10 bonnes raisons de planter un yacon (ou poire-de-terre)

Publié le par Annick Boidron

Si vous ne l'avez encore jamais cultivé, c'est le moment de vous décider... Ce serait bête de laisser passer l'occasion. Parce que le yacon (ou poire-de-terre), il y a au moins dix bonnes raisons d'en planter.

1. On le plante et c'est parti...

On peut l'installer directement en pleine terre ou le mettre en végétation à l'intérieur pendant quelques semaines avant les dernières gelées.

Juste un détail important à ne pas oublier : ce ne sont pas les tubercules que l'on plante mais bien les renflements situés à la base de la tige, porteurs de bourgeons.

Voici ce qu'on reçoit (normalement) quand on commande un yacon : un morceau de tige (ce n'est pas obligatoire), quelques renflements porteurs de bourgeons. Parfois, on reçoit simplement un petit bourgeon avec un peu de chair : ça va aussi.

Voici ce qu'on reçoit (normalement) quand on commande un yacon : un morceau de tige (ce n'est pas obligatoire), quelques renflements porteurs de bourgeons. Parfois, on reçoit simplement un petit bourgeon avec un peu de chair : ça va aussi.

J'ai déjà mis un yacon en végétation à l'intérieur, histoire d'avancer un peu la saison. Les autres attendent au frais dans le garage.

J'ai déjà mis un yacon en végétation à l'intérieur, histoire d'avancer un peu la saison. Les autres attendent au frais dans le garage.

2. Beau comme un yacon

Je n'ai jamais vu un yacon moche ou malade. Tant qu'il ne gèle pas, ses grandes feuilles sont toujours pimpantes et pleines de santé. Les bonnes années, c'est à dire quand l'été est chaud et humide, il produit même de jolies fleurs qui rappellent celles du tournesol.

10 bonnes raisons de planter un yacon (ou poire-de-terre)10 bonnes raisons de planter un yacon (ou poire-de-terre)

3. Le yacon n'a besoin de personne

C'est la plante la plus autonome que je connaisse. Pas besoin de le butter, pas besoin de le traiter, pas besoin de l'arroser, pas besoin de le tuteurer, pas besoin de le tailler... le yacon se cultive tout seul. Il n'est même pas attaqué par les limaces.

En juin, le yacon joue déjà les vedettes au potager.

En juin, le yacon joue déjà les vedettes au potager.

4. Il est extrêmement productif

Je n'ai pas l'habitude de peser mes légumes (et encore moins de noter le résultat) mais un petit coup d’œil sur ces tubercules récoltés sur un seul pied vous convaincra de sa générosité.

10 bonnes raisons de planter un yacon (ou poire-de-terre)

5. On le récolte en dix minutes

En automne, après le premier gel, il suffit de soulever la motte au pied de la plante. Tous les tubercules y sont attachés, contrairement aux pommes de terre qui se promènent un peu partout et qu'il faut chercher dans le sol. C'est vrai, en revanche, que les tubercules cassent facilement. Ce n'est pas grave : on commencera par manger ceux-là.

Je reconnais que j'aurais pu enlever un peu de terre avant de prendre la photo. Mais je pense qu'on peut quand même deviner la grappe de tubercules attachés au pied de la tige... ainsi que quelques tubercules cassés dans la manœuvre.

Je reconnais que j'aurais pu enlever un peu de terre avant de prendre la photo. Mais je pense qu'on peut quand même deviner la grappe de tubercules attachés au pied de la tige... ainsi que quelques tubercules cassés dans la manœuvre.

6. Un d'arraché, dix de retrouvés

Les éclats de souche ou les plants de yacon achetés dans le commerce restent encore chers. Mais quand on en a un, on en a dix (ou plus !) : au moment de la récolte, il suffit de conserver les renflements porteurs de bourgeons qui se trouvent juste au pied de la tige, au-dessus des tubercules.

Chaque bourgeon donnera une tige au printemps... ou une plante si on les sépare.

Chaque bourgeon donnera une tige au printemps... ou une plante si on les sépare.

Il suffit de les remporter et de les recouvrir de tourbe, de terreau ou de sable à peine humide.

Il suffit de les remporter et de les recouvrir de tourbe, de terreau ou de sable à peine humide.

Ils passeront l'hiver au frais dans le garage, jusqu'à leur réveil au printemps. Tous ces pots ont été obtenus à partir d'un seul yacon et je vous assure que j'aurais pu en faire beaucoup plus.

Ils passeront l'hiver au frais dans le garage, jusqu'à leur réveil au printemps. Tous ces pots ont été obtenus à partir d'un seul yacon et je vous assure que j'aurais pu en faire beaucoup plus.

Si on cultive le yacon, ce n'est pas (seulement) pour le regarder pousser : c'est pour le manger ! Ce légume est assez déconcertant au début. Mais petit à petit, on apprend à l'utiliser en cuisine et à l'apprécier pleinement.

7. On peut le cuisiner à toutes les sauces

Cru, Il est légèrement sucré, juteux, rafraîchissant. Râpé ou coupé en fines lamelles, genre carpaccio, on peut en faire de chouettes desserts en cinq minutes. Essayez la salade d'orange mélangée avec de tous petits cubes de yacon et un peu d'eau de fleur d'oranger.

Cuit, il va bien dans les plats exotiques relevés et parfumés. Car le yacon a cette particularité de s'imbiber des saveurs des autres ingrédients. Autre (grande) qualité : même cuit, il garde son croquant, presque croustillant et jamais coriace.

