Le champ des biquettes

Publié le par Annick Boidron

Derrière la maison, c'est le champ de biquettes. Avant, il y avait aussi un âne. Il est mort il y a un peu plus d'un an : il était très vieux et vivait avec nous depuis une vingtaine d'années. Sa mort nous a causé beaucoup de peine. Depuis, seules nos trois chèvres broutent l'herbe et ça fait un sacré changement.

Le champ des biquettes

La prairie pâturée s'est métamorphosée en un champ de hautes herbes à l'allure sauvageonne. Bien-sûr, ce sont les graminées qui occupent surtout le terrain et je trouve cela superbe !

Le champ des biquettes

Mais en y regardant de plus près, toutes sortes de fleurs sauvages font leur (ré)apparition :

Les petites marguerites que nous n'avions plus vues depuis des années.

Les petites marguerites que nous n'avions plus vues depuis des années.

La brunelle forme de jolis tapisLa brunelle forme de jolis tapis

La brunelle forme de jolis tapis

L'achillée millefeuille est de retour.

L'achillée millefeuille est de retour.

Et puis, il y a toutes celles que certains s'acharnent à éradiquer et qui sont pourtant si précieuses :

Le trèfle blanc : le préféré des bourdons

Le trèfle blanc : le préféré des bourdons

La mauve : un excellent légume dont les fleurs en infusion calment la toux.

La mauve : un excellent légume dont les fleurs en infusion calment la toux.

Le pissenlit : les premières salades du printemps.

Le pissenlit : les premières salades du printemps.

Et enfin l'ortie : hôte de la chenille d'une multitude de papillons.

Et enfin l'ortie : hôte de la chenille d'une multitude de papillons.

Ce champ des biquettes n'est pas immense. J'y passerais pourtant des heures à observer toute la vie qui s'y développe. J'aimerais photographier la multitude de papillons et d'oiseaux qui s'y nourrissent ou les chauves-souris qui le survolent dès la nuit tombée : je vais m'y appliquer. En tout cas, les biquettes ont l'air de s'y plaire comme des petites folles !

Le champ des biquettes
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Annick Boidron 12/07/2019 11:17

Bonjour Julie, je me rends compte en lisant votre réponse que j'ai fait une erreur : 40 ares ça fait 4000m² et non 400. Désolée.

Julie 11/07/2019 15:25

Mais qu'ils sont choux et chouette ! Quelle surface on-ils à disposition? Ca a l'air bien grand quand même! Je comptait mettre des biquettes par chez moi aussi. Mais vu que je ne compte pas leurs donner l'acces au potager et que le gravier risque de bien peu leurs convenir huhu ils ne resterait plus que 300/400m2 pour brouter à l'année.
Sur ce bel été et à bientôt !

Julie 12/07/2019 11:14

Ok merci pour cette réponse. Le gravier ne me fais pas peur mais c'est plutot de cloturer le parking qui me semble fastidieux :) . On va continuer à se renseigner alors !
Une gratouille aux biquets et à plus !

Annick Boidron 11/07/2019 21:02

Bonsoir,

je ne connais pas exactement la superficie du champ des biquettes, ça doit tourner autour de 40 ares soit 400m². Cela dit, une plus petite surface devrait leur convenir si elles ont de quoi "s'occuper" comme par exemple des maitres pour jouer avec elles, etc.... Il y a aussi des chèvres naines qui demandent moins de place. mais c'est sûr que vous devriez leur apporter de la nourriture supplémentaire sous forme de granulés et de foin en hiver. Et pour finir, je ne suis pas aussi sûre que vous que le gravier ne leur conviendrait pas... pas pour le manger, bien-sûr, mais pour s'y promener ! Bon été à toi aussi, bisous.

Tien 05/07/2019 21:59

Magnifique la vie un peu sauvage au champ de biquettes.
Je me demande si d'autres animaux y vivent par exemple les lapins sauvages, lièvres, divers oiseaux, ...

Annick Boidron 06/07/2019 15:27

Bonjour Tien, je me le demande aussi... des oiseaux, oui, des papillons.... ensuite il y a des "visiteurs" comme des renards ou des fouines et parfois des ratons-laveurs. POur le reste, mystère.... il faudrait se mettre à l'affut ! C'est une idée !

mariejoclaude 05/07/2019 15:45

le bonheur est dans le pré , elles doivent etre heureuse dans cette grande prairie naturelle,,, jolies photos ,,, bel été a tout ce petit monde là !!!

Annick Boidron 06/07/2019 15:28

Elles ne sont pas en liberté mais j'espère toutefois qu'elles y sont heureses. Bon week-end à vous.

catherine 05/07/2019 12:40

mal au coeur pour toi pour ton âne, je te comprends, ils sont attachants..ton pré aux biquettes a de jolies locataires, et je t'envie ton grand terrain!
bises pour le WE

Annick Boidron 06/07/2019 15:30

Oui, elles sont jolies. Note que ce ne sont pas des biquettes en vrai, ce sont de petits boucs qu'il a fallut faire castrer car ils se battaient comme des chiffonniers et c'était dangereux ! MAis les boucs castrés ont le même comportement que des chèvres alors dans notre esprit, ce sont des... biquettes !

Estelle 05/07/2019 12:19

J'adore ! Si un jour j'ai un grand terrain, j'adopte des biquettes :-)

Annick Boidron 06/07/2019 15:32

Je te le conseille, ce sont des animaux charmants, intelligents, costauds et qui ne demandent pas beaucoup de soins. S'ils se plaisent là où ils sont, ils se sauvent bien moins qu'on le dit... mais ils ont parfois envie d'aller voir de l'autre côté de la clôture...

Rahir Pascale 04/07/2019 22:50

J'adore la dernière photo. Magnifique

Annick Boidron 06/07/2019 15:32

Merci Pascale, bisous.