Semis rouf-rouf de septembre : ça germe !

Publié le par Annick Boidron

Difficile de rester déprimée longtemps quand on a un jardin. Même en hiver, il nous réserve des surprises qui remontent le moral en un instant. Il était temps, cependant : ce temps sombre et humide de décembre n'incite pas à la rigolade. Mais dans la serre, un beau petit cadeau de Noël m'attendait. Je voulais partager ça avec vous.

Regardez, vous ne remarquez rien ?

Non, ce n'est pas le chat ! Il faut regarder mieux.

Non, ce n'est pas le chat ! Il faut regarder mieux.

Ça chauffe ! Mais il faudrait s'approcher encore un peu !

Ça chauffe ! Mais il faudrait s'approcher encore un peu !

Ici, il y a déjà plus de choses à voir : les giroflées et les scabieuses semées "rouf-rouf" en septembre sont déjà bien développées. Certaines sont à l'étroit et je devrais peut-être déjà les repiquer.

J'ai ramassé ces graines de giroflée dans la rue à Saint Valery. Je ne sais pas à quoi elles vont ressembler mais elles ont l'air vigoureuses !

J'ai ramassé ces graines de giroflée dans la rue à Saint Valery. Je ne sais pas à quoi elles vont ressembler mais elles ont l'air vigoureuses !

Mais bon, ce n'est pas ça non plus. Mon cadeau de Noël est minuscule, quoique multiple. Il n'en est que plus précieux ! Allez, je vous montre :

Tadam ! Une belle petite germination ! Il y a trois plateaux comme ça.

Tadam ! Une belle petite germination ! Il y a trois plateaux comme ça.

Ce n'est pas très spectaculaire, j'en conviens ! Mais ça fait plaisir en hiver et j'imagine déjà les belles grosses touffes opulentes qui orneront mon jardin d'ici un an ou deux.  Si vous avez oublié comment j'ai fait ces semis "rouf-rouf" en septembre, c'est par ici :

Alors, qu'avons-nous ici ?

Des échinacéas

Quand je pense à toutes les techniques compliquées auxquelles je me suis déjà livrée pour faire germer les échinacéas ! Un petit semis rouf-rouf et voilà une belle levée. Je me suis même laissé aller à une petite expérience : dans un godet, j'ai posé les graines directement sur la terre et dans l'autre sur une petite couche de graviers entre lesquels elles ont glissé. La différence n'est pas flagrante mais il y a tout de même plus de germinations dans les graviers.

N'oublions pas que les échinacéas ont besoin de lumière pour germer. Manifestement, elles en reçoivent assez quand elles sont semées entre les graviers.N'oublions pas que les échinacéas ont besoin de lumière pour germer. Manifestement, elles en reçoivent assez quand elles sont semées entre les graviers.

N'oublions pas que les échinacéas ont besoin de lumière pour germer. Manifestement, elles en reçoivent assez quand elles sont semées entre les graviers.

Sur l'étiquette, ce n'est pas malin, j'ai simplement écrit : "échinacéa", sans aucune autre indication, même pas la couleur !

Les échinacéas ne manquent pas dans le jardin. A quoi ressembleront mes semis ? Mystère, ce sera une surprise !Les échinacéas ne manquent pas dans le jardin. A quoi ressembleront mes semis ? Mystère, ce sera une surprise !
Les échinacéas ne manquent pas dans le jardin. A quoi ressembleront mes semis ? Mystère, ce sera une surprise !Les échinacéas ne manquent pas dans le jardin. A quoi ressembleront mes semis ? Mystère, ce sera une surprise !

Les échinacéas ne manquent pas dans le jardin. A quoi ressembleront mes semis ? Mystère, ce sera une surprise !

Pour les kniphofias, le doute n'est pas permis : une seule variété, plutôt discrète, pousse dans le jardin. J'aurais aimé vous montrer une belle photo, mais je n'en ai pas trouvé.

Voilà, c'est le détail d'une vue d'ensemble, très agrandi, mais c'est tout ce que j'ai pu retrouver.

Voilà, c'est le détail d'une vue d'ensemble, très agrandi, mais c'est tout ce que j'ai pu retrouver.

J'aime bien ces petits kniphofias jaune-pâle qui n'ont pas le côté m'as-tu-vu de cette famille. Bien-sûr, l'étiquette est perdue depuis un bon moment. Voici à quoi ressemble aujourd'hui mon semis de kniphofias réalisé en septembre.

Semis rouf-rouf de septembre : ça germe !

