Le raifort : un condiment peu utilisé, et c'est dommage.

Publié le par Annick Boidron

Aujourd'hui, j'avais envie d'une petite sauce au raifort pour accompagner un reste de porc cuit. Oui mais voilà, le raifort c'est plutôt pour les plats d'hiver et je n'en avais plus. Tant pis, mon plant est tellement vigoureux qu'il ne souffrira pas si je lui enlève un morceau de racine en plein été.

Ah ! mais vous ne connaissez pas le raifort ?

Ça ne m'étonnerait pas : c'est la plante dont on me demande le plus souvent le nom quand je montre mon potager. Pourtant, nombreux sont les jardinier(e)s qui en cultivent un plant...et ne l'utilisent jamais. Je vous présente mon raifort : il vient du jardin de mes parents qui le tenaient de ma grand-mère qui le tenait... la piste s'arrête-là.

Il pousse au même endroit depuis 30 ans. Est-il besoin de préciser que c'est une plante vivace ?

Il pousse au même endroit depuis 30 ans. Est-il besoin de préciser que c'est une plante vivace ?

Ce pied de raifort est increvable ! Il est là depuis mes premiers balbutiements potagers et il a subi tous les remaniements possibles. Les 30 cm de terre dont il a été recouvert lors de l'installation des planches de culture surélevées ne l'ont absolument pas perturbé. Il n'est pas envahissant : je me contente de couper de temps en temps les feuilles qui gênent le passage et de prélever mon quota de racines à l'automne.

Cette plante abrite tout un microcosme, dont ces jolis escargots qui transforment les feuilles en dentelle. Ce n'est pas très joli mais je les laisse tranquilles car ils sont très intéressants, j'en reparlerai.

Le raifort : un condiment peu utilisé, et c'est dommage.Le raifort : un condiment peu utilisé, et c'est dommage.

Enfin soit. Alors que la récolte des racines se fait traditionnellement en automne quand elles sont gorgées de réserves, j'en ai malgré tout prélevé une toute petite cet après-midi... et j'ai cassé la bêche ! Tant pis, le morceau de racine péniblement extrait devra suffire à satisfaire ma gourmandise.

Qu'elle soit sale ou lavée, cette racine est peu appétissante. Heureusement, il n'en faut pas beaucoup.Qu'elle soit sale ou lavée, cette racine est peu appétissante. Heureusement, il n'en faut pas beaucoup.

Qu'elle soit sale ou lavée, cette racine est peu appétissante. Heureusement, il n'en faut pas beaucoup.

J'ai ensuite entrepris de la préparer. L'éplucher et la découper, c'est facile ! Mais ensuite il faut hacher les morceaux très finement. Et là, avec une aussi petite quantité, c'est plutôt compliqué dans le robot ! Et pas question de le faire à la main, ça pique trop les yeux !

L'odeur piquante se dégage lorsque la racine est broyée, ça peut faire très mal aux yeux si on n'est pas prudent !L'odeur piquante se dégage lorsque la racine est broyée, ça peut faire très mal aux yeux si on n'est pas prudent !L'odeur piquante se dégage lorsque la racine est broyée, ça peut faire très mal aux yeux si on n'est pas prudent !

L'odeur piquante se dégage lorsque la racine est broyée, ça peut faire très mal aux yeux si on n'est pas prudent !

Attention ! le raifort doit être haché en présence d'un acide : du citron ou du vinaigre. J'ai mis du vinaigre de cidre. Il faut ajouter la quantité de vinaigre que le raifort peut absorber. Si on en met trop, il suffit d'égoutter le surplus. On peut aussi ajouter un peu de sucre. 

Le raifort cru, haché et acidifié se conserve plus d'un mois au réfrigérateur. Il est possible de le congeler. Pour l'utiliser, on en met un peu (VRAIMENT un peu, c'est très fort !) dans une sauce ou dans de la crème fraîche comme on le ferait avec de la moutarde. La saveur est tout aussi piquante mais très différente. Faut essayer !Anecdote : le raifort remplace souvent le wasabi dans les préparations du commerce appelées...wasabi.

Dernier détail croustillant : saviez-vous (je parie que non !) que le jus de raifort servait à la préparation des momies en Egypte ? Enfin, pour ceux qui n'avaient pas beaucoup de moyens. L'information vient d'Hérodote qui a visité l'Egypte, en son temps.

