Rhodes côté nature

Publié le par Annick Boidron

Je viens de passer une semaine sur l'île grecque de Rhodes. Ne m'imaginez pas en bikini, allongée sur un transat en plastique au bord de la piscine d'un grand complexe hôtelier... l'horreur ! Mais Rhodes n'est pas seulement une destination "low-cost". Quand on sort un peu des zones consacrées uniquement au tourisme, on découvre une île sauvage, aux habitants sympathiques, à l'histoire passionnante et, en ce mois d'avril, couverte de fleurs. Autant dire que je m'y suis sentie comme un poisson dans l'eau.

La ville de Rhodes vue du port

La ville de Rhodes vue du port

Un port, des remparts et des ruelles

La capitale de l’ile de Rhodes s'appelle Rhodes : pourquoi se compliquer la vie ? Je logeais dans la "vieille ville" : un enchevêtrement de ruelles pavées de galets. Pas besoin de faire preuve d'une grande imagination pour se croire au moyen-âge. Cette vieille ville est entourée de cinq kilomètres de remparts doubles dans lesquels on peut se promener :

La ballade entre les remparts de Rhodes : a faire !
La ballade entre les remparts de Rhodes : a faire !

La ballade entre les remparts de Rhodes : a faire !

Les ouvriers s'affairaient à les nettoyer pour la haute saison touristique. Heureusement, ils se sont limités à quelques zones autour des chemins. Ailleurs, et notamment sur les murailles, les plantes sont en liberté :

Les remparts de Rhodes garnis de mufliers, de coquelicots et d'autre plantes dont je ne connais pas le nom.
Les remparts de Rhodes garnis de mufliers, de coquelicots et d'autre plantes dont je ne connais pas le nom.
Les remparts de Rhodes garnis de mufliers, de coquelicots et d'autre plantes dont je ne connais pas le nom.
Les remparts de Rhodes garnis de mufliers, de coquelicots et d'autre plantes dont je ne connais pas le nom.
Les remparts de Rhodes garnis de mufliers, de coquelicots et d'autre plantes dont je ne connais pas le nom.
Les remparts de Rhodes garnis de mufliers, de coquelicots et d'autre plantes dont je ne connais pas le nom.
Les remparts de Rhodes garnis de mufliers, de coquelicots et d'autre plantes dont je ne connais pas le nom.
Les remparts de Rhodes garnis de mufliers, de coquelicots et d'autre plantes dont je ne connais pas le nom.

Les remparts de Rhodes garnis de mufliers, de coquelicots et d'autre plantes dont je ne connais pas le nom.

Il y a aussi, un peu partout, des chantiers de fouilles qui semblent abandonnés. Les fleurs en ont pris possession.

La deuxième photo est un salsifis cultivé, sans doute échappé d'un jardin voisin. Sinon, si ça vous intéresse, il s'agit ici des ruines d'un "Roman Triconch Building"
La deuxième photo est un salsifis cultivé, sans doute échappé d'un jardin voisin. Sinon, si ça vous intéresse, il s'agit ici des ruines d'un "Roman Triconch Building"
La deuxième photo est un salsifis cultivé, sans doute échappé d'un jardin voisin. Sinon, si ça vous intéresse, il s'agit ici des ruines d'un "Roman Triconch Building"
La deuxième photo est un salsifis cultivé, sans doute échappé d'un jardin voisin. Sinon, si ça vous intéresse, il s'agit ici des ruines d'un "Roman Triconch Building"

La deuxième photo est un salsifis cultivé, sans doute échappé d'un jardin voisin. Sinon, si ça vous intéresse, il s'agit ici des ruines d'un "Roman Triconch Building"

Et ici, le croiriez-vous ? C'est un parking !

Parking près de l'acropole de Rhodes

Parking près de l'acropole de Rhodes

Les fleurs prennent même possession des ruelles pavées de galets.

Un petit érodium (?) entre les galets.
Un petit érodium (?) entre les galets.

Un petit érodium (?) entre les galets.

Les habitants ne sont pas en reste. Certains contenants sont un peu trop "récup'" à mon goût, mais ici, ils ne choquent pas.

Rhodes côté nature
Rhodes côté nature
Rhodes côté nature

Une île montagneuse et sauvage

C'est en sortant de la ville qu'on se rend compte de la beauté de l'île et de sa richesse végétale. En route !

L'antique cité de Kamiros, sur la côte ouest est très intéressante à visiter pour ses vestiges archéologiques. Une grande partie du site n'a pas été fouillée et s'étend sous des collines couvertes de cistes. C'est une merveille.

Kamiros
Kamiros
Kamiros
Kamiros

Kamiros

Les ruines du château de Kritinia, un peu plus au Sud s'élèvent sur un rocher couvert de végétation. Le panorama est sublime.

Rhodes côté nature
Rhodes côté nature
Rhodes côté nature

Une plante très présente sur l'île : l'asphodèle. On en voit partout le long des routes.

Rhodes côté nature
Rhodes côté nature

Encore plus au Sud, le château de Monolithos est soumis aux éléments. ça se reflète dans la végétation tourmentée qui pousse sur ce promontoire.

