L'aconit : la plante la plus toxique d'Europe pousse dans mon jardin

Publié le par Annick Boidron

L'aconit : la plante la plus toxique d'Europe pousse dans mon jardin

Thésée était un héros grec. Un (très) bon héros qui avait l'habitude de tuer tous les (très) méchants qu'il rencontrait. Et il y en avait un paquet, à cette époque. Un peu comme maintenant.

Mais il a bien failli mourir prématurément des œuvres de sa méchante belle-mère et magicienne, Médée. Heureusement, Égée, son père et aussi, soit dit en passant, le complice de Médée l'a reconnu à temps (!) et a empêché la catastrophe.

Ok, c'est un blog de jardinage ici, pas l'histoire ! Oui, mais il se trouve que jardinage et histoire sont étroitement liés. Savez-vous ce que Médée avait préparé comme breuvage pour empoisonner Thésée ? De l'aconit ! Et de l'aconit, j'en ai dans mon jardin !

PLant d'aconit au jardin des quatre moineaux

L'aconit poussait déjà dans le jardin quand nous sommes arrivés il y a trente ans. Il a été aspergé au round-up. Oui, à l'époque, le round-up était le nec-plus-ultra du jardinage moderne, respectueux de la nature (Croyions-nous!). Nous en sommes revenus, bien-sûr. L'aconit aussi !

Depuis, j'en garde un plant. Je serais incapable de le détruire. C'est une plante qui a tellement à raconter... tant qu'on ne la mange pas !

Ce n'est pas le plus beau spécimen de son espèce : un peu dégingandé il fleurit peu. L'endroit de ne lui convient peut-être pas. Il restera là, cependant, je ne voudrais pas qu'il s'en ressème dans le potager.

J'ai une espèce de fascination pour les plantes toxiques. Elles ont l'air si inoffensives et sont parfois si belles. Dans le genre, l'aconit est champion toutes catégories : des fleurs d'un joli bleu profond en forme de casque (d'où son surnom "casque de Jupiter"), de jolies feuilles découpées qu'on ajouterait bien à une salade quand elles pointent le nez au printemps. Qui pourrait croire que cette plante est considérée comme la plus toxique d'Europe ?

La fleur en forme de casque. Plutôt pâlotte, chez moi.

La fleur en forme de casque. Plutôt pâlotte, chez moi.

La feuille est très découpée

La feuille est très découpée

Les jeunes pousses apparaissent dès février. Même si on a une envie folle de verdure à ce moment de l'année, il vaut mieux ne pas l'ajouter aux salades !

Les jeunes pousses apparaissent dès février. Même si on a une envie folle de verdure à ce moment de l'année, il vaut mieux ne pas l'ajouter aux salades !

Et pourtant, c'est le cas, quelques grammes de n'importe quelle partie de la plante peuvent déjà entraîner la mort. Je vous passe les détails de l'agonie, mais ce n'est pas joli !

D'après ce que j'ai pu trouver comme information, le nombre de décès dus à l'aconit est très faible en Europe. En Orient, par contre, l'ingestion d'aconitine (le "poison" contenu dans l'aconit) est beaucoup plus important mais ce serait lié à l'utilisation de cette plante dans la médecine traditionnelle chinoise !

(...) la seule province du Sichuan en Chine a recensé 72 cas mortels parmi lesquels 35 meurtres, 16 suicides et 21 accidents (...)

Gaillard, M. Cheze, G. Pépin. Intoxications humaines par les végétaux supérieurs : revue de la littérature. Annales de Biologie Clinique. 2001;59(6):764-5.

Des bombes à l'aconit

Dans son livre sur les plantes qui ont marqué l'histoire (voir le lien ci-dessous), Hélène Tierchant consacre tout un article à l'aconit :on y apprend ainsi qu'un ingénieur Lituanien avait eu, au XVIIe siècle, l'idée de réaliser des bombes à l'aconit. Très moral, il conseille de n'utiliser cette arme que contre "les Turcs, les barbares et autres infidèles". Ceux-ci apprécieront !

Empoisonner les flèches et tuer les loups (garous)

Les indiens d'Amazonie ont le curare, nous, on a l'aconit. Les Gaulois, les tribus qui se faisaient la guerre à Troie, Les Maures en Espagne pendant la Reconquista et sans doute encore bien d'autres auraient utilisé de l'aconit pour enduire leurs flèches et les rendre (encore plus) mortelles. Et bien sûr, en tant que poison encore plus puissant que la strychnine, nos ancêtres ne se sont pas privés d'utiliser l'aconit pour se débarrasser des animaux qui leur faisaient peur, à commencer par les loups.

J'ai appris récemment que l'aconit faisait fuir les loups-garous. C'est sans doute pour ça que je n'en vois jamais dans le jardin.

La consommation des graines est souvent citée comme cause d'intoxication. Je me demande bien ce qui peut pousser à les consommer (ici, fruits d'aconit à l'automne)

La consommation des graines est souvent citée comme cause d'intoxication. Je me demande bien ce qui peut pousser à les consommer (ici, fruits d'aconit à l'automne)

Plusieurs espèces

J'ai toujours pensé que l'aconit qui pousse chez nous était un aconit napel. C'est une espèce qui pousse spontanément en montagne. Il y en a notamment dans les Vosges. L'été passé, en Slovénie, j'ai rencontré un autre aconit, jaune, celui-là. C'est l'aconit tue-loup. On devine facilement pourquoi il s'appelle comme ça mais tous les aconits sont capables de tuer aussi bien que celui-ci.

L'aconit tue-loup

L'aconit tue-loup

Je vous laisse car aujourd'hui je vais visiter le jardin de Claudine. J'espère pouvoir vous parler de ce beau jardin entretenu avec passion d'ici peu. Mais avant ça, bon après-midi.

Publié dans Fleurs, Plantes toxiques

Commenter cet article

Nonette 14/07/2017 22:13

Passionnant,merci pour cet article...cela m'évitera de m'empoisonner...je poursuis la lecture des liens..merci, j'adore apprendre, bon week-end, à bientot

Annick Boidron 15/07/2017 17:17

Je suis contente si ça t'as intéressée, Nonette. Bonne soirée à toi.

catherine 13/07/2017 18:18

pas de loup garou non plus dans mon jardin, LOL!
je connais bien sûr de nom l'aconit, et sa toxicité, ici j'ai une plante fleurie très toxique, le laurier cerise, je me demande si tu n'en as pas déjà parlé..
bonne soirée tu nous raconteras le jardin de Claudine?
bises

Annick Boidron 15/07/2017 17:19

Bonjour Catherine, alors, c'est peut-être une autre plante qui les éloigne ! Oui, j'ai déjà parlé du laurier cerise qui est aussi très dangereux, mais il faut quand même en manger beaucoup plus. J'ai un article sur le jardin de Claudine qui est tout prêt mais j'attends son feu-vert pour le publier. Bisous et à bientôt

Agnès 13/07/2017 13:52

Très bel article écrit avec légèreté. Je ne connais l'aconit que de nom, je n'en ai pas dans mon jardin. Pour autant, je n'ai pas non plus aperçu de loup garou! Bonne journée.

Annick Boidron 15/07/2017 17:20

Les témoignages semblent concorder : il n'y a pas non plus de loup garous dans les jardins sans aconit. IL y a sans doute une autre explication. Merci pour le commentaire et à bientôt