Tout ce qui pousse dans le potager - planche 5

Publié le par Annick Boidron

Plan interactif du potagerPlanche N°7 Planche N°8 Planches N°9 et 10 Planche N°11 Planche N°12 Planche N°6 Planche N°5 Planches N°3 et 4 Planche N°2 Planche N°1 Planche N°13

Avec la planche 5, on change de saison : les pois-chiches, tomatillos, pâtissons et autres légumes d'été sont coupés et le tipi où poussaient mes chers haricots ostensoirs de Monsieur Mousty s'est métamorphosé en support pour voile d'hivernage. Un petit avant-après sera plus explicité.

Tout ce qui pousse dans le potager - planche 5

Une transformation vite-fait-bien-fait qui m'a permis de recycler mes rames à haricots sur place.

Il reste pourtant encore quelques légumes dans cette planche : quelques branches de tétragone, des ocas qui seront récoltés dès les premières gelées et aussi des crosnes du Japon qui attendront dans le sol jusqu'à ce que nous les consommions (en général, à Noël).

Tout ce qui pousse dans le potager - planche 5

Dans l'emplacement libéré, j'ai continué mes essais de légumes asiatiques. En cas de gel, je les protègerai par un voile d'hivernage.

Tout ce qui pousse dans le potager - planche 5

Comme je n'ai pas grand-chose à vous montrer dans cette planche, j'en profite pour expliquer un peu comment je procède pour que ma terre reste bien fertile année après année.

J'ai un principe : ne jamais rien acheter pour enrichir la terre. Voilà pourquoi je ne la couvre jamais de foin, alors que je sais que c'est un bon matériau pour ce genre d'usage. Mais parfois, j'étale la paille usagée du poulailler (avec parcimonie car les crottes de poule sont très riches en azote).

Quand j'enlève, comme ici, mes haricots grimpants ou mes pois-chiches, je laisse toujours leurs racines en terre où elles se décomposent.

Quant aux parties aériennes, je les laisse se décomposer sur place ou je les dépose sur la planche voisine. La couche de matières en décomposition n'est pas toujours très épaisse mais elle est constamment renouvelée.

Tout ce qui pousse dans le potager - planche 5

Cet hiver, j'ajouterai sans doute un peu de fumier, si j'en trouve, ou du compost. Ça va devenir compliqué car notre âne, qui nous fournissait généreusement en fumier, est mort il y a deux ans et je ne fais presque pas de compost. J'ajoute aussi une petite couche de feuilles mortes.

Et voilà ! je trouve que c'est bien peu de travail pour avoir des légumes frais, variés et savoureux presque toute l'année.

On se quitte sur une dernière photo de la planche N°5.

Tout ce qui pousse dans le potager - planche 5

A bientôt (j'espère mardi), pour la visite des planches 3 et 4... on approche de la fin ! Passez un bon weekend.

Publié dans Légumes, Potager

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pascale Rahir 20/10/2019 16:48

J'espère que tu as passé un bon WE. J'adore ton concept tout retourne à la terre je tente de l'appliquer aussi. Bises

Pantoufle 19/10/2019 13:15

Super bricolage ! C'est vraiment pratique la culture en bacs pour fixer des supports, je l'ai remarqué ici aussi. Pour les haricots, je fais pareil avec les racines, je laisse aussi les tiges sur place, enfin c'est ce que j'ai fait l'an passé, mais c'est long à décomposer, donc ça fini souvent au compost quand la saison des cultures reprend.
Bon week-end Annick, bises !

christine 18/10/2019 20:33

Je peux déjà te déconseiller le crotin pour l'avoir testé dans mon jardin, je suis envahie depuis par un nombre incalculable de graminées devenues ingérables, je n'arrive plus à m'en dépêtrer, c'est une vraie catastrophe, préfère les feuilles ou la paille nue, les épluchures ou le BRF, y'a toujours des trucs naturels à utiliser
As tu testé les engrais verts qui pourraient aérer et enrichir ton sol ? il y a la moutarde que tu peux aussi consommer, parait que c'est très bon en salade
Je viens pour ma part de semer de l’épeautre, de la vesce, de la moutarde et d'autres graines, j'attends que les graines sortent de terre...
Ton potager est richement nourri et entretenu, il te le rend bien en t'offrant de belles récoltes
Bon y'a plus qu'à pour la planche 4 ;-) tu vois je suis hein
bises annick

Babou 18/10/2019 20:17

J'en apprends des choses en vous lisant .... vivement mardi !!!
belle idée que de faire son compost directement sur place !!!

catherine 18/10/2019 16:30

c'est bizarre que tu n'aies pas beaucoup de compost, avec les déchets verts (après avoir fait la cuisine, ici j'ai énormément de déchets!) bon, si tu laisses directement sur place les tiges, les tailles, les épluchures..je comprends mieux.
Par contre c'est vrai que les racines des légumineuses restent en terre, pour l'azote.
Ne voit on pas passer un petit chat sur une de tes photos, subrepticement? ;-) LOL
Encore quelques carrés à découvrir, bonne fin de semaine
à bientôt
bises Annick
PS m'enverrais tu quelques ostensoirs (4 ou 5) je n'en ai pas gardé de l'autre fois, dommage.. STP? Mille mercis!

Annick Boidron 18/10/2019 17:55

Bonjour Catherine,
Oui, j'ai peu de déchets car une partie reste sur le sol et les poules se chargent du reste. Je t'enverrai des ostensoirs, bien-sûr (et si j'oublie... n'hésite pas à me le rappeler).

delphine 18/10/2019 15:01

Merci pour ces explications ! Pour ma part, c'est plutôt les déchets bruns qui viendraient à manquer (feuilles etc). Il m'arrive de quémander auprès de mon voisin quand je le vois ramasser les feuilles de ses arbres ! Un bon compromis, tout le monde est content ! Parfois même je lui demande de la tonte si je n'en ai pas assez.

Annick Boidron 18/10/2019 17:55

Je suis toujours en manque de tontes de pelouse aussi, d'autant plus que la surface tondue diminue chaque année. Hélas, mon voisin a une "tortue", je ne peux donc pas récupérer l'herbe chez lui mais parfois, je récupère les perches des noisetiers qu'il taille et dont je fais un grand usage. Heureusement qu'on a des voisins !