Le légume du dimanche : l'épinard du Caucase ou Hablitzia tamnoïdes

Publié le par Annick Boidron

Je l'avoue, je vous écris un article en vitesse. La vie de retraitée n'est pas ce qu'on croit et, certaines semaines, il reste me reste bien peu de temps pour me consacrer à des activités récréatives telles qu'écrire un article pour le blog. Enfin soit, voici une brave petite plante bien sympathique... et vivace : l'épinard du caucase, alias Hablitzia tamnoïdes, ce qui est plus scientifique mais tout de même plus difficile à retenir (et à prononcer).

Le voici au potager en fin de saison (C'est la plante grimpante à l'avant-plan)

Le voici au potager en fin de saison (C'est la plante grimpante à l'avant-plan)

Ce n'est pas la révélation gastronomique du siècle mais cet "épinard" grimpant est tout de même intéressant pour ses feuilles que l'on peut cuisiner comme... des épinards.  Pour ma part, je ne l'ai jamais utilisée que de cette façon mais il parait que les jeunes pousses qui apparaissent au printemps sont excellentes préparées comme des asperges.

Je veux bien croire que ces jeunes pousses doivent être tendres mais je n'ai jamais eu le coeur de les couper !

Je veux bien croire que ces jeunes pousses doivent être tendres mais je n'ai jamais eu le coeur de les couper !

Vous le voyez, l'unique pied qui pousse dans le jardin n'émet que peu de tiges au printemps. Il a pourtant environ trois ans, je crois. Il a peut-être un peu faim et je lui donnerai une petite ration de matière organique cet hiver. Mais j'ai aussi envie d'en avoir plus : un légume de printemps, c'est rare et précieux !

Le feuillage de l'halblitzia tamnoides disparait en hiver et passe inaperçu quand il émerge à nouveau au printemps. Attention aux gestes malheureux !

Le feuillage de l'halblitzia tamnoides disparait en hiver et passe inaperçu quand il émerge à nouveau au printemps. Attention aux gestes malheureux !

Il faut dire qu'un des gros avantages de cet Hablitzia tamnoides est de pousser à l'ombre ou à mi-ombre. Comme j'ai justement une planche de mon potager qui répond à ces exigences, je pense y installer mes nouveaux plants au printemps prochain. J'ai récolté des graines.

En fin de saison, l'épinard du caucase est couvert d'inflorescences fanée qui recèlent de nombreuses petites graines noires

En fin de saison, l'épinard du caucase est couvert d'inflorescences fanée qui recèlent de nombreuses petites graines noires

Mais bon, ne vendons pas la peau de l'ours ! Le semis de l'épinard du Caucase n'est pas si évident. Après m'y être cassé les dents plusieurs fois, je me suis adressée à Louisette Piteau des jardins de Ly qui m'a conseillé de les semer en terrine puis de mettre celle-ci au frigo quelques semaines avant de les sortir à température ambiante. ça a marché ! Étrangement, alors que c'est un principe que j'applique parfois pour les vivaces fleuries, je n'y avais pas pensé pour l'hablitzia. On a de ces blocages, tout de même !

La récolte de ces fines graines n'est pas simple et passe par plusieurs étapes de tamisage et de soufflage ! Mais en fin de compte, me voici avec un beau petit sachet de graines.La récolte de ces fines graines n'est pas simple et passe par plusieurs étapes de tamisage et de soufflage ! Mais en fin de compte, me voici avec un beau petit sachet de graines.
La récolte de ces fines graines n'est pas simple et passe par plusieurs étapes de tamisage et de soufflage ! Mais en fin de compte, me voici avec un beau petit sachet de graines.La récolte de ces fines graines n'est pas simple et passe par plusieurs étapes de tamisage et de soufflage ! Mais en fin de compte, me voici avec un beau petit sachet de graines.

La récolte de ces fines graines n'est pas simple et passe par plusieurs étapes de tamisage et de soufflage ! Mais en fin de compte, me voici avec un beau petit sachet de graines.

Cela dit, ça m'a donné une idée : j'ai décidé d'essayer d'en semer tout de suite quelques graines puis de les abandonner dans un coin comme je fais pour les vivaces. Je ne risque rien et ce serait tout de même plus simple !

Vous vous doutez bien que je n'ai pas grand-chose à montrer : de petites graines noires sur fond de terre noire ce n'est pas trop spectaculaire. Voilà tout de même ce que ça donne :

J'ai simplement posé les graines à la surface du substrat, puis "abandonné" le pot dans un coin orienté au Nord en compagnie de mes autres semis de vivaces.
J'ai simplement posé les graines à la surface du substrat, puis "abandonné" le pot dans un coin orienté au Nord en compagnie de mes autres semis de vivaces.

J'ai simplement posé les graines à la surface du substrat, puis "abandonné" le pot dans un coin orienté au Nord en compagnie de mes autres semis de vivaces.

Je vous tiendrai au courant de la suite mais il faudra sans doute attendre quelques mois. Voilà ! Dans cet article, je vous ai parlé de mon expérience avec cet épinard du caucase. C'est aussi une plante qui a une histoire intéressante mais si vous voulez en savoir plus, je vous conseille d'aller visiter le blog de "Wallogreen" dont le lien est ci-dessous. L'article sur l'épinard du caucase est très bien fait et je ne vois pas l'intéret de recopier bêtement les informations qui s'y trouvent.

Je vous quitte en rassurant tout ce même ceux et celles qui ont joué au petit jeu concernant le poivron caviar Calabrais. Je ne vous oublie pas, les enveloppes sont prêtes et les petits sachets de graines aussi...patience !

En plus, j'ai de la compagnie.

En plus, j'ai de la compagnie.

A bientôt... enfin, le plus vite possible. En attendant : bon dimanche.

Publié dans Légumes vivaces

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Maïa 20/10/2020 10:13

Merci pour cette découverte et toujours votre ton plein d'humour.

Mael Jouet 13/10/2020 13:45

Merci, au plaisir de vous voir sur mon blog. https://mael-jouet.blogspot.com/

Géraldine 11/10/2020 14:04

Bonjour
Cet epinard est sur ma liste des plantes des plantes vivaces à trouver car on aime beaucoup les épinards et je trouve ça pratique le côté vivace et grimpant .
Est-ce que ça a le même goût que les épinards ?
J'avais lu qu'il aimait une terre légèrement acide c'est peut être ce qu'il lui faut pour pousser plus.

Rahir Pascale 11/10/2020 13:20

Très intéressant. Je compte bien en ajouter au potager. Je m'étonne que tu n'aies pas pensé avant aux semis d'hiver. Me réjouis de voir l'évolution de ce semis.
Bises