J'ai bouturé ma vigne "Ampelia ® Perdin"

Publié le par Annick Boidron

Cette vigne est parfaite pour l'Ardenne : elle est vigoureuse, résistante au froid et, le plus important, ses fruits sont excellents. Elle nous offre en ce moment de nombreuses grappes de raisin parfumé. Perdin produit même quand l'été est pourri, ce qui arrive souvent, par ici !

Grappes de raisins sur la vigne Ampélia ® Perdin. Un goût de muscat et presque pas de pépins

Grappes de raisins sur la vigne Ampélia ® Perdin. Un goût de muscat et presque pas de pépins

Les grappes sont assez lâches et les raisins de petite taille. Mais il y en a beaucoup, ça compense.

Les grappes sont assez lâches et les raisins de petite taille. Mais il y en a beaucoup, ça compense.

Chez nous, elle pousse sur la façade Sud, près du figuier. C'est l'endroit le plus abrité.

Vigne Ampelia Perdin sur la façade au Sud

Vigne Ampelia Perdin sur la façade au Sud

Suite aux bons résultats de mon "potager du moindre effort" qui se trouve lui aussi bien exposé au soleil, j'ai eu envie de faire grimper une vigne dans un des cerisiers. Pourquoi pas une Perdin ? Comme c'est une vigne qui coûte quand même 27€ chez Promesses de fleurs, j'ai décidé de tenter les boutures. Il sera encore bien temps d'acheter des vignes plus tard si les boutures ratent.

Il y a deux longs sarment à l'extrémité de la vigne : c'est eux que je vais bouturer.

Il y a deux longs sarment à l'extrémité de la vigne : c'est eux que je vais bouturer.

C'est la toute première fois que je fais des boutures de vigne

Je l'ai joué au feeling : vite fait, bien fait ! C'est APRES que je me suis renseignée sur la façon de procéder. Autant le dire : je n'ai pas fait comme il fallait ! A ce propos , j'ai découvert (trop tard !) un blog très "pro", d'une richesse incroyable et très technique : ma passion du verger.

Bon, évidemment, à côté de cette méthode "pro", mes petites boutures réalisées à la va-vite ne font pas très sérieux. Mais bon, on verra...  si ça rate...ben tant pis !

Voici, ci-dessous, tout mon matériel : un pot bien humidifié rempli d'un mélange d'un tiers de terre de jardin, un tiers de sable et un tiers de graviers. Une bassine d'eau pour faire tremper le pot et puis, bien sûr, mes deux rameaux de vigne (ok, on dit "sarment").

Les deux sarments que je vais bouturer (enfin, essayer)

Les deux sarments que je vais bouturer (enfin, essayer)

J'ai fait de longues boutures, en conservant quatre yeux. Ainsi, je peux les enfoncer jusqu'au fond du pot. Je trouve qu'en procédant ainsi elles s'enracinent mieux. J'ai laissé une feuille sur l'œil qui sortira de terre. Avec deux morceaux qui restaient, j'ai aussi fait deux boutures plus courtes, sans feuilles.

La bouture préparée

La bouture préparée

A la base, j'ai enlevé un petit morceau d'écorce (je ne sais pas si on voit bien sur la photo, cliquez dessus pour l'agrandir). Au sommet, on voit le bourgeon qui, espérons-le, va donner naissance à un nouveau rameau.

La base de la bouture à gauche et, à droite, son sommetLa base de la bouture à gauche et, à droite, son sommet

La base de la bouture à gauche et, à droite, son sommet

Voilà les boutures en pot. J'ai vraiment humidifié très très fort. Ensuite, comme d'habitude, j'ai recouvert la terre de graviers.

Boutures de vignes Perdin réalisées à ma modeBoutures de vignes Perdin réalisées à ma mode

Boutures de vignes Perdin réalisées à ma mode

Les autres vignes

Il y a aussi une autre vigne sur la façade sud : la Boskoop glory qui a à peu près les mêmes qualités mais forme des grappes plus grosses. Son raisin est bon mais je préfère largement celui de Perdin. Malheureusement, avant que je puisse les prendre en photo, Alain a cueilli tout ce raisin pour (essayer de) faire du vin. Je vous montrerai ça dans un an.

Les vignes en cordon du jardin n'ont pas porté un seul fruit cette année : leurs fleurs ont gelé au printemps.

Multiplication interdite ?

La multiplication de cette vigne, protégée, est interdite ! La vente de son raisin aussi (est-ce qu'on a le droit de partager avec les amis, au moins ?). Je veux bien comprendre qu'il soit interdit de multiplier et de vendre les jeunes vignes obtenues mais quand même, quelques boutures pour usage personnel, ce n'est pas la mort ! Enfin soit, vous comprendrez que je n'en propose pas.

