé par le repair-café, Kevin et Stéphane ont partagé leur savoir-faire avec tous ceux qui le souhaitaient.

Ils sont remplis de plusieurs couches successives de matière sèche (branchages) et de matière organique fraîche. Entre celles-ci, sont intercalées quelques couches de ce qu'ils appellent de la "terre de taupes" : vous avez deviné qu'il s'agissait de la terre très fine composant les taupinières. Ces éléments, ils les ont trouvés dans le voisinage et les ont transportés à la brouette ! Pour une aussi petite surface, cela ne représente pas un volume énorme !

Un tel substrat se tasse en cours de saison. Kévin et Stéphane ne vont pas le remplacer : ils vont se contenter d'ajuster le niveau par quelques nouvelles couches de matière sèche, de matériaux verts et de... terre de taupes. Remarquez au passage le paillage du sol.

Un tel substrat se tasse en cours de saison. Kévin et Stéphane ne vont pas le remplacer : ils vont se contenter d'ajuster le niveau par quelques nouvelles couches de matière sèche, de matériaux verts et de... terre de taupes. Remarquez au passage le paillage du sol.

Pour les plantations, ils ont trouvé leur bonheur à la grainothèque et ont récupéré quelques plants auprès d'autres jardiniers, notamment lors de notre donnerie "spéciale jardins" ou là l'occasion des jardins naturels ouverts.

La donnerie "spéciale jardin" et la grainothèque : de quoi se procurer des graines et des plants de qualité sans dépenser un sou.La donnerie "spéciale jardin" et la grainothèque : de quoi se procurer des graines et des plants de qualité sans dépenser un sou.

La donnerie "spéciale jardin" et la grainothèque : de quoi se procurer des graines et des plants de qualité sans dépenser un sou.

Et puis c'est beau !

Bien sûr, quelques (très) rares esprits grognons trouvent ça "pas propre". Mais je vous laisse juges : ne trouvez-vous pas que cette végétation luxuriente confère à cette petite ruelle en pente un charme pittoresque ? En tout cas, moi, j'aime beaucoup !

Bien qu'il soit situé dans un endroit très fréquenté, le potager de Kevin et Stéphane n'a fait l'objet d'aucune dégradation. Vous me direz que c'est normal ? Oui, mais ce n'est pas toujours le cas dans notre ville (malheureusement).

Bien qu'il soit situé dans un endroit très fréquenté, le potager de Kevin et Stéphane n'a fait l'objet d'aucune dégradation. Vous me direz que c'est normal ? Oui, mais ce n'est pas toujours le cas dans notre ville (malheureusement).

Et l'avenir ?

Encouragés par leur réussite, Kevin et Stéphane ont décidé d'agrandir leur potager. Hier matin, les travaux étaient déjà en cours :

Le petit potager de Kévin et Stéphane : un bilan hyper-positif

Et le soir même je recevais une photo : Stéphane avait terminé la réalisation d'un deuxième bac de culture... et il l'avait déjà rempli !

Que vont-ils y faire pousser ?

Que vont-ils y faire pousser ?

Leur démarche ne s'arrête pas là : les graines sont récoltées au fur-et-à-mesure et seront bientôt disponibles à la grainothèque !

Le petit potager de Kévin et Stéphane : un bilan hyper-positif

Une bonne idée à adapter chez soi ?

On le voit, ce projet va bien plus loin que la simple récolte de quelques légumes.  Par leur réussite, leur enthousiasme et leur générosité, Kevin et Stéphane nous démontrent qu'il n'est pas nécessaire de consommer à outrance pour se faire plaisir et améliorer son cadre de vie.

Cela dit, tout le monde n'a pas forcément un trottoir devant chez lui où installer des bacs de culture, ni la force de démonter des palettes. Mais pourquoi ne pas faire preuve d'imagination : un appui de fenêtre suffit pour faire pousser quelques tomates en pots et n'importe quel contenant peut servir à cultiver des légumes, s'il est assez profond. Pourquoi pas une bassine en zinc récupérée, comme dans mon jardin ?

Une simple bassine en zinc peut constituer un mini-potager où cultiver, par exemple les premiers radis de printemps, puis des salades.

Une simple bassine en zinc peut constituer un mini-potager où cultiver, par exemple les premiers radis de printemps, puis des salades.