8. Plus il est vieux, plus il est bon

Le goût du vieux yacon tout ridé qui a un peu trainé au fond du garage est extraordinaire : fruité, juteux, sucré.

Fin février : les derniers yacons de la saison ne sont pas particulièrement appétissants. Mais il ne faut pas se fier aux apparences.

Fin février : les derniers yacons de la saison ne sont pas particulièrement appétissants. Mais il ne faut pas se fier aux apparences.

9. Il se conserve tout l'hiver

Au frais, dans du sable juste humide ou de la paille, le yacon se conserve longtemps. Si on le trouve moche en fin de saison, on peut lui rendre un aspect plus potelé en le laissant tremper un peu dans l'eau.  On peut aussi le congeler ou ... le lacto fermenter. Mais j'expliquerai ça dans un prochain article.

10 bonnes raisons de planter un yacon (ou poire-de-terre)

10. Il ne fait pas grossir

Mais il ne fait pas maigrir non plus, faut pas rêver ! Disons simplement que le sucre qu'il contient, l'inuline, n'est pas assimilable par notre organisme. Par contre, les bactéries de notre intestin adorent. C'est vrai que, parfois, cela se manifeste par quelques ballonnements et odeurs nauséabondes. Mais ce n'est pas systématique.

On lui attribue toutes sortes de bienfaits pour la santé mais, dans ce domaine, il vaut mieux se renseigner auprès des spécialistes.

Allez, un petit concours

J'aimerais bien pouvoir envoyer des plants de yacon à tous ceux qui m'en demandent, mais vous comprendrez que ce n'est pas possible. Aussi, je vous propose un petit concours : reconnaissez-vous le légume de la photo ci - dessous ? J'envoie un plant de Yacon morado (à peau violette) au premier ou à la première qui me donnera son nom latin. Petite aide : ce nom ne commence pas par C. Ce ne sont pas des crosnes, quoi !

Mise à jour du dimanche matin

Ce ne sont pas non plus des capucines tubéreuses, ni des ocas, ni du chervis, ni des topinambours. Cette plante est botaniquement assez proche des crosnes (mais ce n'est pas des crosnes)

Si possible, pouvez-vous donner vos propositions dans les commentaires plutôt que par mail, comme ça, on évite les malentendus (oui, je sais, ce n'est pas l'euromillion...).

Alors, c'est quoi ? La photo a été prise chez moi le 24 février 2019.

Alors, c'est quoi ? La photo a été prise chez moi le 24 février 2019.

Et là-dessus, je vais écouter un petit concert de musique Irlandaise. Bonne soirée tout le monde.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

L 18/03/2020 23:10

Plus il est vieux, meilleur il est (pas plus il est bon). A part ça, superbe article, merci bcp!

Hunaut 07/04/2020 19:49

Oui d’accord sur la formule mais on avait compris et je ne suis pas certaine que cela ne se dise pas ! ???? Vous n’avez rien d’autre à faire ? Anonymement ?

OCEANE 10/11/2019 14:46

Oca du Pérou Oxalis tuberosa ?

SANDRINE 10/11/2019 14:36

Crosne

solange depas 14/07/2019 15:59

je sais que c'est un peu tard la racine que vous avez demandé d'identifier est le chervis bravo

Elise-Anne 29/05/2019 10:06

Tout est dit dans le commentaire , c'est un bon légume !Il me reste des plants s'il y a des intéressé(e)s !Je suis en Moselle (57 )

Rahir Pascale 23/03/2019 22:00

Zut vu trop tard. Le yacon est sur ma liste d'achat prioritaire. J'en ai mangé un morceau sur une foire aux plantes il y a des années, je n'avais pas retenu le nom. Merci pour ce précieux partage

Potager 18/03/2019 09:46

Bonjour,

S'agit-il de l'Ulloco ? En tout cas belle découverte du Yacon que je connaissais pas, savez-vous si il est possible d'en avoir dans les jardineries ou sur Internet ?

Annick Boidron 18/03/2019 09:57

Bonjour, pour le "petit concours" Pantoufle a gagné hier, ce sont des stachys floridana, qui sont assez proches des crosnes mais il s'agit d'une autre espèce. Pour les poires de terres, j'ai trouvé ce site qui les propose en godet par lots de 6 à moins de 6 euros. Quand on compare, c'est vraiment pas cher mais comme je n'ai jamais rien commandé chez eux, je ne connais pas la qualité de leurs produits.
https://www.mesarbustes.fr/smallanthus-sonchifolius-poire-de-terre-yacon.html

mariejoclaude 17/03/2019 15:39

bel description du yacon , je le cultive depuis pas mal d'années et tout est vrai , sa rusticté , ne pas oublié que c'est un cousin du topinanbour aussi facile à cultiver , je le mange plus cru que cuit , dans les salades de fruits par exemple aveec des tranches de clémentine et kiwi , ça apporte de croquant et rafraichissant !! bonne semaine !!

Pantoufle 17/03/2019 15:19

Youhou ! Je m'étais bien empalée dans ma bêtise, à me persuader que ça devait commencer par un C :P Quelle andouille ! Chouette alors ! Je t'envoie mon adresse par mail ! Bises Annick, MERCI et bon dimanche !!!

Laurent 17/03/2019 14:33

Bonjour,

Est-ce que cela pourrait etre de l'Helianti ou du gingembre ?

Bonne journee.
Laurent