Publié dans Boutures, Fruits

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Hann 23/10/2016 07:28

Chere Annick
Je renouvelle mes remerciements pour les boutures que vous avez soigneusement préparées pour moi Votre article sur l arbre aux faisans est tres complet Je suis ravie et rassasiée des yeux de vos desserts parfumés de ses baies J adore la couleur fuschia de ses fleurs mais j aime beaucoup la vegetation qui fleurit blanc Il me semble que les baies de l arbre sont colorrees alors que la floraison est blanche Confirmez moi svp
Bravo aussi pour le raisin Chez moi mon pied Exalta m a beaucoup déçue cette année il court sur la facade de la maison Ses grappes sont pourris sur pied contrairement aux autres années Sans doute il se fache de mon long absence cet été ou bien il est trop étoffé sa densité est assez forte ! Il faut que je revoie la taille
En attendant de vous preparer quelques plants et graines pouvez vous me dire quelle est votre couleur préférée Dans ce que je vais vous envoyer il y aura du jaune du bleu du rose Avez vous un autre arbuste dont les baies sont 100% comestibles l AMELANCHIER Ce sera pour notre prochaine discussion si vous etes dispo...
Merci Annick Hann Clos de Noé nord Bourgogne

Annick Boidron 25/10/2016 21:49

Bonsoir Hann
Ma couleur préférée ? Hé bien je crois que j'aime toutes les couleurs. Je me demande bien ce que vous me réservez comme surprise. c'est très amusant. Je connais effectivement d'autres arbustes dont les baies sont 100% comestibles : ce sont les chèvrefeuilles comestibles; il en existe des variétés qui font de bon petits fruits qui font penser aux myrtilles. j'en ai acheté chez "wallogreen", ils s'apellent "Haskap". Nous en cultivons quatre variétés mais je dois avouer que les merles sont plus rapides que nous et nous en mangeons très peu; Ces fruits ne sont pas mauvais du tout. Wallogreen a des gros problèmes pour le moment et je ne pense pas qu'ils peuvent assurer les livraisons. C'est dommage car ils proposent des variété productives et goûteuse contrairement à la plupart des chèvrefeuilles comestibles proposés dans le commerce. Je vais essayer quelques boutures. Je vous tiendrai au courant.
Les vignes ont beaucoup souffert cette année, avec le temps humide et le mildiou, espérons que ça ira mieux l'année prochaine.
A bientôt

catherine 11/10/2016 18:23

nous avions deux vignes sur notre mur au sud-ouest, qui dans les dernières années prenaient le mildiou, nous les avons arrachées, et depuis le mur est en attente, alors avec tes explications, je vais planter 2 pieds de Perdin, qui semblent indemnes de mildiou chez toi? je vais également aller sur le site dont tu parles..
je te tiens au courant..

Annick Boidron 18/10/2016 22:56

Oui, Catherine, cette vigne n'a pas été atteinte par le mildiou et c'est bien la seule cette année. Elle se trouve facilement

Marithé 10/10/2016 08:46

Bonjour Annick
Ton article est fort intéressant et m'a permis d'aller sur le site d' une pépinière qui se trouve à une heure de chez moi et où on vend les vignes dont tu parles et plein d'autres variétés et je pense aller faire un tour sous peu .
J'ai regardé la vigne Perdin qui pousse partout et très résistante aux maladies .
Il y a deux ans j'avais acheté sur une foire aux plantes un cep de vigne muscat en pot ( voir lien ) et l au printemps très pluvieux de 2016 je me suis rendue compte qu'il était déraciné , je l'ai enlevé et mis dans un grand pot et toutes les branches ont séché , mon mari m'a dit d'attendre avant de le jeter et il a eu raison car deux grandes tiges sont sorties de la base du pied et je ne sais pas si je le garde dans un pot ou si je le mets en pleine terre et surtout comment faire pousser cette vigne .

http://toutenun.eklablog.com/2014/09/j

Si tu as des idées , merci de me donner tes impressions .
Bon lundi

Annick Boidron 10/10/2016 11:03

Bonjour Marithé,

C'est chouette que ta vigne se soit remise à pousser. Je trouve que c'est un des plaisir du jardinage ces petites surprises que les plantes nous offrent de temps en temps. Si c'était moi (mais vraiment, ce n'est qu'une impression, je ne suis pas spécialiste !), il me semble que je laisserais ma vigne se refaire une santé en (grand) pot pendant une saison puis que je la repiquerai dehors dans un coin un peu plus sec en hiver 2017-2018. Peut-être pourrais-tu obtenir un réponse de professionnel à la pépinière dont tu parles ? Bon lundi aussi