Journal du jardin, le 15 juillet : quelques menus travaux au potager

Publié le par Annick Boidron

Une fois qu'il est "en route", mon potager ne demande pas beaucoup de travail : le sol est couvert de matières organiques, les plantations sont serrées : il y a peu de "mauvaises herbes" à enlever et certaines, comme le mouron blanc sont même les bienvenues car elles gardent le sol humide. Mais il arrive un moment où il devient difficile d'y pénétrer. J'interviens alors à coups de sécateur et de bouts de ficelle. Mais d'abord : une vue générale.

Ça ne ressemble pas à un potager ? Hé bien tant mieux !

Ça ne ressemble pas à un potager ? Hé bien tant mieux !

A l'entrée, le raifort en a pris un peu trop à son aise. Il est si vigoureux que je l'ai (presque) complètement rasé. Dans quelques jours il recommencera à produire de nouvelles feuilles tendres et piquantes. Saviez-vous qu'on pouvait les utiliser en cuisine ?

Journal du jardin, le 15 juillet : quelques menus travaux au potager
Journal du jardin, le 15 juillet : quelques menus travaux au potager

La Radichetta ou cressonnette marocaine a vraiment bien poussé et nous assure encore de bons plats de salade croquante. Mais elle commence sérieusement à "monter". Les tiges, une fois pelées sont aussi très bonnes : on peut les cuire comme des asperges. Il est tout de même grand temps de les consommer. S'il en reste quelques-unes, elles feront le bonheur des poules.

C'est ma laitue préférée avec "Devil's ears".

C'est ma laitue préférée avec "Devil's ears".

Une autre plante très exubérante, qui a une nette tendance à envahir les chemins, c'est la mélisse citronnelle. Je l'ai coupée à ras et j'ai utilisé ses feuilles pour faire du vin de citronnelle : un apéritif que nous apprécions en été. La recette est simple : faire macérer 100gr de feuilles dans 1 litre de vin blanc. Attendre une petite semaine, filtrer, sucrer et... consommer (mais oui ! avec modération...). J'en ai fait trois litres. Je n'ajoute pas de citron comme il est conseillé dans certaines recettes pour garder toute la subtilité du goût.

Seulement 300 g de citronnelle dans une si grosse touffe ? Oui, mais j'ai seulement utilisé les feuilles les plus jeunes, qui sont aussi les plus parfumées.
Seulement 300 g de citronnelle dans une si grosse touffe ? Oui, mais j'ai seulement utilisé les feuilles les plus jeunes, qui sont aussi les plus parfumées.

Seulement 300 g de citronnelle dans une si grosse touffe ? Oui, mais j'ai seulement utilisé les feuilles les plus jeunes, qui sont aussi les plus parfumées.

Les fèves sont bonnes à récolter. C'est tard ! Mais je trouve que tout est un peu en retard cette année dans le potager. Il faut dire que le temps n'est pas spécialement chaud et les nuits restent fraîches ! Mais tout vient à point !

Journal du jardin, le 15 juillet : quelques menus travaux au potager

Parfois, il y a des accidents et il m'arrive d'arracher des légumes en même temps qu'un laiteron, par exemple. Ça me donne l'occasion d'observer les nodules formés par les bactéries fixatrices d'azote qui vivent en symbiose avec les racines. Surtout, laisser l'ensemble se décomposer sur place !

Journal du jardin, le 15 juillet : quelques menus travaux au potager

Allez, je vous montre un nouveau légume : c'est une mauve sélectionnée pour son feuillage abondant qu'on mange en légume cuit. C'est vrai qu'elle pousse bien mais j'attends que son feuillage devienne vraiment abondant. Son nom ? "Vegetable mallow" (Malva crispa): les graines viennent de chez Realseeds.

Journal du jardin, le 15 juillet : quelques menus travaux au potager

Et voici des nouvelles de la bourrage blanche : vous savez que j'ai "découvert" ce légume délicieux à Saragosse (explications par ici). Il commence à produite de belles touffes que je vais bientôt récolter et cuisiner. Je l'ai semée un peu à "contre-saison" mais je suis tout de même contente du résultat. D'ici peu, je vais réaliser un nouveau semis pour faire une récolte en automne.

Journal du jardin, le 15 juillet : quelques menus travaux au potager

Je ne peux pas vous montrer TOUT ce qui pousse dans ce mini-potager de 7 mètres sur 7 : la dernière fois que j'en ai fait l'inventaire, ça m'a pris 10 articles (ici). Mais je tiens à préciser qu'on y trouve aussi des arbustes à petits fruits et de fleurs. Voici une petite galerie de photos :

J'ai laissé quelques poireaux Saint-Victor (les plus bleus !) pour récolter leurs graines. je trouve les fleurs magnifiques !

J'ai laissé quelques poireaux Saint-Victor (les plus bleus !) pour récolter leurs graines. je trouve les fleurs magnifiques !

Les beaux soucis de la roseraie "La roseraie Warren Millington à La Glanerie " se sont ressemés un peu partout. Je les adore !

Les beaux soucis de la roseraie "La roseraie Warren Millington à La Glanerie " se sont ressemés un peu partout. Je les adore !

Les amarantes dorées et pourpres commencent à montrer de quoi elles sont capables.
Les amarantes dorées et pourpres commencent à montrer de quoi elles sont capables.