L'arbre aux faisans

Bien qu'il se bouture facilement, j'ai tout de même tenté un semis pour voir si je pouvais envoyer des graines. Celles-ci sont difficilement identifiables : j'ai supposé qu'il s'agissait des minuscules petits grains que l'on perçoit à peine en écrasant le fruit... impossible de les récupérer une-à-une! J'ai donc simplement écrasé le fruit à la surface de la terre et recouvert le tout... d'une fine couche de graviers ! J'y croyais si peu que je n'ai pas pris de photo. Mais je peux vous montrer le (tout jeune) papa (ou maman, c'est comme on veut).

Il est beau, hein ? En plus il se bouture comme un charme. Je vous laisse faire le jeu-de-mots vous-même.

Il est beau, hein ? En plus il se bouture comme un charme. Je vous laisse faire le jeu-de-mots vous-même.

Voilà les jeunes pousses : il n'y en a pas beaucoup mais au moins, maintenant, je sais que les fruits contiennent des graines viables.

Levée en ordre un peu dispersé... mais si satisfaisante.

Levée en ordre un peu dispersé... mais si satisfaisante.

En voici quelques autres :

Germination des  graines de mon unique penstemon, qui est très beau mais que je n'ai pas jugé utile de prendre en photo (mais pourquoi ?). Cet été, je vous demanderai de m'aider à le déterminer.

Germination des graines de mon unique penstemon, qui est très beau mais que je n'ai pas jugé utile de prendre en photo (mais pourquoi ?). Cet été, je vous demanderai de m'aider à le déterminer.

La digitale ferrugineuse (Digitalis ferruginea) : maman et rejetons. Elle ne vit pas longtemps mais qu'est-ce qu'elle est belle ! La digitale ferrugineuse (Digitalis ferruginea) : maman et rejetons. Elle ne vit pas longtemps mais qu'est-ce qu'elle est belle !

La digitale ferrugineuse (Digitalis ferruginea) : maman et rejetons. Elle ne vit pas longtemps mais qu'est-ce qu'elle est belle !

Et même, oh surprise ! quelques graines de ce... Heu aster d'été ou érigéron ? Enfin soit, quelques graines issues de cette belle touffe fleurie qui a si bien résisté à la sécheresse cet été. J'espère qu'il en viendra d'autres! Et même, oh surprise ! quelques graines de ce... Heu aster d'été ou érigéron ? Enfin soit, quelques graines issues de cette belle touffe fleurie qui a si bien résisté à la sécheresse cet été. J'espère qu'il en viendra d'autres!

Et même, oh surprise ! quelques graines de ce... Heu aster d'été ou érigéron ? Enfin soit, quelques graines issues de cette belle touffe fleurie qui a si bien résisté à la sécheresse cet été. J'espère qu'il en viendra d'autres!

Je pourrais encore ajouter à la liste des giroflées, des scabieuses de toutes les couleurs, des stipa tenuifolia, des œillets des chartreux, des tanacetum parthenium, et bien d'autres variétés qui ont germé plus tôt en saison ou... qui attendent des jours meilleurs.

Il n'est pas trop tard

Les jardinier(e)s expérimenté(e)s le savent, on peut semer des vivaces n'importe quand... elles germent quand elles en ont envie. En général les graines de vivaces semées en janvier et février germent au printemps, quand la température remonte après une période de froid. Ce n'est pas une règle absolue, bien-sûr, mais pourquoi se priver du plaisir de chipoter un peu dans la terre à une période où il n'y a pas grand-chose d'autre à faire pour son jardin ?

Ah oui, une serre n'est pas indispensable mais c'est tout de même mieux de mettre ses godets à l'abri des trop fortes pluies... et des petits oiseaux qui ne comprennent pas toujours la différence entre un semis de vivaces et une mangeoire !

Je souhaite une bonne année, bien fleurie, en 2021 à tous et toutes.

Je souhaite une bonne année, bien fleurie, en 2021 à tous et toutes.

Ah oui ! Encore une dernière chose : je demande à tous ceux qui sont énervés par mon manque de précision à propos des noms de variétés, de bien vouloir me pardonner. Je suis comme ça : la plante m'intéresse plus que son nom. Cela dit, c'est parfois pratique, ne serait-ce que pour éviter d'acheter deux fois la même variété. Mais j'espère recevoir, cette saison, beaucoup de jardiniers sympas et connaisseurs qui combleront mes lacunes. Les autres sont aussi les bienvenus, bien-sûr.

Publié dans technique, Fleurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
Sympa cette idée de semis "rouf rouf".Cela m'arrive aussi parfois quand je retrouve quelques graines inutilisées et un peu de place dans mes jardinières. Rien de tel que l'improvisation pour faire de belles découvertes.
Le plaisir du moment, dans mes potées, c'est de découvrir que les bulbes de printemps (les perce-neige tout d'abord) commencent à pointer le bout de leur nez.

