Ma technique pour semer les géraniums vivaces

Publié le par Annick Boidron

La plupart des géraniums vivaces, surtout les variétés à fleurs simples, produisent de nombreuses graines qui se dispersent un peu partout. Certaines germent et donnent naissance à de nouveaux sujets...pas toujours faciles à repérer.

Une solution consiste à réaliser ses propres semis avec les graines récoltées sur le plant au fur et à mesure de leur apparition.

Mais il y a un problème : dès qu'elles sont mûres, les graines de géraniums vivaces sont dispersées au loin par des sortes de petites catapultes

Les petites "catapultes" ont envoyé les graines au loin

Les petites "catapultes" ont envoyé les graines au loin

A ce moment-là, il est trop tard pour récolter les graines. Il est donc important de repérer les premiers fruits mûrs et d'agir dans les jours qui suivent. Mais c'est tout simple :

Ma technique pour semer les géraniums vivaces

Voici les graines sur le point d'être éjectées. Elles sont situées tout en bas du pistil qui s'est transformé en une sorte de "bec de grue". C'est idéalement à ce stade qu'il faut couper les fruits. Cependant, s'ils sont encore verts, ce n'est pas très grave. Il suffit de s'assurer que les graines sont déjà formées en appuyant un peu sur le calice : on sent bien les petites billes dures de deux ou trois millimètres.

Après, il ne reste plus qu'à déposer les fruits dans une petite boite en carton...

Ma technique pour semer les géraniums vivaces

... et à la refermer !

Cette boite contenait un verre à Orval. Pour ceux qui ne connaissent pas, c'est une excellente bière d'abbaye brassée pas loin de chez nous. Les boites ont juste la taille qu'il faut.

Cette boite contenait un verre à Orval. Pour ceux qui ne connaissent pas, c'est une excellente bière d'abbaye brassée pas loin de chez nous. Les boites ont juste la taille qu'il faut.

On la met au soleil et on attend (en buvant une bonne Orval...).

Un jour ou deux plus tard, les graines ont été éjectées et il suffit de les récupérer. Elles mesurent trois ou quatre millimètres de long et elles sont dures : impossible de confondre.

Ma technique pour semer les géraniums vivaces

Je les sème immédiatement. C'est la méthode la plus simple et la plus fiable pour les vivaces. J'obtiens de très bons résultats en procédant de cette façon.

J'utilise un vieux compost très décomposé et tamisé. Je ne le stérilise pas et cela n'a jamais posé de problème. Pour les espèces qui préfèrent un sol sec (verveine, éryngium, etc...), je mélange du sable et des graviers à la terre.

J'ai pris l'habitude de bien humidifier le substrat comme pour un semis d'annuelles ou de légumes mais je ne suis pas certaine que ce soit indispensable.

Ma technique pour semer les géraniums vivaces

Je dépose les graines à la surface en les espaçant de quelque centimètres puis je les recouvre d'un millimètre ou deux de terre tamisée.

Ma technique pour semer les géraniums vivaces

Ensuite, une petite couche de matière organique pour garder l'humidité et puis, je mets le pot à la mi-ombre où il va rester jusqu'au printemps prochain. C'est seulement alors que les graines germeront, après avoir subit la période de froid hivernal dont elles ont besoin.

Ma technique pour semer les géraniums vivaces

C'est une façon de faire vraiment simple et efficace. Cependant, les semis ne garantissent pas que l'on obtiendra des sujets identiques à leurs parents. Tant mieux, cela apporte encore plus de variété grâce aux hybridations.

Pour terminer, voici un petit diaporama pour vous présenter une partie des géraniums qui peuplent le jardin.

Ma technique pour semer les géraniums vivaces
Ma technique pour semer les géraniums vivaces
Ma technique pour semer les géraniums vivaces
Ma technique pour semer les géraniums vivaces
Ma technique pour semer les géraniums vivaces
Ma technique pour semer les géraniums vivaces
Ma technique pour semer les géraniums vivaces
Ma technique pour semer les géraniums vivaces
Ma technique pour semer les géraniums vivaces
Ma technique pour semer les géraniums vivaces
Ma technique pour semer les géraniums vivaces
Ma technique pour semer les géraniums vivaces
Ma technique pour semer les géraniums vivaces
Ma technique pour semer les géraniums vivaces
Ma technique pour semer les géraniums vivaces
Ma technique pour semer les géraniums vivaces

Et les boutures ?

Notez bien qu'il est encore plus facile (mais moins amusant) de reproduire ses géraniums vivaces par boutures, ou plutôt par éclats de touffes. De cette façon, on est certain d'obtenir des plants identiques à la plante-mère. C'est parfois la seule méthode possible avec les varités qui ne produisent pas de graines comme, chez moi, les variétés à fleurs doubles.

 

Commenter cet article

catherine 03/10/2016 09:36

merci de l'astuce! je comprends mieux pourquoi certains bébés géraniums se retrouvent à des mètres du pied mère, la nature est bien faite!
tu as visité les Cotswolds, quelle région splendide, une de mes filles y habite, avec son conjoint anglais, j'ai récolté beaucoup de graines là-bas cet été, je me demande si cela va pousser?

Annick Boidron 03/10/2016 19:57

J'espère pour toi que ça va pousser. Je suis comme toi : je ramène des graines des régions que je visite (j'en ai toujours plein les poches). Il y en a toujours bien quelques unes qui germent et c'est un vrai plaisir. Les Costwolds sont une région fabuleuse (comme bien d'autres coins en Grande Bretagne)

Bénédicte Joris 13/07/2016 15:27

magnifique partage de savoir faire :-)

Annick Boidron 15/07/2016 13:35

Bonjour Bénédicte. Merci bien... C'est mon côté prof, j'aime bien expliquer