Trois jours dans le Nord-Pas-de-Calais. Jour 1 : les jardins de Séricourt et Conchy-sur-Canche

Publié le par Annick Boidron

Brochure échapée aux jardins 7 vallées

On ne peut pas dire que ce soit le voyage le plus exotique de ma vie : le Nord-Pas-de-Calais, c'est tout près... et ce n'est pas vraiment très différent de la Belgique. Mais tout de même, ça valait le coup. Si je vous en parle ici, vous vous doutez bien que c'est parce que ces trois jours ont été consacrés essentiellement à la visite de quelques jardins et pépinières exceptionnels.

C'est en m'abritant sous le stand des sept vallées, lors d'une visite très arrosée (de pluie) à la fête des plantes de Celles, que j'ai reçu cette brochure... et que l'idée de faire un saut dans la région des "sept vallées" m'est venue.

(Cliquez sur l'image pour accéder à ladite brochure)

Séricourt

Allez, je le dis tout de suite : malgré ses qualités indéniables, ce jardin m'a laissée relativement indifférente. Je dois même avouer que, par moments, au cours de la balade qui nous emmène sur plus de 4 hectares de terrain, je me suis ennuyée.

Ce n'est pas mon genre, que voulez-vous ?

Je ne vais pas vous faire un "reportage" détaillé : il y a sans doute des choses que je n'ai pas comprises. Pour une "visite" virtuelle plus détaillée, je vous conseille le site du jardin, qui est très bien fait.

On me l'avait dit à plusieurs reprises : "c'est un jardin d'homme". Sans doute mon côté "masculin" est-il atrophié car je n'ai vraiment pas vibré devant la fameuse "armée" d'ifs dorés, ni face aux "masques", taillés dans les thuyas (je crois).

Seul face à une armée d'ifs qui rappellent que la région a été, au cours des siècles, traversée et dévastée par de nombreuses armées.

Seul face à une armée d'ifs qui rappellent que la région a été, au cours des siècles, traversée et dévastée par de nombreuses armées.

Beaucoup de lieux sont des allégories : les masques, les tranchées et le champ émaillé de coquelicots évoquent la 1ère guerre mondiale.

Beaucoup de lieux sont des allégories : les masques, les tranchées et le champ émaillé de coquelicots évoquent la 1ère guerre mondiale.

Ailleurs, on se promène dans un sous-bois constitué de grands arbres. Il y a des ambiances qui font penser à certains jardins des Cornouailles.

Trois jours dans le Nord-Pas-de-Calais. Jour 1 : les jardins de Séricourt et Conchy-sur-Canche

Même si ce jardin ne m'a pas émue plus que ça, il est malgré tout très intéressant. Il a même des coins assez stunning :

De beaux hostas en pleine forme

De beaux hostas en pleine forme

Des ronces décoratives à grandes fleurs roses.

Des ronces décoratives à grandes fleurs roses.

Un magnifique rodgersia, en fin de floraison mais toujours très imposant.

Un magnifique rodgersia, en fin de floraison mais toujours très imposant.

Une mare mystérieuse

Une mare mystérieuse

Finalement, je suis en train de me dire, tout en écrivant, que ce jardin mériterait peut-être une deuxième visite. Parmi des choses que j'ai aimées, il y a ce bel arbuste. Il m'est familier mais je n'arrive pas l'identifier. Quelqu'un peut-il m'aider ? Je le verrais bien dans mon jardin.

Résolu : il s'agit de Holodiscus discolor. Merci Laure.
Résolu : il s'agit de Holodiscus discolor. Merci Laure.
Résolu : il s'agit de Holodiscus discolor. Merci Laure.

Résolu : il s'agit de Holodiscus discolor. Merci Laure.

Avant de visiter Séricourt, j'avais lu plusieurs articles et regardé des vidéos à son sujet. Je me réjouissais de visiter la "cathédrale de roses". Bon, il n'y avait (presque) plus de roses. J'étais déçue, mais je me suis dit que la saison était passée. J'ai changé d'avis les jours suivants quand j'ai visité d'autres jardins de la région où les roses étaient encore bien présentes. Dommage ! Cette structure immense doit être impressionnante quand elle est couverte de fleurs.

Et comme ça doit sentir bon, là en-dessous !

Et comme ça doit sentir bon, là en-dessous !

Une autre partie du jardin que je me réjouissais de visiter, c'était le "jardin des topiaires" mais pour celui-ci, je savais que je risquais d'être déçue : les buis qui le constituaient en grande partie ont dû être remplacés à cause du cylindrocladium, grand destructeur de buis, j'en sais quelque chose ! En effet, il faudra encore du temps pour réparer les dégâts.

Vu de loin, l'ensemble a de l'allure, mais les topiaires ont bien souffert.
Vu de loin, l'ensemble a de l'allure, mais les topiaires ont bien souffert.

