Wasabi, plante-champignon, fougères : je reviens du Cotentin avec de nouvelles plantes

Publié le par Annick Boidron

Vous connaissez la presqu'île du Cotentin ? Moi, je n'y étais jamais allée de-ma-vie ! Pourtant ce n'est pas bien loin de chez nous (un peu plus de 600 km) et le dépaysement est total. Mais je ne vais pas vous raconter mes vacances : nous sommes ici sur un blog de jardinage.

Cela dit, où que l'on se trouve, il y a toujours un moyen de se livrer à sa marotte. La façon la plus simple est de se rendre à une foire-aux-plantes. Et voilà que justement, le week-end dernier, se déroulait l'évènement Presqu'île en fleurs au château des Ravalet, près de Cherbourg. Nous avons donc abandonné quelque temps la mer et les huitres pour y faire un petit tour et... quelques emplettes.

40 exposants et 35.000 visiteurs dans un parc de conte de fées.40 exposants et 35.000 visiteurs dans un parc de conte de fées.
40 exposants et 35.000 visiteurs dans un parc de conte de fées.40 exposants et 35.000 visiteurs dans un parc de conte de fées.
40 exposants et 35.000 visiteurs dans un parc de conte de fées.40 exposants et 35.000 visiteurs dans un parc de conte de fées.
40 exposants et 35.000 visiteurs dans un parc de conte de fées.40 exposants et 35.000 visiteurs dans un parc de conte de fées.

40 exposants et 35.000 visiteurs dans un parc de conte de fées.

Le wasabi

Ça faisait bien longtemps que j'en voulais un  ! Sa racine est certes célèbre, mais avez-vous déjà goûté ses feuilles : elles sont divinement parfumées (je vous assure).

Le plant de wasabi un peu ramolli après le voyage de retour en Belgique

Le plant de wasabi un peu ramolli après le voyage de retour en Belgique

Le pépiniériste (Belge !) auquel je l'ai acheté m'a prévenu que sa culture était difficile : c'est une plante qui pousse naturellement sur les berges des petits ruisseaux, toujours les pieds dans l'eau. Elle est gélive, il faut donc la cultiver en pot... et rentrer le pot en hiver. Voici comment je l'ai plantée, en tenant compte de tous les conseils trouvés sur le Net :

Un bon drainage, recouvert d'une couche de mousse "naturelle" : j'ai pris un peu de mousse dans une prairie qui en est envahieUn bon drainage, recouvert d'une couche de mousse "naturelle" : j'ai pris un peu de mousse dans une prairie qui en est envahie

Un bon drainage, recouvert d'une couche de mousse "naturelle" : j'ai pris un peu de mousse dans une prairie qui en est envahie

Ensuite, un bon mélange bien riche et bien drainant : graviers et fumier très (très très) décomposé

Ensuite, un bon mélange bien riche et bien drainant : graviers et fumier très (très très) décomposé

Je l'ai placé à l'ombre de mon pommier préféré. L'arrosoir à côté de lui est là pour me rappeler de l'arroser tous les jours.

Je l'ai placé à l'ombre de mon pommier préféré. L'arrosoir à côté de lui est là pour me rappeler de l'arroser tous les jours.

Contrairement à ce qui est conseillé pour la plupart des plantes, il faut absolument que la soucoupe reste constamment pleine d'eau.

Contrairement à ce qui est conseillé pour la plupart des plantes, il faut absolument que la soucoupe reste constamment pleine d'eau.

Rungia klossii dit "plante champignon"

Il existait déjà une plante-huitre, une plante coca-cola, une plante curry, etc...  Ça fait vendre : j'ai souvent succombé à la tentation. Mais pour la plante "champignon", allez savoir pourquoi, j'ai toujours hésité. Seulement voilà : il ne restait plus qu'un seul plant dans le présentoir. Alors, je me suis précipitée dessus. Je suis une victime du marketing.

Bon, maintenant je l'ai, alors je dois bien m'en occuper ! Sur mon forum préféré (jardins du Nord) j'ai appris que la terre du pot devait toujours être humide et qu'il était possible de la bouturer à l'automne.