Allez, bon appétit, je vais préparer mon souper.

Et bon dimanche, j'espère qu'il pleuvra un peu moins et qu'on pourra jardiner ! (Toutes mes excuses pour mes ami(e)s qui attendent la pluie avec désespoir mais je vous assure qu'ici, ça commence à bien faire ! Enfin, diront les jardiniers : "fallait ça" !)

 

 

 

C'est la fête à la grenouille...et aux limaces !

C'est la fête à la grenouille...et aux limaces !

Commenter cet article

mariejoclaude 03/07/2017 22:04

Moi aussi je ne connais pas le raifort mais ta description acide ne me tente pas , déjà l'oseille , très peu
bonne soirée

Annick Boidron 04/07/2017 10:07

HA, c'est spécial ! Pas vraiment acide, mais piquant, oui ! Très ! Du genre qui dégage les sinus...Mais moi j'aime ça. Bonne journée à toi.

Michel 03/07/2017 14:28

Chez moi, c'est une amie polonaise qui m'avait donné un plant, et c'est elle qui venait le préparer à la maison, je ne supporte absolument pas l'odeur dégagée lors de la préparation, elle ajoutait de l'oeuf à la préparation.
Quant à la betterave, c'est vrai que dans les rayons épicerie, on trouve souvent du raifort à la betterave, depuis lors, j'ai perdu mes plantes, à force d'être continuellement dévorées par les limaces, elles ont disparu !

Annick Boidron 04/07/2017 10:10

Tu as vraiment des limaces de guerre ! Elles ont dû s'acharner pour venir à bout du raifort. C'est la première fois que j'entends parler d'oeuf pour préparer le raifort, je me demande s'il se conserve aussi bien mais il doit avoir une texture plus onctueuse. Si tu veux un bout de racine à l'automne pour refaire un essai, ya qu'à demander. Très bonne journée.

Eveliotis 02/07/2017 20:52

Belle présentation ! Tu as de la chance qu'il ne soit pas envahissant chez toi. Ici il rejette à plusieurs mettre du plant mère et très difficile à éradiquer. Astuce maison pour le conserver, je le place dans des bacs à glaçons afin de pouvoir en sortir un petit cube lorsque j'en ai besoin en cuisine ;) Autre astuce pour l'adoucir : le mixer avec de la betterave cuite (préparation traditionelle polonaise) A bientôt et bien du plaisir au jardin.

Annick Boidron 04/07/2017 10:29

Merci John, j'ai peut être un raifort 'non envahissant'; En fait il arrive que je trouve une petite plante à distance du pied mère (graine ou rejet, je ne sais pas) mais je l'arrache tout de suite et ça va. L'idée de la betterave cuite est excellente pour donner de l'onctuosité et de la douceur. Je ferai comme ça à l'automne, d'autant plus que j'aurai (en principe) des betteraves blanches ce qui permettra de ne pas changer la couleur. Et ça augmentera le volume pour la congélation dans un bac à glaçons (merci aussi pour cette astuce). A bientôt aussi et bien du plaisir au jardin aussi !

catherine 02/07/2017 18:32

J'étais 3 jours à Paris, sous la pluie (parfois drue) et retour en Bretagne, du soleil et pas de pluie (pas une goutte m'a doit mon mari) j'en suis écoeurée!!! tout est archi sec, je suis désolée pour toi, mais tu es chanceuse sans le savoir..
pour le raifort, je ne connaissais pas la plante, ni comment m'en servir, mais je peux t'affirmer qu'on ne manque jamais de raifort ici sur la table, le chéri en fait grande consommation!! il adore tout ce qui ressemble au wasabi (acheté chez les frères Tang à Paris) et autres choses piquantes..
je savais que le raifort remplaçait le wasabi, ha ha!!
je te souhaite une belle soirée, je vais occuper la mienne en arrosant le potager!!
PS j'ai bien examiné la tomate Ditmasher, ici aussi elle est pendante, et je n'ai pas plantée en pot, mais au potager, entre les salades qui sont recouvertes de petites tomates, LOL! par contre aucune tomate rouge ici encore, j'en suis marrie!!!