Des légumes qui se ressèment tout seuls

Publié le par Annick Boidron

Je vous ai déjà parlé des jardins de Ly chez Louisette Piteau, qui réalise un potager de légumes vivaces et d'auto-semis : elle laisse certains légumes monter en graines, les graines tombent sur le sol et, au printemps de l'année suivante, son rôle consiste à faire le tri et à garder les légumes qui l'intéressent. J'avais raconté ça ici :

L'idée est plutôt séduisante et je me suis amusée à rechercher, dans mon propre jardin, les légumes qui se sont ressemés tout seuls. Commençons par ce grand classique de l'auto-semis : le pourpier doré.

Très bon et très facile, le pourpier n'est pas si commun dans nos potagers du 21e siècle.

Très bon et très facile, le pourpier n'est pas si commun dans nos potagers du 21e siècle.

Chez moi pourtant, les graines de légumes tombées à terre n'ont pas vraiment l'occasion de se développer : j'essaye d'avoir un sol toujours couvert, ce qui empêche leur levée spontanée. Mais il suffit que j'écarte un peu ce paillis pour planter un légume ou effectuer un semis et voilà qu'apparaissent toutes sortes de plantules dont certaines sont bien intéressantes.

L'amarante produit tellement de graines et se ressème si généreusement qu'il en reste assez, malgré mes travaux de jardinage, pour produite quelques belles grappes et donner du caractère au potager.

L'amarante produit tellement de graines et se ressème si généreusement qu'il en reste assez, malgré mes travaux de jardinage, pour produite quelques belles grappes et donner du caractère au potager.

Ça fait un moment que je ne sème plus l'arroche : elle s'en charge elle-même !

Des légumes qui se ressèment tout seuls

Le cerfeuil et le céleri font la même chose. Ils ont déménagé d'eux-mêmes dans ma bordure de menthes. Ça leur convient et à moi aussi. Alors, pourquoi les contrarier ?

Des légumes qui se ressèment tout seuls

Parfois, j'hésite à conserver les bébés-plantes : les cucurbitacées sont très probablement hybridées et je n'ai pas assez de place pour me permettre d'accueillir des plantes coureuses de grandes dimensions. Hélas, même si je sais que je vais le regretter, la curiosité l'emporte parfois et j'en laisse une ou deux... pour voir

Des légumes qui se ressèment tout seuls

La tétragone cornue a aussi la réputation de se ressemer facilement. Pourtant, c'est la première fois que je trouve des semis spontanés. C'est peut-être parce que l'hiver a été particulièrement doux ? Je me demande s'il vaut mieux les éclaircir ou les laisser tels-quels.

Des légumes qui se ressèment tout seuls

Il a  parfois des légumes qui ont idées bizarres. Cette carotte dont j'avais laissé quelques plants monter en graines la saison dernière, s'est faufilée entre les  pavés ! Quand on sait comme c'est parfois compliqué de faire germer les carottes, ça laisse songeur ! Je vais la laisser en hommage à son opiniâtreté, même si je sais que la carotte éventuelle sera impossible à récolter !

Des légumes qui se ressèment tout seuls

Je vous montre aussi ce pied d'asperges, âgé de deux ans. Je ne sais pas trop comment il est arrivé là. Ce n'est pas un miracle non plus : il y a des asperges qui poussent un peu plus loin dans le jardin. Je vais devoir le déplacer car il va bientôt gêner le passage. Dommage, je le trouve bien joli à cet endroit. Les asperges se ressèment très généreusement mais il faut attendre plusieurs années avant de commencer les récoltes !

Des légumes qui se ressèment tout seuls

Parmi tous ces semis, bien-sûr, il y a des adventices comme le liseron, la lampsane, les renoncules, que j'enlève quand je les reconnais. Mais y a aussi des semis mystérieux que je n'arrive pas à identifier. Ceux-là, je les laisse pousser... on ne sait jamais.

Deux petites feuilles toutes velues : je me demande bien ce que c'est ! Wait and see.

Deux petites feuilles toutes velues : je me demande bien ce que c'est ! Wait and see.

Finalement, ça fait déjà une belle petite liste, et je suis sûre qu'en cherchant bien, je pourrais encore l'étoffer un peu. Ça m'amuse beaucoup ! On peut même supposer que les graines qui ont "choisi" de pousser-là donneront des légumes plus vigoureux que s'ils avaient été plantés (à vérifier). Qui sait, un jour, j'aurai peut-être un potager qui "pousse tout seul", comme Louisette ! Si vous vous intéressez aux légumes vivaces/rares/anciens, etc..., allez donc faire un tour sur son site. C'est une vraie mine de renseignements et d'idées.

Et moi, je vous dis à bientôt. Si, si !

Publié dans Potager

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Malorie 25/05/2020 17:06

Bonjour!
Sympa cette petite chasse aux trésors! ;)
Ici aussi l'arroche pourpre, le céleri, la mâche se ressèment bien. Je les laisse volontiers tant qu'elles ne sont pas dans le chemin ;)

chardon 24/05/2020 16:01

Bonjour, j'ai découvert récemment votre blog en cherchant un jardinier-blogueur plutôt nature, au Nord de la Loire (je suis déjà quelques jardiniers-blogueurs pour m'inspirer, mais souvent ils sont du Sud et il arrive du coup que je ne me retrouve pas tout-à-fait dans leur calendrier et leurs problématiques : aucun ne semble savoir la difficulté qu'il peut y avoir à faire lever des carottes ou à vivre avec les limaces par exemple). Bref, votre blog fait désormais partie de mes favoris ! Merci.