Vu de loin, l'ensemble a de l'allure, mais les topiaires ont bien souffert.

Voilà, ce sera tout pour Séricourt : un peu décevant de mon point de vue. Mais, je le répète : s'il ne correspond pas à ma sensibilité et à ce que j'attends d'un jardin, Séricourt est loin d'être "nul" : il est très intéressant et je ne regrette pas ma visite.

Conchy-sur-Canche, le village fleuri

Les villages fleuris semblent être la spécialité des "sept-vallées". Il y en a plusieurs dont deux ont reçu quatre étoiles ! Après Séricourt, nous sommes allés nous balader à Conchy-sur-Canche : un chouette village un peu "mort" traversé par... la Canche.

Même si cette région n'a pas connu les inondations catastrophiques que l'on sait, la Canche est tout de même bien haute.

Même si cette région n'a pas connu les inondations catastrophiques que l'on sait, la Canche est tout de même bien haute.

Dans la plupart des "village fleuris" les rues sont bordées de belles plantations. C'est un vrai plaisir de s'y promener. Et ça change des sempiternels bacs de pétunias que l'on voit chez nous !

Dans la plupart des "village fleuris" les rues sont bordées de belles plantations. C'est un vrai plaisir de s'y promener. Et ça change des sempiternels bacs de pétunias que l'on voit chez nous !

A Conchy, j'ai été séduite par un très beau rosier, très sain et couvert de fleurs : il s'appelle Patrimonia et j'en reparlerai.

A Conchy, j'ai été séduite par un très beau rosier, très sain et couvert de fleurs : il s'appelle Patrimonia et j'en reparlerai.

Et voilà, c'est terminé pour ce premier jour, en tout cas pour ce qui est des jardins. Une journée pas très excitante, sans doute gâchée par les nouvelles venues de Belgique où nos compatriotes ont connu une des plus terribles inondations de notre histoire.

Cependant, il y a une chose qui nous a frappés dès notre arrivée : c'est l'accueil chaleureux qui nous été réservé partout. Nous nous sommes toujours sentis les bienvenus et jamais nous n'avons eu cette sensation propre à certains lieux très courus, d'être les "touristes" auxquels il faut soutirer le plus d'argent possible en faisant le moins d'efforts possible !

Demain, les choses sérieuses vont commencer avec la visite de la pépinière Mela Rosa de Monique et Jean-Lin Lebrun, un lieu de perdition où j'ai pourtant su rester (assez) sage et le magnifique jardin des lianes.

Publié dans Visites de jardins

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
merci pour ces visites, intéressantes par ta façon de les décrire????
courage pour toutes ces inondations, les reportages télé étaient glaçants, terribles..
bises
hâte de lire la visite de Mela Rosa
Répondre
A
Bonjour Catherine, les inondations sont en effet catastrophiques et la Wallonie, déjà pas très "à l'aise financièrement" va avoir du mal à s'en remettre. Nous avons eu de la chance de ne pas vivre dans une région affectée.
A
Bonjour,
Pas très loin de ma ville tous ces jardins et je n’y suis jamais allée.
Pourtant je connais bien Hesdin.
Avez vous visité l’abbaye de Valloires, et ses jardins?
Répondre
A
Bonjour Agnes, nous avons visité l'Abbaye de Valloire il y a un an ou deux au début du mois de novembre. Il était encore bien fleuri (mais un peu gâché par des décorations d'Halloween d'un goût... qui n'est pas le mien). Je pense qu'il mériterait une seconde visite.
R
Un bien joli périple et demain une destination de premier choix. Profites bien de ce beau séjour.
Merci pour les petits reportages
Bises
Répondre
A
Comme tu dis, "de premier choix", on a bien profité, crois-moi !
A
merci Annick je garde tes adresses précieusement
Répondre
A
merci pource reportage qui tombe à pic car je voudrais faire bientôt ou en septembre un petit voyage ds le nord que je ne connais pas du tout , ds les coins où tu as été , as tu des adresses de chambres d'hôtes sympathiques ?
je ne pense pas que nous irons à Séricourt , , depuis la région parisienne je n'ai pas envie de faire tant de kms, pour voir ds choses qui ne me plaisent pas
Répondre
A
Bonsoir Anne, nous avons logé à l'Abbaye de Belval. C'est un chouette endroit qui figure dans la liste des jardins. Très propre, calme et accueil agréable. En plus nous avons été réveillés par le chant d'une grive très douée. Inconvénient : c'est assez loin de tout. Si c'était à refaire, nous rechercherions quelque chose à hesdin (petite ville assez jolie) ou à Boubers (très joli village où se trouve la pépinière Hennebelle et un restaurant assez sympa "la crémaillère" : cuisine locale). Mais ç, c'est si on veut rester dans un rayon de quelques kilomètres, c'est à dire dans "les sept vallées".