Rhodes côté nature
Rhodes côté nature
Rhodes côté nature

Dans le centre de l'île, montagneux et couvert de forêts, se trouve un sanctuaire naturel : le lac de Gadoura. C'est un lac artificiel mais il y règne une atmosphère d'une sérénité incroyable. On n'aperçoit aucune habitation et on n'entend que les cris des oiseaux. J'y ai croisé un renard et une petite biche typique de l'île.

Côté flore, ce n'est pas mal non plus.

Sur les berges du lac de Gadoura  : Arisarum vulgare et Lavandula stoechas.
Sur les berges du lac de Gadoura  : Arisarum vulgare et Lavandula stoechas.
Sur les berges du lac de Gadoura  : Arisarum vulgare et Lavandula stoechas.

Sur les berges du lac de Gadoura : Arisarum vulgare et Lavandula stoechas.

En remontant vers le Nord par la côte Est, on arrive au joli village de Lindos. Très touristique mais tout de même calme et intéressant en cette saison. Le village aux maisons blanches est surmonté par l'acropole : un site occupé depuis des millénaires où chaque époque a laissé des traces.

Rhodes côté nature
Rhodes côté nature
Rhodes côté nature

ça mérite une petite grimpette jusque-là. D'autant plus que le chemin offre l'occasion d'observer un superbe paysage... et de bien belles fleurs :

Muscaris à toupet, campanule et mauve.
Muscaris à toupet, campanule et mauve.
Muscaris à toupet, campanule et mauve.
Muscaris à toupet, campanule et mauve.

Muscaris à toupet, campanule et mauve.

Bien-sûr, l'île de Rhodes, ce n'est pas seulement les fleurs et la nature. Son histoire est passionnante car de nombreuses cultures s'y sont croisées à toutes les époques, y laissant chacune son empreinte. Malheureusement, comme c'est souvent le cas, une partie de la côte au Nord de l'île et quelques ruelles sont défigurées par les hôtels et les boutiques à tchinisses. Ces endroits sont heureusement faciles à éviter.

Quelques bonnes adresses hors des sentiers battus :

Vous n'êtes pas sur un site de voyage, je sais. Mais tout de même, voici quelques adresses sympas (et pas chères) qui me laisseront un excellent souvenir.

Pension Eleni : pas de piscine, pas de "All-inclusive", mais une pension sympathique et très propre dans une ruelle de la vieille ville. On y est accueilli comme si on était de la famille.

Restaurant Nireas : excellent restaurant de poisson dans un beau cadre, au calme. Accueil chaleureux et bons conseils.

Restaurant At Thomas : restaurant familial où tout est fait maison, dans une cuisine ouverte. C'est très frais et très bon.

Boulangerie Fournariko : pour prendre un bon petit déjeuner dans la ruelle ou à l'intérieur quand il pleut.

Côté visites, il y a les grands classiques comme le palais des "grands-maîtres" ou le musée archéologique tous deux passionnants. Mais j'ai été charmée par celui-ci, qui est moins connu :

Musée juif et synagogue : une "découverte". Un beau musée particulièrement émouvant qui retrace l'histoire étonnante de la communauté juive de Rhodes jusqu'à aujourd'hui. L'accueil ici aussi est particulièrement sympathique et la conversation s'engage facilement.

Pour en savoir plus sur la flore de Rhodes :

https://worldplants.webarchiv.kit.edu/rhodos/

Et pour terminer, voici encore quelques photos de Rhodes... sous la pluie, histoire de changer un peu des photos avec ciel bleu habituelles. Partir en Avril, c'est bien pour éviter la foule, mais il faut prendre le temps comme il vient.

Rhodes côté nature
Rhodes côté nature
Rhodes côté nature
Rhodes côté nature
Rhodes côté nature
Rhodes côté nature
Rhodes côté nature

Publié dans Ailleurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

marine D 19/04/2019 09:17

Un beau voyage que j'envie, de belles photos, qui me font penser à la Corse !
Bonne journée Annick

le jardin d'Edwige 18/04/2019 14:42

C'est ma destination de prédilection et j'y retourne encore le mois prochain. De revoir les lieux au travers de tes photos me rends très impatiente d'y être déjà.

Babeth 17/04/2019 23:30

Merci Annick pour cette jolie ballade !

Istariel 17/04/2019 16:24

Quel superbe reportage photo !! Tu es comme moi : pas en vacances pour te faire dorer la pillule mais pour partir à la conquête des trésors de dame Nature !
La fleur violette en étoile, est-ce un Tragopogon ? Bises !

Rahir Pascale 16/04/2019 19:56

Un bien joli voyage et un billet présentant autre facette de cette île paradisiaque. J'adore
La photo à Monolithos avec l'arbre et la mer derrière est juste sublime.

Pantoufle 16/04/2019 12:45

Très belle balade, merci de la partager avec nous !
J'espère que tu as pu ramener des graines ou des trésors locaux ? ;)
Bises et bon retour dans la fraîcheur française :P

Le jardin de Darius 16/04/2019 10:51

Des vacances comme je les aime: merci pour cette découverte.
Aude.

myriam vivier 15/04/2019 19:52

Magnifique reportage.

Cat 15/04/2019 15:52

Je ferme les yeux et je m'y crois..... Le rêve a du bon.... Merci et belle journée

Corre Annick 15/04/2019 14:15

Nous y sommes alles et avons adore!! Merveilleuse Rbodes!!