Annick Boidron 25/05/2020 07:25

Bonjour, merci pour votre commentaire qui m'a permis de découvrir votre très beau blog... je suis un peu paresseuse niveau blog pour le moment car je trouve que tout a été dit sur la plupart des sujets. Mais peut-être avez-vous raison et que l'expérience d'un jardinier "du Nord" pourrait être intéressante en tant que telle. Quoi qu'il en soit, bonne continuation, bon jardinage, bons voyages (dès "qu'on pourra").

Pantoufle 22/05/2020 11:58

Ha, ici ce sont les tomates, il y en a eu tellement dans la serre de tombées au sol, des petites cerise notamment, mais pas que... que je viens de découvrir des dizaines de bébés entre mes pieds de poivrons :) Et il en pousse aussi dehors, entre les aulx. Pour le reste, j'ai aussi remarqué cette tendance des carottes et panais à se mettre à pousser dans les chemins ! Plutôt que dans les bacs !
Enfin, cette année, on va manger des panais, c'est déjà une réussite :)
Bisous Annick !

Pantoufle 25/05/2020 09:56

T'embêtes pas pour des graines de panais, j'en ai des fraiches qui arrivent tout bientôt ;) Les fleurs sont énormes ! Et puis, c'est déjà grâce à des graines fraiches du jardin (bon après 3 semis consécutif mais quand même) que j'ai enfin réussi à en avoir une quantité suffisante pour manger :)
Je vais t'en garder et t'en envoyer, tu me diras juste comment marche la poste par chez toi, parce que ici c'est toujours très laborieux :/
Bises Annick !

Annick Boidron 25/05/2020 07:28

Ici aussi, niveau tomates, c'est terrible ! Mais je n'en laisse plus jamais (ça, c'est l'expérience), car elles sont en retards sur celles semées à l’intérieur et je ne connais pas la variété. Je n'ai plus semé de panais depuis quelques années, je devrais peut-être y penser mais ça m'embête de racheter des graines tous les ans et je trouve que ça prend beaucoup de place au potager pour faire ses graines soi-même... d'un autre côté, c'est bon ! Bisous.

Christine 21/05/2020 22:47

Depuis que je ne retourne plus la terre, ce phénomène se développe aussi chez moi. La tétragone est la championne du semis spontané, mais aussi dans le désordre tomates,tomatillos, pourpier, aneth, coriandre, persil, arroche, laitues et d'autres encore. Citons aussi les pommes de terre, pas vraiment un 'semis' spontané, mais cela fait deux ans que je n'en plante pas et que je fais de belles récoltes quand même. Bref, je commence à me dire, pourquoi semer? Je vais aller faire un tour sur le site que vous citez!

Annick Boidron 25/05/2020 07:32

Bonjour Christine,

Je retouve aussi des pommes de terre un peu partout et elles sont bien plus vigoureuses que celles que j'ai plantées. je sais qu'on déconseille de laisser pousser ces "semis spontanés" car ils transmettraient le mildiou. Pour ma part, je n'ai jamais rien observé de tel (ce qui ne veut pas dire que ce soit faux) et ça permet de récolter quelques pommes de terre "primeur". J'espère que la visite virtuelle du jardin de Ly vous a plu, et si vous en avez l'occasion, allez-y, ça vaut le coup ! Bonne journée.

Rahir Pascale 21/05/2020 21:47

Très intéressant et je dirais affaire à suivre. Tester faire des expériences, il n'y a rien de tel qui donne autant de plaisir au jardin. Bises

Annick Boidron 25/05/2020 07:33

Pascale, je pense comme toi ! Vive le jardinage et les expériences... et tant pis si ça foire parfois !

Valérie 21/05/2020 21:23

Moi aussi j'aime bien faire des expériences avec les plantes qui apparaissent toutes seules. Même sur mon balcon-jardin, ce n'est pas rare. J'ai souvent des poivrons et des tomates qui poussent tout seuls, ils viennent sans doute du compost. Parfois je me pose cependant cette question : qu'en-est-il de la rotation des cultures si les plantes se resèment au même endroit ?

Annick Boidron 25/05/2020 07:38

Bonjour Valérie, je n'avais pas pensé à ça, c'est vrai ! j'avoue que je tiens très peu compte de la rotation des cultures. Comme tout est un peu mélangé et disposé aléatoirement chez moi il y a peu de chances pour qu'un légume se retrouve à la même place d'une année à l'autre. Je pense aussi qu'en veillant à avoir un bon sol bien vivant, on évite pas mal de déboires. Mais c'est une idée à creuser. Cela dit, on peut toujours déplacer les jeunes plants. Merci pour le commentaire et bonne journée.

Philippe 21/05/2020 19:36

Deux petites feuilles toutes velues : je me demande bien ce que c'est !

- N'est-ce pas une bourrache ?

Annick Boidron 25/05/2020 07:40

Bonjour Philippe, c'est effectivement un "coin à bourrache", mais ces petites feuilles, c'est autre-chose. J'en ai retrouvé d'autres dans le même coin mais je ne sais toujours pas ce que c'est. J'espère le savoir un jour car elles ne grandissent pas beaucoup jusqu'à présent ! Bonne semaine.