Un petit tour au jardin sous la pluie

Publié le par Annick Boidron

Je ne sais pas trop comment raconter le jardin. J'ai envie de tout montrer, mais je n'arrive pas à me limiter. Je vais donc commencer par l'entrée, puis avancer petit à petit.

Pour entrer dans le jardin, il y a deux portes. Entre les deux, une "magnifique" touffe d'hélianthèmes blancs fait ma fierté... sauf quand il pleut :  la pauvre s'acharne à faire de nouvelles fleurs chaque jour et celles-ci sont systématiquement anéanties avant de pouvoir s'épanouir.

Puisque les porte de gauche est ouverte, c'est par là que nous irons...

A droite, ce sont les fleurs couleur pastel qui dominent : les géraniums vivaces mettent de la bonne volonté à fleurir sous le ciel gris. Je trouve que le fond pourpre d'un berbéris semé là par un oiseau leur convient bien. Une petite touffe d'heuchères dont on ne voit que les fleurs, en bas à gauche, reste dans la même tonalité.

Une petite nouvelle se développe TRES vigoureusement : la centaurée de Perse. Avec son allure sauvage, elle est d'un bel effet. Elle peut rester...mais sous haute surveillance !

Steenbergii

Le feuillage du philocarpus pourpre et ses inflorescences un peu duveteuses accompagnent bien le rosier pink grootendorst : un rosier rugueux jamais malade aux fleurs qui ressemblent à des œillets. Il faut le tailler court pour qu'il reste bien dense. Ces deux plantes se bouturent très facilement.

A gauche de la porte d'entrée, l'ambiance est différente : un magnolia produit une ombre dense où poussent notamment des hostas, des astrances et des sceaux de Salomon :

J'aime beaucoup ces plantes aux couleurs fraiches, même si pour le moment, j'en ai un peu marre de la fraicheur !

Remarquez l'hosta : même pas grignoté par les limaces. Je mets quelques granulés de ferramol au printemps lorsque les jeunes feuilles commencent à apparaître et s'il pleut. Ensuite, les merles, les grives et les grenouilles prennent le relais :

Les grandes astrances se plaisent bien dans notre jardin et la pluie ne semble pas les empêcher de fleurir.

Un peu plus loin, toujours à gauche du chemin, se trouve un petit coin consacré aux légumes "perpétuels".

Vue dans un sens...

Puis dans l'autre...

Toujours sur notre gauche, derrière la haie de buis : le potager.

...et à droite, un petit jardin en rond organisé autour de MON pommier "reine des reinettes". C'est mon coin, avec MON fauteuil où j'aime m'installer avec un livre quand il fait beau... ce qui n'est plus arrivé depuis longtemps !

En face de nous, au bout du chemin, une petite "fontaine". Appelée ainsi faute d'un terme plus approprié. Malgré sa petite taille (maximum 2 mètres carré), elle abrite tout une faune, dont de nombreuses grenouilles vertes. J'en reparlerai

Nous arrivons au "carrefour"

En tournant à gauche, nous allons vers une autre partie du jardin et la serre :

...et vers la droite, nous passons derrière la maison, vers le verger, le potager d'Alain et les ruches :

Voilà, je n'irai pas plus loin aujourd'hui : il pleut et c'est vraiment désagréable. J'espère que bientôt, je pourrai montrer des photos du jardin sous le soleil. Bon, si on en juge par la météo, ce n'est pas pour tout de suite. Oui oui, ce sont les bien les prévisions du mois de juin !

Publié dans jardin d'agrément, Fleurs

Commenter cet article