Journal du 14 septembre : semis de vivaces rouf-rouf

Publié le par Annick Boidron

On peut choisir de faire ses semis en prenant de multiples précautions et c'est sûrement plus sage si on veut réussir à coup sûr (ou presque). Mais souvent, quand je récupère les graines des vivaces qui poussent dans mon jardin, je me contente d'un petit semis rouf-rouf. (Ce serait peut-être plus français de dire "à la va-vite", mais j'aime mieux "rouf-rouf").

Digitale ferrugineuse, scabieuses et népétas ont formé des graines : c'est le moment parfait pour un petit semis rouf-rouf.
Digitale ferrugineuse, scabieuses et népétas ont formé des graines : c'est le moment parfait pour un petit semis rouf-rouf.
Digitale ferrugineuse, scabieuses et népétas ont formé des graines : c'est le moment parfait pour un petit semis rouf-rouf.

Digitale ferrugineuse, scabieuses et népétas ont formé des graines : c'est le moment parfait pour un petit semis rouf-rouf.

Quand vient le moment de faire un peu de ménage et de couper les fleurs fanées, j'emporte toujours avec moi un plateau de godets "prêts à l'emploi" dans lesquels je sème quelques graines sans me prendre la tête. Souvent, ce sont ces petits godets qui me donnent les meilleurs résultats.

Des godets remplis de terreau, quelques étiquettes et un marqueur indélébile : voici mon petit matériel de campagne pour réaliser quelques semis rapides tout en travaillant au jardin.

Des godets remplis de terreau, quelques étiquettes et un marqueur indélébile : voici mon petit matériel de campagne pour réaliser quelques semis rapides tout en travaillant au jardin.

Je ne me complique pas la vie : je pose simplement les graines sur le terreau et je vais un peu plus loin. Sans oublier, bien-sûr, la petite étiquette. Ça prend quelques secondes. Souvent, même, je ne m'embête pas à trier les graines et je sème tout ensemble : graines et débris végétaux divers.

Graines pas du tout triées de kniphofia et d'hysope. Elles s'en fichent : si elles ont envie de germer, elles germeront !
Graines pas du tout triées de kniphofia et d'hysope. Elles s'en fichent : si elles ont envie de germer, elles germeront !

Graines pas du tout triées de kniphofia et d'hysope. Elles s'en fichent : si elles ont envie de germer, elles germeront !

Quand tous les godets sont remplis, je retourne dans mon petit coin "de travail" où je les recouvre simplement d'un peu de gravier. Puis j'arrose. La germination interviendra soit cet automne soit après l'hiver... Parfois jamais, mais c'est rare !

 

Si on a commencé à arroser, il faut continuer à le faire régulièrement pour que le lit de germination reste humide. Mais on peut aussi ... attendre la pluie !

Si on a commencé à arroser, il faut continuer à le faire régulièrement pour que le lit de germination reste humide. Mais on peut aussi ... attendre la pluie !

Bon, moi, j'ai arrosé, je vais devoir continuer (avec modération).

En quelques jours, certaines vivaces germent déjà, comme ces Tanacetum parthénium au feuillage doré que j'adore et qui, cette année encore, ont parfaitement résisté à la sécheresse.

Journal du 14 septembre : semis de vivaces rouf-rouf

Il faut juste veiller à ce que la terre ne se dessèche pas. Mais attention aussi aux excès d'eau !  En hiver, parfois, s'il pleut trop longtemps, je rentre mes semis dans la serre pour les mettre à l'abri. Mais en général, il suffit de poser les pots dans un endroit ombragé et ça marche !

Et si ça ne marche pas, ce n'est pas une catastrophe non plus !

Ce plateau de Geum Lady Stratheden, qu'il serait grand temps de mettre en place, a été semé rouf-rouf l'été dernier (2019)

Ce plateau de Geum Lady Stratheden, qu'il serait grand temps de mettre en place, a été semé rouf-rouf l'été dernier (2019)

Et voilà deux plateaux de semis qui ne m'auront pris que quelques minutes pour les réaliser (et bien plus longtemps pour vous le raconter !). Ils sont à présent à l'ombre, près des éclats géraniums rozanne nouvellement repiqués.

Journal du 14 septembre : semis de vivaces rouf-rouf

Ah, mais vous voulez peut-être savoir ce que j'ai semé ? Toutes sortes de scabieuses, des digitalis ferruginea, de l'hysope (j'adore !), un beau népéta bien bleu. Mais aussi (je n'ai pas de photos sous la main) : des kniphofias et des penstémons.

A part les scabieuses, les autres photos ont été prises plus tôt dans la saison.
A part les scabieuses, les autres photos ont été prises plus tôt dans la saison.
A part les scabieuses, les autres photos ont été prises plus tôt dans la saison.
A part les scabieuses, les autres photos ont été prises plus tôt dans la saison.
A part les scabieuses, les autres photos ont été prises plus tôt dans la saison.
A part les scabieuses, les autres photos ont été prises plus tôt dans la saison.

A part les scabieuses, les autres photos ont été prises plus tôt dans la saison.

Et ce n'est pas fini... je vais maintenant laisser la plupart de mes vivaces faire des graines et le semer au-fur-et-à-mesure... rouf-rouf.

Mais oui, j'ai aussi récolté des graines, bien-sûr !

Stockées provisoirement dans une enveloppe ouverte, les graines auront bien le temps de sécher.