Quelques infos pratiques

Les bacs sont remplis selon la méthode préconisée par Damien Dekarz, que j'explique ici :

La grainothèque de Bouillon existe depuis quelques mois. Elle est accessible à la bibliothèque, rue du Collège, pendant les heures d'ouverture, ainsi que pendant les Repair-cafés. De plus en plus de communes disposent d'une grainothèque, il y en a sans doute une dans la vôtre, renseignez-vous !

Et pour finir, permettez-moi de faire un petit coucou à tous ceux qui suivent ce blog : en ce moment, je consacre (presque) tout mon temps à "restaurer" mon jardin qui a bien souffert de la sécheresse et de mes absences répétées. Mais promis juré ! j'ai en réserve quelques idées d'articles qui, je l'espère, devraient vous intéresser.

Alors, à bientôt...

Publié dans Légumes, Potager, Ailleurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

nanie 03/11/2018 07:28

que j'aime c'est ingénieux Kévin et stéphane
des bonheurs simples mais tellement bien coumme
cela c'est top

Sylvie de Toulouse 27/10/2018 15:29

Une super idée et de beaux résultats.
J'ai par contre peur que les nouveaux bacs n'empiètent un peu trop le trottoir et obligent le passant à se déplacer sur la route. Les grincheux risquent pour le coup de faire annuler tout le projet ; penser à l'aspect faute s'il y a un incident. N'aurait-il pas été possible de demander aux maisons voisines d'accepter un bout de potager le long de leur mur pour continuer cette montée potagère ???

Kristelle 16/10/2018 20:49

Ils ont eu une trés bonne idée ! Comme quoi, même sans avoir un grand jardin, on peut quand même bien profité du jardinage !

catherine 14/10/2018 09:58

très intéressant!
j'ai essayé la méthode de Damien Dekarz, avec de grands pots pour tomates retombantes, mais la terre au final était très drainante, l'eau s'écoulait vraiment trop vite, et j'étais obligée d'arroser presque tous les jours, mais j'ai eu de nombreuses tomates toutes petites..pourras tu nous dire si chez toi, tu étais contente de cette façon de planter?

Annick Boidron 16/10/2018 17:07

Ah Ah, c'est à creuser. Je ne rencontre pas ce genre de problème. Au contraire, je trouve que la matière organique retient l'eau. Je suis si contente de cette manière de planter que je l'utilise pour toutes mes plantes en pots, bassines, etc...

Lydie 13/10/2018 08:48

Bel article, j'ai bcp aimé et j'espère qu'ils n'auront pas d'ennuis pour l'usage du trottoir. C'est bien mieux que d'y trouver une voiture !
Merci pour la révision du remplissage des bacs. Il faut que j'essaie.
Lydie

Annick Boidron 13/10/2018 09:11

Bonjour Lydie,
Ce serait un peu dommage de leur faire des ennuis pour le trottoir mais jusqu'à présent ça se passe bien... Le projet est bien perçu par les habitants, les visiteurs et, je crois, les responsables communaux. Pourvu que ça dure !

Nonette 13/10/2018 08:23

Magnifique.un très bel exemple à suivre. Ils font faire des émules c est certain.

Annick Boidron 13/10/2018 09:12

Oui Nonette, on commence à voir "fleurir" quelques bacs ici et là. En particulier chez les commerçants.

Estelle 12/10/2018 13:02

Très inspirant ! :-)

Francoise N 12/10/2018 12:37

Génial!! Super "potager" , belles récoltes et jardiniers très souriants!! Ils n ont pas eu de souci pour l occupation du trottoir? Beau reportage Annick. Belle journée.
Francoise

Annick Boidron 13/10/2018 09:20

Bonjour Françoise,
Non, ils n'ont pas eu de problème. IL faut dire qu'ils veillent à ce que le potager soit toujours bien propre et bien entretenu. Bonne journée au soleil.

VeroniqueD 12/10/2018 12:31

Bonjour Annick,
Je suis passée par là en juillet, je suis heureuse de voir que la récolte à été bonne, j'avais un peu peur de la fauche ou du vandalisme...
Chouette idée et chouette reportage :-)

Annick Boidron 13/10/2018 09:22

Oui Véronique, c'est un peu ce que tout le monde craignait... à tort. C'est aussi une autre bonne surprise de cette expérience. Merci pour ton commentaire et bisous.