J'ai semé des artichauts pour "toutes régions".

Publié le par Annick Boidron

Presque chaque jour, je vais voir les "nouveaux ajouts" sur le site graines de troc. Et souvent, entre "arroches" et "aubergines", figurent de tentateurs "artichauts". Leurs noms font rêver : violet de Provence, gros vert de Laon... Mais l'artichaut, ce n'est pas forcément une espèce qui se plaît au Nord de la Loire, surtout qu'ici on est non seulement au Nord de la Loire, mais aussi au Nord de la Seine et même au Nord de la Meuse.

Et puis j'ai vu apparaître un nouveau-venu : "artichaut pour toutes régions" . Une recherche rapide sur internet m'a permis de découvrir que cette variété... n'existait pas ! Méfiance, donc. Oui, mais quand même, "pour toutes régions",  ça donne envie d'essayer. Ce ne sera pas la première fois : Il y a cinq ans, ignorant les railleries de ma famille, j'ai planté devant la maison un figuier "pour toute région", acheté deux sous sur ebay et tout aussi inconnu des catalogues de jardinage:aujourd'hui il est en parfaite santé et, les bonnes années, ils se couvre de figues succulentes: un excellent achat ! Bon enfin soit, après une période d’hésitation, j'ai fini par craquer pour les artichauts "pour toutes régions" !

Ce matin, j'ai reçu six jolies graines et j'ai décidé d'en semer trois. Les voici :

graines d'artichaut pour toutes régions

Pourquoi seulement trois ? Hé bien, d'une part, parce que je ne veux pas mettre tous mes oeufs dans le même panier (c'est de saison) mais aussi parce que si les trois graines germent, je vais devoir me creuser la tête pour leur trouver une place au potager. (je trouve toujours !)

Mais il y a encore autre chose qui me trotte en tête : j'ai lu (ici) qu'il était possible, dans les régions où les hivers sont froids, de commencer la culture des artichauts très tôt en saison afin qu'ils forment leur têtes l'année même et non l'année suivante comme, semble-t-il, c'est généralement le cas.

Il est trop tard pour cette année mais, comme les graines d'artichaut gardent leur pouvoir germinatif entre cinq et sept ans, je tenterai un semis avec les trois dernières graines en....janvier 2017.

 

Publié dans Semis, Légumes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Iroise 03/03/2020 15:45

En tout cas, dans le sud de la Meuse (en France), je fais de belles récoltes d'artichauts à partir de quelques graines plantées il y a quelques années...
Absolument aucun entretien si ce n'est une bonne dose de fumure décomposée 2 fois par an, et surtout de l'eau en été car l'artichaut craint la chaleur, le soleil et la sécheresse.
La plante supporte bien l'hiver et de nombreux oeilletons se forment , je les divise et les repiquent entre novembre et février. Cette année pendant l'hiver, la plupart des plants sont restés très exubérants avec de larges feuilles, supportant même des gelées de -2 ou -3°

Annick Boidron 07/03/2020 09:20

Bonjour et merci pour votre commentaire que je viens juste de découvrir, ce qui explique ma réponse tardive. Les premiers "artichauts" que j'ai semés et dont il est question dans cet article écrit en 2016 n'ont pas supporté l'hiver. par contre, j'en ai semé d'autres au printemps derniers, qui ont bien passé l'hiver au potager. Il faut dire qu'il n'a pas vraiment fait froid. Cependant si j'ai mis "artichauts" entre parenthèses, c'est parce que j'ai obtenu ces graines lors d'un échange et que j'ai quelques doutes sur leur nature. Je trouve que les plants ressemblent énormément à des cardons (dont je conserve un pied au potager depuis des années, j'ai donc un point de comparaison). Vous pouvez voir une photo ici : http://img.over-blog-kiwi.com/1/95/86/07/20191024/ob_e53a1b_2019-10-23-10-34-19-artichauts.JPG#width=800&height=533 (il faut copier le lien dans la barre d'adresse).Cela dit, je suis têtue et je compte bien refaire un essai cette année... avec d'autres graines !