Les poules : beaucoup d'avantages, quelques problèmes... et leurs solutions.

Publié le par Annick Boidron

Depuis que nous sommes installés aux Quatre-moineaux, nous avons eu plusieurs fois  des poules... avec plus ou moins de bonheur. Nous avions même abandonné l'idée pendant plusieurs années lorsque nous avons recueilli Philippe, notre coq... le jour du couronnement de Philippe (l'autre), un 21 juillet. N'allez pas croire pour autant que je suis royaliste.
Philippe était abandonné dans un bois, probablement par un groupe de scouts. Nous lui avons attribué un enclos et nous lui avons offert des poules. Nous avons maintenant un "cheptel" de cinq poules et un coq parfait. Je reparlerai de lui.

Les avantages

 

  • Les œufs, délicieux. C'est une évidence, les œufs de poule de jardin vivant sont mille fois meilleurs que les autres, même bios. Leur jaune est...orange grâce à l'herbe qu'elles consomment.
  • Le cocorico du matin: ça "fait campagne", un peu comme les cloches de l'église et les vaches qui meuglent. Un "cocorico" le matin donne envie de se lever.
  • Les poules font des crottes, grande nouvelle! Ces crottes sont riches en azote et quand elles tombent au bon endroit, on peut facilement les récupérer pour le jardin:

J'ai confectionné un petit parc d'environ 1m sur 80 cm dans lequel nous jetons les déchets de cuisine. Les poules adorent gratter dedans pour chercher les bons morceaux et l'enrichissent de leurs fientes. Il suffit de déplacer le cadre de temps en temps pour laisser ce "chicken-compost" terminer sa décomposition. Ensuite, direction le jardin.
La litière de paille qui recouvre le plancher du poulailler s'enrichit également en fientes. Comme je la renouvelle souvent, elle n'est pas trop riche en azote lorsque j'en recouvre les planches de culture au potager.

Les poules : beaucoup d'avantages, quelques problèmes... et leurs solutions.
Récupération facile de la paille: il suffit de glisser la brouette sous l'ouverture et de tout faire tomber dedans.

Récupération facile de la paille: il suffit de glisser la brouette sous l'ouverture et de tout faire tomber dedans.

La litière des poules protège maintenant la planche des framboisiers et des fraisiers qui accueillera aussi des légumes au printemps. Récupération et moindre effort.

La litière des poules protège maintenant la planche des framboisiers et des fraisiers qui accueillera aussi des légumes au printemps. Récupération et moindre effort.

Les problèmes

 

Le renard et la fouine

Le soir, les poules rentrent toutes seules en fonction de la luminosité. Malheureusement, elles ne ferment pas la porte et c'est nous qui devons nous en charger. Sinon c'est garanti, le lendemain, le poulailler ressemble à un champs de bataille : c'est désespérant.
Solution: une volière où elles passent la journée quand on sait qu'on va sortir le soir.
Pour faciliter la fermeture des portes, nous avons installé de petites trappes métalliques coulissantes qui peuvent être actionnées par une simple ficelle sans avoir à entrer dans l'enclos.

Les rapaces

Oui les rapaces attaquent les poules et peuvent les blesser ou même tuer les plus petites.
Solution: un filet serait efficace mais peu pratique. L'enclos des poules est situé sous les branches bases de la haie. C'est une protection mais il y a quand même un incident de temps-en-temps.

Les poules dénudent le sol

Nos cinq poules et Philippe disposent d'un enclos d'un peu plus d'un are. C'est insuffisant pour garantir une herbe toujours verte, surtout en hiver.
Solution : l'enclos est divisé en deux. En une partie est trop dévastée, nous changeons les poules de côté, le temps que l'herbe repousse.

Poules prépubères et ménopausées

Avant l'âge de 5 ou 6 mois, une poule ne pond pas. Ce n'est pas vraiment un problème, il suffit d'attendre.
Plus tard, si les aléas de la vie lui permettent d'aller jusque là jusque là, les vieilles poules de six an ou plus ne pondent plus. Auparavant, leur ponte avait déjà diminué progressivement. Dans les élevages, les poules pondeuses sont euthanasiées parfois après un an seulement. Chez nous, il n'est pas question de tuer une seule de nos poules. Nous achetons une ou deux poulettes chaque printemps pour renouveler la population.

Voilà, cette fois j'arrête, cet article est beaucoup trop long. Je n'aurais jamais dû commencer un blog !

Janvier : par endroits, il ne reste plus un seul brin d'herbe.

Janvier : par endroits, il ne reste plus un seul brin d'herbe.

L'herbe repousse doucement dans l'autre partie de l'enclos. Il faudra encore attendre un peu avant que les poules puissent en profiter.

L'herbe repousse doucement dans l'autre partie de l'enclos. Il faudra encore attendre un peu avant que les poules puissent en profiter.

Le conception du poulailler permet de récolter les oeufs et de fermer la trappe sans entrer dans l'enclos. Son placher surélevé facilite le nettoyage et protège les graines de l'appétit des rongeurs.

Le conception du poulailler permet de récolter les oeufs et de fermer la trappe sans entrer dans l'enclos. Son placher surélevé facilite le nettoyage et protège les graines de l'appétit des rongeurs.

Publié dans Animaux du jardin, Poules

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

roselyne 15/01/2017 12:06

C'est vrai que les attaques aériennes c'est pénible et ça stresse la volaille, c'est eux mes principaux prédateurs de poussins. à la dernière couvée j'ai eu 12 poussins, deux sont morts de maladie et il en reste 4 le reste a été mangé par les rapaces. Pour les attaques terrestres nous avons deux jars, et ça fonctionne bien ils avertissent aussi quand il y a un rapace, mais ce sont deux gros trouillus et ils ne montent pas à l'assaut alors que si c'est moi qui ait le malheur de vouloir examiner une poule je me fais pincer... ne sont ils pas ingrats!!!
bah on les aime bien quand même!

Nat 15/10/2016 23:42

Pfff tu habites au pays des merveilles selon mon rêve :o)