Ses exigences sont proches de celles du wasabi : ils sont plantés de la même façon et placés côte-à-côteSes exigences sont proches de celles du wasabi : ils sont plantés de la même façon et placés côte-à-côte

Ses exigences sont proches de celles du wasabi : ils sont plantés de la même façon et placés côte-à-côte

Et quel goût ça a ? J'ai mâché longuement une petite feuille comme me l'avait conseillé le vendeur. C'est vrai qu'on distingue vaguement un petit goût de moisi. Mais il parait qu'il faut le cuire pour que la saveur de champignon se révèle ! Pour cela, j'attendrai que la plante soit un peu plus développée.

Le basilic sacré... qui remplace le café

Mais que je suis influençable ! En m'approchant du stand, j'ai entendu le vendeur (le même que ci-dessus) expliquer à une dame que ce basilic, en infusion, remplaçait parfaitement le café... et comme il ne restait qu'un plant (encore !), je m'en suis vite emparée.

Wasabi, plante-champignon, fougères : je reviens du Cotentin avec de nouvelles plantes

Après quelques recherches, il semble bien qu'il s'agisse du Tulsi, un basilic auquel on prête mille vertus médicinales... et qui est parfois utilisé pour remplacer le thé. Alors, pourquoi pas le café ? Bon, cela mérite de plus amples recherches mais je doute qu'une infusion de basilic, même sacré, remplace un jour mon café du matin.

Comme il demande de la chaleur mais pas forcément beaucoup de soleil, je l'ai planté dans la serre entre les tomates (ma serre va bientôt exploser !)Comme il demande de la chaleur mais pas forcément beaucoup de soleil, je l'ai planté dans la serre entre les tomates (ma serre va bientôt exploser !)

Comme il demande de la chaleur mais pas forcément beaucoup de soleil, je l'ai planté dans la serre entre les tomates (ma serre va bientôt exploser !)

Le thème de cette édition de Presqu'île en fleurs était les plantes comestibles. Mais il y avait aussi des vivaces, des fleurs, des objets de décoration. Nous sommes repartis avec quelques plantes d'ombre, dont la très curieuse

Pinellia tripartita

Très originale, cette plante proche des arums forme des spathes allongées qui font penser à une queue de rat.

Très originale, cette plante proche des arums forme des spathes allongées qui font penser à une queue de rat.

Elle est très rustique et aime l'ombre. Je l'ai plantée avec les fougères.

Elle est très rustique et aime l'ombre. Je l'ai plantée avec les fougères.

Les fougères

Derrière la maison, nous avons un talus à l'ombre où les fougères poussent à merveille. Et à Presqu'île en fleurs, il y avait Anne-Marie, la pépiniériste passionnée des jardins d'Ecoute s'il pleut, accompagnée d'une kyrielle de fougères. Nous nous sommes limités à trois : Dryopteris wallichiana , Dryopteris affinis 'Angustata Crispa' et Asplenium scolopendrium 'Muricatum'.

De la plus grande à la plus petite (à taille adulte), ces trois fougères vont bientôt rejoindre les autres derrière la maison.

De la plus grande à la plus petite (à taille adulte), ces trois fougères vont bientôt rejoindre les autres derrière la maison.

Et plus précisément ici (oui, je dois encore les planter)

Et plus précisément ici (oui, je dois encore les planter)

Et voilà, c'est tout ? Oui, c'est tout ! Il est loin le temps où je revenais des foires aux plantes le coffre plein à craquer. Maintenant, je préfère me limiter à quelques exemplaires qui trouveront vite une place au jardin et que je pourrai multiplier par la suite. Est-ce le début de la sagesse ? Ou de l'avarice,peut-être ?

D'où viennent-elles ?

J'ai essayé de noter les noms des pépiniéristes, mais dans mon affairement, j'en ai oublié un : celui à qui j'ai acheté le wasabi. Dommage... mais je cherche.