Stockées provisoirement dans une enveloppe ouverte, les graines auront bien le temps de sécher.

Pour le moment, au jardin, à part ces menus travaux, je ne fais pas grand-chose... j'attends ! J'ai des dizaines de plantes à repiquer mais avec cette sécheresse persistante et, à nouveau, ces chaleurs tout à fait inhabituelles pour un mois de septembre, les repiquages sont voués à l'échec à moins d'ombrager et d'arroser "à mort". Mais ça c'est impossible : il y a une pénurie d'eau et les arrosages au tuyau sont interdits. Je me contente de sauver les plantes les plus précieuses en attendant des journées plus propices.

On se retrouve dimanche, à bientôt.

PS. Si vous êtes restés sur votre faim et que vous voulez tout savoir sur les semis de fleurs (pas rouf-rouf, mais tout de même simples et bien expliqués), Pascale Rahir du blog "jardin à welekete" y a consacré un long article bien détaillé où vous pourrez trouver toutes sortes d'infos et d'astuces bien utiles. Le lien est ci-dessous :

Publié dans Semis, technique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dominique 16/09/2020 13:47

Dans ma région du Nord de la France on dit rou Frouf pour indiquer quelque chose faite de façon expeditive !
Beaucoup d'expressions sont semblables ou légèrement différentes en Belgique et dans ma région .
En tous les cas je vais suivre ta méthode, moi qui ne suis pas très douée pour les semis !
Bonne journée Annick !

Rahir Pascale 15/09/2020 20:56

Ha les semis rouf rouf ! J'adore, je pratique aussi quand j'en ai en grand nombre. Note que moi je le nomme Rif raf rouf ! Ou encore Hopla et c'est fini.
Merci pour le lien. Bisous à toi

Annick Boidron 15/09/2020 21:09

Quel vocabulaire ! Rif raf rouf, je ne connaissais pas. Enfin, tant que ça marche !

Babou 15/09/2020 20:55

Ah ! mais je vais l'essayer aussi cette méthode "rouf rouf" sans prise de tête, le tout c'est de pouvoir les conserver jusqu'au printemps (sans serre) ? mais qui ne tente rien, n'a rien ... merci pour vos articles toujours intéressants et motivants.

Annick Boidron 15/09/2020 21:00

Bonsoir babou. Sans serre, c'est tout à fait possible, il suffit d'avoir un toit ou un abri sous lequel les godets seront un peu abrités. Ce n'est pas une question de température. Par exemple au pied d'un mur au Nord, ça va très bien. je vous encourage à essayer, c'est toujours enthousiasmant de découvrir les premières levées.

Babou 15/09/2020 20:55

Ah ! mais je vais l'essayer aussi cette méthode "rouf rouf" sans prise de tête, le tout c'est de pouvoir les conserver jusqu'au printemps (sans serre) ? mais qui ne tente rien, n'a rien ... merci pour vos articles toujours intéressants et motivants.

catherine 15/09/2020 18:21

comme l'écrit Xiane, tu es vraiment inspirante, je vais te suivre dans tes semis rouf-rouf, à la va-vite, mais bien faits tout de même????
je en connais pas l'hysope, je vais me renseigner..
toujours heureuse de lire tes articles, vraiment vraiment..
bises du pré-soir (oui moi aussi j'invente des mots LOL????)

Annick Boidron 15/09/2020 21:06

Ah mais je n'ai pas inventé ce mot! C'est une expression que l'on emploie en Belgique (peut-être pas dans toutes les régions). On peut dire par exemple "tu as encore fait tes devoirs rouf-rouf" ou "j'ai mangé mon souper rouf-rouf pour regarder la suite de Plus belle la vie". Pour l'hysope, je l'ai découverte cette année près un semis et j'en suis ravie : c'est une jolie petite plante qui reste bien verte malgré la sécheresse et qui fleurit joliment en rose ou en bleu. Si tu veux des graines...

Xiane d'Oursland 15/09/2020 18:15

J'adore ! Tu nous régale et tu es tellement inspirante... <3

Annick Boidron 15/09/2020 21:07

Merci Xiane. Si je vous inspire pour faire des semis, essayer de nouvelles choses, alors tant mieux. Mais j'ai l'impression que vous n'avez pas besoin de moi pour ça. Une toute bonne soirée.

Marie 15/09/2020 16:35

Je sème aussi "rouf rouf"! J'adore cette expression ! Et Carol Klein le fait aussi, alors... Ça marche plutôt très bien ! Pourquoi se compliquer la vie ? Chouette article !

Marie 15/09/2020 20:59

:????????????

Annick Boidron 15/09/2020 17:05

Alors, si Carol et toi semez "rouf-rouf"....

Francoise N 15/09/2020 16:07

Hello Annick! Tu fais patienter les graines dans l enveloppe du précompte immobilier ?????? Quelle ironie !!!????????

Annick Boidron 15/09/2020 17:03

Tu as l’œil ! Mais tant qu'à récupérer... ce n'est pas grand-chose mais c'est déjà ça !

Maïa 15/09/2020 14:14

J'adore cette idée des petits godets prêts à l'emploi. Vous mettez une couche de gravier même pour les graines toutes fines du genre pavot ? Bonne après-midi.

Annick Boidron 15/09/2020 17:04

Oui, j'en mets presque toujours. Pas une grosse couche, bien sûr, juste "un étage". les graines se faufilent entre les graviers.