Amicalement
Valérie
Répondre
M
C'est exactement ça le plaisir de jardiner.
J'adore quand vous nous donner la suite des expériences tentées, j'attendais celle-ci.
Répondre
V
Cet article m'a conduite à rechercher la signification de "rouf-rouf" ? Qu'était-ce donc ? Tout bonnement un belgicisme synonyme de "vite fait". Du coup, j'ai trouvé une mine lexicale du français de Belgique. J'adore "le brol", "ça va dracher", "carabistouille" et bien d'autres ...
Comprendre et parler belge ? Voilà quelques conseils https://www.youtube.com/watch?v=63X1QHz7diw
Répondre
M
Merci pour cet article et tous les autres qui nous apportent un grand moment de plaisir pour nous autres, passionnés de jardinage. je vous souhaite une belle et heureuse année avec pleins d'autres "nouvelles " du jardin.
Marie
Répondre
C
Merci pour cet article pétillant et pour l'idée de semer des vivaces. En cette période, les deux font drôlement du bien ! Je vais jeter un œil à mon petit stock alors. J'ai déjà des rudbeckia qui dorment dehors (semés en novembre).
Belle année 2021 !
Répondre
N
Un fruitier qui se sème c'est génial, on pourrait le multiplier et en donner facilement ! Merci pour cet article intéressant.
Bonne année et bonne santé !
Répondre
C
Oh que de belles promesses pour 2021! Et pour le semis echinacea, je ne l'ai pas encore réussi non plus. Mais vous me donnez l'envie d'essayer et de m'y mettre même si ce sera en janvier et par temps froid. En vous remerciant encore pour tous vos articles. Bon réveillon. A vous et aux vôtres, que 2021 vous apporte paix, bonheur, petits plaisirs et grandes joies et surtout qu’il vous préserve et vous garde en excellente santé.
Bonne et Heureuse Année et beaucoup de réussites et satisfactions au jardin.
Répondre
D
Hello Annick
Super tes semis roufrouf comme on dit chez moi !
Tu donnes vraiment envie d'essayer les semis de vivaces ! J’ai juste essayé les lunaria annua en rentrant de vacances et j'ai réussi quelques godets .
Pour le reste j'ai des boutures en attente dans ma petite serre de fortune .
Les échinacéas , ne veulent pas pousser dans mon jardin ,ce que je regrette .
Bon réveillon (nous aussi à deux ) et bonne année 2021 !
Bises
Répondre
C
Oh comme je vous comprends! À votre place j'aurais littéralement sauté de joie à la vue de tous ces semis réussis (d'ailleurs vous l'avez peut-être fait...). En ce moment, je suis totalement privée de jardinage car la neige a tout englouti, même mes châssis. Et je n'ai pas de serre. Les plantes dorment sous leur manteau protecteur, moi je dois patienter. Mais vous me donnez une idée : dans un local clair et non chauffé je vais semer mes graines d'echinacea Hula Dancer récoltées en automne! Je veux aussi et surtout vous remercier pour vos billets, tout particulièrement cette année, attendus avec impatience et lus avec intérêt. Tant de découvertes, d'idées, d'expériences partagées. Merci, merci. Et meilleurs voeux pour 2021!
Répondre
A
Bonjour Christine et merci pour votre commentaire. Pour augmenter les chances de succès si on ne peut pas laisser ses semis à l'extérieur, on peut aussi mettre le godet "tout semés" et couverts pendant quelques semaines au réfrigérateur. Mais à votre place, je tenterais quand même un petit godet dehors, même posé sur la neige au pied d'un mur ou d'une haie exposés au Nord. Je vous souhaite bien du succès avec votre semis car je viens d'aller voir à quoi ressemble "hula dancer" : c'est vraiment une belle plante. Et meilleurs voeux à vous aussi.
C
Coucou Annick
Jolie réussite, bravo à toi, tes semis rouf rouf ont bien fonctionnés
Je n'arrive pas à faire germer les graines d'echinacea malgré toutes mes tentatives rien de rien, c'est capricieux les semis d'échinacea, bon enfin apparemment non puisque tu y réussis ;-)
En tout cas c'est bien joli tout ce petit monde dans ta serre, les bébés y sont à l'abri
J'ai pensé à toi hier, j'ai trouvé des rhizomes d'Helianthi, il y a trois bonnes semaines c'était des ocas du pérou, j'ai tout mis dans un pot ;-)
Je te souhaite un très bon réveillon et une meilleure année 2021 que ne le fut 2020
des bises hivernales
Répondre
A
Bonjour Christine,

Attention, si les hélianthis ont trop chaud, ils vont commencer à pousser. Mais on peut les laisser sans problème dans un local non-chauffé ou même les planter : c'est costaud ! Le réveillon, ce sera à deux, chez nous (ce qui ne l'empêchera pas d'être bon, j'espère !). Un tout bon réveillon à toi aussi et on va espérer un peu plus de liberté en 2021 !