Journal du 28 août : nouveaux semis et récolte de graines

Publié le par Annick Boidron

Fin août/début septembre, on peut encore faire des tas de choses dans le potager. Ces derniers jours, comme on annonçait de la pluie, je me suis dépêchée de terminer deux ou trois petites choses importantes telles que récolter les graines avant qu'elles ne soient trempées, enlever tout ce qui n'est plus intéressant et faire de nouveaux semis.

Des petit-pois : récolte et (re)semis

Journal du 28 août : nouveaux semis et récolte de grainesJournal du 28 août : nouveaux semis et récolte de graines

Voilà un moment que les petit-pois sèchent. ils ont été bien précieux pour ombrager les jeunes plantations. Mais il était temps de récolter les graines avant qu'elles ne moisissent. Dans la foulée, j'en ai ressemé, mais pas n'importe lesquels : les pois Usuis. Vous connaissez ? Ce sont des pois qui ont été sélectionnés pour leurs pousses tendres que l'on peut manger crues ou cuites. Pas besoin d'attendre la formation des gousses pour les consommer. En principe, je devrais pouvoir faire quelques récoltes avant la fin de la saison. Pour leur faire de la place, j'ai coupé le cardon dont la floraison est presque terminée.

Couper le grand cardon, ça change le paysage.

Couper le grand cardon, ça change le paysage.

Quelques têtes sont mises à sécher pour la récolte des graines.

Quelques têtes sont mises à sécher pour la récolte des graines.

Les navets et les altises

A peine levés, mes navets semés au début du mois (voir ici) ont été envahis par les altises. J'ai essayé différentes techniques préconisées sur le net (HE de lavande, décoction de sureau, marc de café), sans résultat probant. La raison aurait voulu que je détruise ce semis en attendant des jours meilleurs pour recommencer. Mais il se trouve que la population d'altises a brusquement diminué (sans doute grâce à la fraîcheur revenue). J'ai tout de même tenté le coup de conserver le semis : j'ai enlevé les plants les plus abîmés et éclairci un peu. Je referai un éclaircissage d'ici quelques temps.

On a déjà vu des semis de navets plus glorieux !

On a déjà vu des semis de navets plus glorieux !

Dans cette planche, j'avais aussi tenté un petit semis-test de panais avec des graines toutes fraîches envoyées par Marie (Jardin de pantoufle). Aucune graine n'a levé : je les avais pourtant bien ombragées et arrosées. Je pense qu'elles ont eu trop chaud. C'était de toutes façons trop tard pour espérer une récolte. Mais les arrosages et l'ombrage ont profité à d'autres graines qui se trouvaient dans le sol :

Du mouron blanc et des amarantes : les deux se mangent et je les récolterai d'ici peu pour préparer un petit légume.

Du mouron blanc et des amarantes : les deux se mangent et je les récolterai d'ici peu pour préparer un petit légume.

Hysope et épinards

Dans la même planche, j'ai repiqué des petites plantes d'hysope semée au printemps : j'ai beaucoup apprécié la belle tenue de cette plante en plein soleil et en terre sèche, je voudrais en planter plus à l'automne dans les zones très sèches du jardin.

Un joli plant d'hysope rose (semis maison 2019) pendant la canicule et les quelques plants à repiquer dans le potager. J'en ai d'autres en godets qui attendent d'être repiqués.
Un joli plant d'hysope rose (semis maison 2019) pendant la canicule et les quelques plants à repiquer dans le potager. J'en ai d'autres en godets qui attendent d'être repiqués.

Un joli plant d'hysope rose (semis maison 2019) pendant la canicule et les quelques plants à repiquer dans le potager. J'en ai d'autres en godets qui attendent d'être repiqués.

J'ai terminé de remplir cette planche en semant des épinards.

Cette variété de chez Semailles est intéressante car il pousse très vite et peut se semer tant au printemps qu'à l'automne.

Cette variété de chez Semailles est intéressante car il pousse très vite et peut se semer tant au printemps qu'à l'automne.

Semis de bettes... mais pour les feuilles.

Pour continuer dans les semis, connaissez-vous les bettes à feuilles ? Je vous en ai déjà parlé mais je vous en reparle car je trouve que c'est un légume génial et simple, bizarrement peu répandu dans les potagers. Il est pourtant facile à cultiver et offre une alternative aux sempiternels épinards. Cette variété de bette ne forme pas de grosses cardes comme celles que nous connaissons mais une multitude de feuilles. On peut en semer toute l'année.

Ces quelques bettes sans cardes, semées plus tôt dans la saison seront protégées en hiver car je suis à court de graines et j'aimerais en récolter de nouvelles l'an prochain.

Ces quelques bettes sans cardes, semées plus tôt dans la saison seront protégées en hiver car je suis à court de graines et j'aimerais en récolter de nouvelles l'an prochain.

C'est tout concernant les semis pour le moment. Mais je n'ai pas terminé car je voudrais encore semer de la laitue Saint Antoine, de la mâche panachée et du persil. J'ai aussi quelques laitues à repiquer. Il faudrait bien aussi semer tout ce qui est brocoli, chou, etc... mais vu la présence d'altises, j'attends encore une peu. Je vous en reparlerai.

