Quand les fourmis sèment des fleurs

Publié le par Annick Boidron

Un jour, vous plantez une petite primevère de grand-mère dans votre jardin et l'année suivante, il y a des petites primevères un mètre ou deux plus loin. Et puis 10 ans plus tard, vous vous rendez compte que des primevères de toutes les couleurs poussent un peu partout. Comment ça se fait ?

Pourquoi retrouve-t-on des primevères un peu partout dans le jardin ?

Pourquoi retrouve-t-on des primevères un peu partout dans le jardin ?

Les graines ont-elles été emportées par le vent comme celles du pissenlit ? Se sont-elles accrochées aux poils du chat comme les graterons ? Peut-être ont-elles été éjectées au loin, comme le font les géraniums ?

Rien de tout cela, ce sont les fourmis qui les ont transportées jusque-là.

Vous vous doutez bien qu'elles ne s'amusent pas à porter des graines parfois plus grosses qu'elles juste pour le plaisir. En fait, elles y trouvent leur compte : sur les graines de certaines espèces de plantes, se trouve une sorte de "bonbon pour fourmis". C'est une petite excroissance composée de substances très nutritives. Les botanistes ont décidé d'appeler ça un élaïosome.  Ne me demandez pas comment ça se prononce !

Les petits appendices clairs sur ces graines de jeffersonia sont extrêmement attractifs pour les fourmis.

Les petits appendices clairs sur ces graines de jeffersonia sont extrêmement attractifs pour les fourmis.

Elles s'emparent des graines et les ramènent à la fourmilière (photos juin 2018).

Elles s'emparent des graines et les ramènent à la fourmilière (photos juin 2018).

Une fois dans la fourmilière, les élaïosomes sont consommés et la graine, qui n'intéresse pas les fourmis, est le plus souvent rejetée à l'extérieur, avec les autres déchets, dans leur dépotoir. Ceci explique pourquoi de nouvelles plantes apparaissent fréquemment près des endroits où les fourmis aiment construire leurs nids : sous les pierres, dans des murets, etc...

On retrouve souvent les espèces dont les graines portent des élaïosomes à proximité des murets ou du bois mort : là où les fourmis aiment installer leur nid.On retrouve souvent les espèces dont les graines portent des élaïosomes à proximité des murets ou du bois mort : là où les fourmis aiment installer leur nid.

On retrouve souvent les espèces dont les graines portent des élaïosomes à proximité des murets ou du bois mort : là où les fourmis aiment installer leur nid.

Remarquez, c'est un "truc" assez répandu chez les plantes : les ficaires, les pulmonaires, les violettes, les crocus, les Erythronium, les perce-neige, les chélidoines, les centaurées, les dicentras, la claytone de Cuba et même... le ricinwink ont des graines à élaïosomes .

Si nous retrouvons des violettes un peu partout, c'est parce que les fourmis emportent leurs graines dans leur nid pour manger les élaïosomes.

Si nous retrouvons des violettes un peu partout, c'est parce que les fourmis emportent leurs graines dans leur nid pour manger les élaïosomes.

Un mutualisme qui arrange tout le monde

Bien-sûr, cet "arrangement" entre les fourmis et les plantes n'a pas pour objectif d'aider le jardinier à fleurir ses parterres. Elle est apparue progressivement au fil de l'évolution, chaque partie y trouvant son intérêt : une source de nourriture pour les fourmis et la dispersion des leurs graines pour les plantes. Il est possible également que les graines conservées à l’intérieur des nids soient ainsi protégées des incendies et des granivores. Les "déchets" éjectés de la fourmilière en même temps que les graines constituent probablement une sorte de mini-compost assurant une meilleure croissance après la germination. (1)

Ces gros narcisses, installés chez moi depuis plus de trente ans se dispersent de proche-en-proche grâce au transport pas les fourmis. Les chionodoxa qui forment un grand tapis à leurs pieds ont aussi des graines à élaïosome.
Ces gros narcisses, installés chez moi depuis plus de trente ans se dispersent de proche-en-proche grâce au transport pas les fourmis. Les chionodoxa qui forment un grand tapis à leurs pieds ont aussi des graines à élaïosome.

Ces gros narcisses, installés chez moi depuis plus de trente ans se dispersent de proche-en-proche grâce au transport pas les fourmis. Les chionodoxa qui forment un grand tapis à leurs pieds ont aussi des graines à élaïosome.