Les amarantes dorées et pourpres commencent à montrer de quoi elles sont capables.

Et voici encore une jolie tagète, dont le nom m'échappe. Elle vient du SOL.

Et voici encore une jolie tagète, dont le nom m'échappe. Elle vient du SOL.

Je vous quitte sur une dernière photo, prise au centre de mon "royaume".

Journal du jardin, le 15 juillet : quelques menus travaux au potager

On y retournera. Et aussi dans une nouvelle zone légumière encore plus "brousse" que j'ai hâte de vous montrer. A bientôt.

Publié dans Potager, Journal du jardin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie POLY 18/07/2020 09:00

Merci pour tout, je note tout tes conseils trouvailles. Nous avons un jardin et nous occupons avec plusieurs personnes d'un jardin partagé. Moi aussi, je mélange fleurs et légumes. Les fèves sont depuis longtemps mangées et arrachées. Nous sommes à Pornic (Loire Atlantique.). Merci encore.

Pantoufle 17/07/2020 11:06

Olala, encore une nouvelle zone jungle ! Chouette !!!
La mauve est très intrigante avec ses feuilles crispées, et la fleur de poireau très jolie en effet.
Pour les fèves, je crois que ça nous arrive tous, soit d'arracher un pied de temps en temps, soit d'en casser un (plus souvent ici, c'est que c'est très cassant ces p'tites bêtes !). Chez nous les fèves c'est la fin, on pense en refaire une tournée, en espérant avoir le temps. Pareil pour les petits pois.
J'ai aussi de nouveaux semis sur le feu, le terrain pour les accueillir est prêt, mais les bébés encore un peu jeunes. J'en causerai aussi ;)
J'adore ton potager Annick, et je réussi de plus en plus à convaincre monsieur de te copier, mixer les potagères, les fleurs, etc... ça prend du temps mais je commence à y arriver :P
On a quelques fleurs en commun du SOL probablement, moins avancées chez moi, mais les légumes eux sont bien avancés, c'est le plus important.
Bisous jardinière de génie !

Bébé bio 17/07/2020 04:11

J'adore ton approche du jardinage !

christine 17/07/2020 02:18

bon, je ne dirais rien d'autre que "vivement la suite"
des bises annick

Rahir Pascale 16/07/2020 14:38

Cet article tombe à pic. Je me posais la question : c'est quand que je peux récolter les fèves (Les tiennes) j'ai oubllié de te montrer. Elles sont derrière les pois de senteurs que j'ai laisser monter à graine, au grand dam de Marie-Noelle. Mais j'ai envie de récupérer la place pour autre chose. A propos des fèves, je prélève les gousses (ok) mais je laisse tout en place ? Je coupe la tige ou non ? Suis assez débutante dans le potager.
Merci et passe une belle fin de semaine

Annick Boidron 16/07/2020 14:42

Hello Pascale. POur les fèves, tu peux ouvrir une gousse et voir si tu as de fêves d'environ 1cm à 1 cm et demi dedans (les gousses doivent être toujours vertes). Si c'est le cas, tu peux les récolter. S'il reste beaucoup de gousses sur la plante et qu'elles ont encore l'air de grossir (c'est la fin de la saison), tu peux choisir de les laisser et re colter encore un peu plus tard. Si tu récoltes, tu peux enlever les plants. L'idéal étant de les couper au pied, de laisser la racine dans le sol et de découper les tiges en petits bouts pour faire une sorte de paillis. Tu peux parfaitement planter dedans,ça poussera même mieux. Bisous.

Estelle 16/07/2020 09:42

C'est ça que j'aime dans ton potager : toute cette végétation luxuriante :-)
Ma cressonnette est montée en graine moi aussi. J'en ai un sacré paquet. Je ne savais pas qu'on pouvait en manger le coeur, je vais tester !
Bonne journée Annick

Annick Boidron 16/07/2020 14:01

Hello Estelle : on peut TOUT manger en légume cuit (je veux dire toute la salade, bien-sûr). La tige doit se peler exactement comme on pèle une asperge ! Je trouve cette laitue extraordinaire : elle produit longtemps et elle n'est jamais amère ! Bnne journée à toi aussi. Ici il pleut alors ce sera courses et généalogie.

Fatima 16/07/2020 08:13

De bien jolies photos, des découvertes aussi pour moi ! Un mini potager mais potager de rêve ! Merci Annick ! Bonne journée

Annick Boidron 16/07/2020 14:02

Oui Fatima, un mini potager. Je trouve que c'est plus facile à gérer et varié qu'un grand potager enlignes. MAis c'est vraiment une question d'habitude et de préférence, je pense. Bonne journée (un peu humide, ici en Belgique).

catherine 15/07/2020 23:12

je en sais pas comment tu retrouves tous tes légumes, surtout si exotiques, mais moi, je serais perdue! mais ta longue expérience...
bonne nuit, Annick, à bientôt, bises

Annick Boidron 16/07/2020 14:04

Hé bien si, je les retrouve... et parfois il est vrai que j'en trouve certains, que j'avais oubliés ou qui se sont semés tout seuls. C'est un univers à lui tout seul, mon potager ! Par contre, quand il pleut comme aujourd'hui, je me félicite d'avoir mis un peu d'ordre hier car j'en sortirais toute trempée. Bisous à toi aussi.