Le wasabi : un flamand dont je n'ai pas noté le nom.
La plante-champignon et le basilic sacré-tulsi : https://www.le-jardin-d-herbes.fr/
Pinellia tripartita  :  http://pepinierevert-tige.fr/
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tien 10/06/2019 20:38

Bonjour,
Il y a quelques années, ma femme a acheté un pot de champignon de Paris pour cultiver et récolter mais après deux récoltes, c'est fini.
Madame Boidron et les lecteurs de ce blog, est-ce que vous avez essayé et bien réussi les champignons ?

Tien 10/06/2019 20:33

D'après vous, le plant de wasabi, ses feuilles : elles sont divinement parfumées.
Il y a deux semaines, j'ai été à la Ferme Nos Pilifs et j'ai vu wasabi en vente mais je ne l'ai pas acheté.
Oh, je ne savais pas que les feuilles sont parfumées.

Capucyne 22/05/2018 19:27

En tout cas, c'est passionnant, ces plantes comestibles un peu d'ailleurs ! délicat peut-être, mais passionnant !

naniland89 21/05/2018 06:34

merci pour tout j'apprends beaucoup en vous lisant

naniland89 21/05/2018 06:34

merci pour tout j'apprends beaucoup en vous lisant

Babou 17/05/2018 22:28

C'est pour , entre autres, des articles comme celui-ci que je me suis abonnée à votre blog. Je découvre des plantes et des légumes particuliers mais je ne pense pas que je les goûterais tous (cf. la plante champignon) et je compte bien m'inspirer de votre article sur la culture des chicons pour cultiver de la même manière, cet hiver, des chicorées rouge . Par le plus grand des hasards, ma fille m'a offert, pour la fête des mères, un panier contenant des plantes comestibles dont le llippia dulcis ou herbe sucrée des aztèques, Est-ce que vous connaissez ?

Annick Boidron 18/05/2018 08:22

Bonjour Babou,

Merci pour votre commentaire. Justement je compte essayer de cultiver des chicorées rouges comme des chicons cet hiver. Nous pourrions échanger nos observations. Je ne connaissais pas le lippia dulcis... mais maintenant, je connais , grâce à vous ! C'est incroyable le nombre de plantes sucrées qui existent. Celle-ci me semble bien intéressante et me donne envie de l'essayer. Merci pour l'info et bonne journée

Rahir Pascale 17/05/2018 20:59

Mais tu as trouvé de bien intéressantes petites plantes. Je me réjouis de voir tout cela évoluer. Tu as fais le plein de saveurs.

Annick Boidron 18/05/2018 08:28

Bonjour Pascale, je trouve toutes ces nouvelles plantes aux goûts originaux passionnantes. Le monde des plantes comestibles est fascinant et quel plaisir de goûter toutes ces saveurs (bon, parfois, c'est un peu décevant, il faut bien le dire). Passe une bonne journée.

catherine 17/05/2018 11:44

dire que j'arrache les fougères dans mon jardin..et d'année en année il y en a moins, ouf!
j'ai par contre la fougère "osmonde royale" dans mon marais depuis quelques années..que comprendre?
encore des plantes que tu présentes et que je ne connais pas, vive ta curiosité! de cette façon, on apprend plein de choses nouvelles et originales .. et j'en suis fort aise
le wasabi m'intéresse..je le mettrais avec mes gunneras, les pieds dans l'eau..si tu retrouves le vendeur, je prendrai commande!
si tu veux raconter tes vacances en Normandie, fais le, je lirai avec beaucoup d 'intérêt ta prose!!
bises Annick, bon jeudi

Annick Boidron 17/05/2018 18:57

hello Catherine, c'est qu'il y a fougère et fougère... moi aussi, j'en arrache pas mal chaque année. Notamment des "fougères aigle". Il parait que les jeunes crosses sont comestibles mais c'est tout un bazar pour les préparer. On doit pouvoir trouver du wasabi par correspondance, mais c'est vrai que ce vendeur flamand en proposait des plants bien costauds. Si je retrouve son nom, promis, je te tiens au courant. Raconter mes vacances en Normandie ? Pourquoi pas. Il faut dire que c'est une région qui gagne à être connue. Bonne soirée et à bientôt.