Les fourmis sont nos alliées

On leur reproche de protéger les pucerons. Or, il faut savoir que les fourmis, en consommant le miellat excrété par ces insectes suceurs de sève, aident à éviter des maladies telles que la fumagine, ce champignon noir qui se développe dans les déchets organiques produits par les pucerons (3).

Les fourmis aèrent le sol et l'enrichissent, elles protègent les plantes contre les herbivores. Si nous les détruisons, nous nous privons stupidement d'alliés précieux.

Et puis, ce sont des insectes sociaux tellement passionnants !

Sources

(1) Pablo Servigne. (2009) Etude expérimentale et comparative de la myrmécochorie : le cas des fourmis dispersatrices  Lasius niger et Myrmica rubra.
Thèse présentée en vue de l’obtention du  grade académique de Docteur ès Sciences. Université libre de Bruxelles Faculté des Sciences Service d’Ecologie sociale

(2) Gómez, Crisanto & Lay, Josep & Oliveras, Jordi. (2007). Final seed fate and seedling emergence in myrmecochorous Plants: Effects of ants and plant species. Sociobiology. 50. 101-111.

(3) François Verheggen, Lise Diez, Claire Detrain & Éric Haubruge, «Mutualisme pucerons – fourmis : étude des bénéfices retirés par les colonies d'Aphis fabae en milieu extérieur», BASE [En ligne], numéro 2, volume 13 (2009), 235-242 URL : https://popups.uliege.be:443/1780-4507/index.php?id=3956.

Et aussi :

Myrmecofourmis : Un beau site sur les fourmis avec des vidéos et des photos incroyables

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sacchi62 31/03/2019 16:31

Dans le jardin les fourmis ne me dérangent pas, en revanche quand une fourmilière s'installe dans un grand pot contenant un rosier, je redoute que ce soit pour l'élevage de pucerons, (en résumé, car il ne s'agit pas réellement d'un élevage et c'est un autre sujet), aussi je mets du marc de café pour essayer de les chasser... Mais sans trop insister, espérant que les prédateurs de pucerons trouveront de la nourriture.

christine 28/03/2019 21:25

J'ai souri en lisant ton post car j'ai justement des petites plantes (primevères, jonquille, perce neige) qui poussent partout dans le jardin, je me demandais comment elles pouvaient s'étendre ainsi
me voila renseignée
Merci pour ton article très intéressant et riche de détails
Belle et douce soirée
bises

mariejoclaude 27/03/2019 20:51

on a apprend toujours plein de choses chez toi ! tu recherche le pourquoi de toutes tes observations !! merci maintenant je serai plus respectueux des fourmis !!!

Carine 27/03/2019 09:25

Merci pour ces informations que je ne connaissais pas.Belle journée!

Florence 26/03/2019 23:27

Très intéressant cet article ! Tous les ans un de mes Pierre de Ronsard se transforme en "autoroute à fourmis". Elles sont partout et la seule chose que je leur reproche est de me piquer parfois car j'y suis sensible. Je suis retournée sur ton autre article et si je n'ai pas de fèves, j'ai pu observer cette histoire de nectaire au revers des feuilles de mes lauriers-palmes. Tout ce que je leur demande c'est de rester dehors et je ne les embête pas. D'autant plus si elles sèment mes plantes ! Belle semaine. Bises

lulu 26/03/2019 14:40

Après lecture de ton article, je verrai les fourmis différemment. Bonne journée !

Dominique 26/03/2019 14:36

Passionnant Annick
Je ne vois plus les fourmis du mème œil !
Je comprends pourquoi je suis envahie par les violettes et les ficaires !Pour les primevères je les divise et replante souvent ,je n"ai jamais pensé aux fourmis ...
Merci pour ces infos et belle journée à toi !

delphine 26/03/2019 13:21

je n'aurais jamais pensé que c'était grâce au travail des fourmis si je retrouvais des violettes de partout dans mon jardin ! Elles sont bien ces petites bêtes ! J'adore ! Elles peuvent faire pareil pour les primevères, j'en serai ravie !

Fatima 26/03/2019 09:39

Merci pour cet excellent article qui nous en apprend beaucoup sur le travail des fourmis ! Bonne journée Annick !

Naniland89 26/03/2019 05:45

j'ai appris beaucoup en te lisant merci pour ce beau moment
passe une agréable journée

Annick Boidron 26/03/2019 07:56

Merci Nanie, Bonne journée à toi aussi.