Les autres graines récoltées au potager

C'est la meilleure période pour récolter les graines. Enfin, c'était. Car maintenant qu'il pleut à nouveau (un peu), les graines s'humidifient et il faut les faire sécher plus longuement avant de les mettre en sachets. Notez bien que même par temps sec, c'est toujours mieux de bien faire sécher les graines : ça évite tout risque de moisissure. Je les place dans des enveloppes ou des sachets en papier que je laisse ouverts dans la serre.

Dans quelques jours, je récolterai les graines tombées au fond des enveloppes et je les mettrai en sachets... ou j'en sèmerai quelques-unes directement !Dans quelques jours, je récolterai les graines tombées au fond des enveloppes et je les mettrai en sachets... ou j'en sèmerai quelques-unes directement !

Dans quelques jours, je récolterai les graines tombées au fond des enveloppes et je les mettrai en sachets... ou j'en sèmerai quelques-unes directement !

Voici à quoi ressemble le potager en ce moment : il n'est pas aussi luxuriant que les autres années. Une longue période de sécheresse (et de paresse) est passée par là. Mais d'ici-peu, quand mes nouveaux semis auront germé, il devrait avoir meilleure mine. De toutes façons, on y retournera bientôt, parce que j'ai encore des tas de choses à vous montrer.

Journal du 28 août : nouveaux semis et récolte de graines

Et pour vous dire aurevoir : la photo d'une jolie punaise verte bien en évidence sur les échinaceas.

Journal du 28 août : nouveaux semis et récolte de graines

A demain.

Publié dans Journal du jardin, Potager

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jean-marie 30/08/2020 10:07

Bonjour,

En limousin, les rats taupiers prolifèrent également et l'an dernier, ils avaient mangeaient tous mes pieds de courgette à la mi juillet et détruit la moitié des pieds de potirons et pas mal de carottes et de blettes. Cette année, c'est un pied d'Angélique et aussi un petit pommier (greffé sur M9)...

Cette année, j'ai planté mes courgettes, quelques pieds de courges et d'artichauts dans des "poches" de grillage, et ils n'ont pas été mangés. C'est possible pour quelques pieds, c'est fastidieux à installer (et enlever les poches de grillage pleins de terre le sera d'avantage...) et assez bouleversant pour le sol, mais bon... vivement les périodes sans...

Annick Boidron 01/09/2020 21:46

Bonjour jean-marie. j'ai déjà fait ça aussi les années de pullulation (les paniers en grillage enterrés) c'est vrai que c'est assez fastidieux mais bon, si on veut des courgettes... cette année, je n'ai eu que quelques petits tas de terre dans la pelouse, sans gravité. pourvu que ça dure !

Rahir Pascale 29/08/2020 16:28

J'adore les bettes, c'est un des premiers légumes que j'ai semé comme débutante au potager. Je la préfère aux épinards. Bises

Annick Boidron 04/09/2020 20:56

Moi aussi, en plus c'est beau.

Vviane rousset 29/08/2020 16:08

Pour éviter les altises sur radis, navets, choux, gros mangeurs de racines, couvrir les semis d'un non tissé qui est perméable à l'eau et à la lumière. Que faites-vous contre les rats taupiers qui abondent en Auvergne ?

Annick Boidron 01/09/2020 21:48

Oui, concernant les bouteilles retournées, il parait que ça marche mais comme tu dis, avec plus de nuances que moi, c'est moche ! Il y a même moyen de faire des sortes de petits moulins à base de bouteille plastique. Finalement, c'est un choix. les petits paniers en grillage enterrés (voir commentaire de Jean-marie ci-dessus) sont efficaces mais on ne peut tout de même pas tout planter dans du grillage.

Chardon 01/09/2020 21:41

Bonjour ! Ils abondent aussi en Lorraine, attention Annick ils pourraient passer la frontière ;-)
Ils ont fait beaucoup de trous (adieu sol plat) mais pas encore trop de ravages dans les plantations (deux melons, deux artichauts, un tournesol, vu le nombre de galeries je m'attendais à bien pire). Je n'ai hélas pas de solution, à part encourager le chat dès qu'il fait mine de s'intéresser au problème :-) J'avais entendu parler de bouteilles plastiques retournées sur des tuteurs profondément enfoncés, car il paraît que les campagnols détestent les vibrations que cela produit quand il y a du vent. Ce n'est sans doute pas esthétique mais c'est peut-être une piste ?

Annick Boidron 29/08/2020 16:23

Bonjour et merci pour le conseil. Concernant les rats taupiers, c'est assez calme chez nous depuis quelques années et pourtant on peut dire que jusqu'à il y a trois ou quatre ans, ils causaient des dégâts importants. J'ai un piège "topcat" mais je déteste l'utiliser. Sinon, disons que nous avons dans le jardins de chats-chasseurs et aussi beaucoup de rapaces mais je ne suis pas certaine que ça fasse la différence. Quand je vois un nouveau tas de terre se former dans le jardin, je récupère la terre et je piétine la zone. Comme il y a des pâtures tout autour du jardin, je pense que les campagnols prfèrent s'y réfugier car ils sont moins dérangés. Cela dit, c'est difficile de mesurer l'efficacité d'une méthode "contre" quelque chose car des tas de facteurs peuvent intervenir. Pour les campagnols, on sait qu'ils pullulent par cycles, nous sommes peut-être dans une période "sans".