Cultiver un mini-potager selon la méthode de Damien Dekarz

Publié le par Annick Boidron

Je vous ai déjà parlé de cette méthode. Je l'emploie pour toutes mes cultures en pots depuis quelques années, avec des résultats très satisfaisants. Tout est parti d'une vidéo de Damien Dekarz :

Quel que soit le contenant, cette méthode est très simple à mettre en œuvre et permet de faire des économies de terreau. Comme je suis chargée de cultiver un bac-potager pour la "semaine de l'abeille" en juin prochain, j'en ai profité pour photographier les différentes étapes du remplissage et des semis.

Le remplissage

Dans le fond du bac, j'ai déposé une couche de matière organique sèche : feuilles et branchages ramassés au pied d'une haie de feuillus.

Cultiver un mini-potager selon la méthode de Damien DekarzCultiver un mini-potager selon la méthode de Damien Dekarz
Cultiver un mini-potager selon la méthode de Damien DekarzCultiver un mini-potager selon la méthode de Damien Dekarz

Vient ensuite une couche de matière "verte". Ce n'est pas compliqué à trouver en ce moment : tout pousse à toute vitesse. Essayez de mélanger les espèces et évitez d'employer une grosse couche de tonte de gazon qui se compacterait. Ah oui, n'oubliez pas d'enlever les racines et les graines éventuelles.

Cultiver un mini-potager selon la méthode de Damien DekarzCultiver un mini-potager selon la méthode de Damien Dekarz

Au-dessus :  une couche de vieux terreau, récupéré dans un pot de culture de l'année passée.

Cultiver un mini-potager selon la méthode de Damien DekarzCultiver un mini-potager selon la méthode de Damien Dekarz

Et pour terminer, quelques centimètres de bon terreau qui permettront à mes semis de prendre un bon départ. Si on plante directement, cette étape n'est pas nécessaire. Ne pas oublier de bien arroser le tout.

Cultiver un mini-potager selon la méthode de Damien DekarzCultiver un mini-potager selon la méthode de Damien Dekarz

Allez, maintenant, on sème et on plante

J'ai utilisé ce que j'avais sous la main :

Une échalote et de l'ail récupérés dans la cuisine. Leur verdure pourra être utilisée pour agrémenter les salades

Cultiver un mini-potager selon la méthode de Damien DekarzCultiver un mini-potager selon la méthode de Damien Dekarz

Quelques minuscules plants de laitues provenant d'un semis trop serré. Comme il fait très chaud (hé oui), je les ai protégées par une mince couche d'herbes sèches, le temps qu'elles s'installent.

Cultiver un mini-potager selon la méthode de Damien DekarzCultiver un mini-potager selon la méthode de Damien Dekarz
Cultiver un mini-potager selon la méthode de Damien Dekarz

Des carottes : j'ai choisi des rondes de Paris dont j'ai récolté les graines l'année passée. Ce sont des carottes qui ne s'enfoncent pas profondément dans le sol. Elles sont mieux adaptées à une culture en bac. Pour semer les carottes, il suffit d'étaler les graines, de bien les faire adhérer au sol avec la main, puis de recouvrir légèrement (avec du sable ou du terreau). Cela dit, les carottes n'en font qu'à leur tête, c'est le semis le plus capricieux que je connaisse !

Cultiver un mini-potager selon la méthode de Damien DekarzCultiver un mini-potager selon la méthode de Damien DekarzCultiver un mini-potager selon la méthode de Damien Dekarz

Un petit plant d'origan récupéré dans un massif donnera des feuilles pour agrémenter les sauces tomates. Il faudra le récolter régulièrement pour qu'il ne prenne pas toute la place. A droite, j'ai semé des kales frisés de petite taille, dont je repiquerai une partie dans mon potager.

Cultiver un mini-potager selon la méthode de Damien Dekarz

Et pour terminer : une petite couche d'herbes, toute légère, mais bien précieuse pour apporter un peu d'ombre et éviter l'évaporation.

Cultiver un mini-potager selon la méthode de Damien Dekarz

Il ne reste plus qu'à attendre que ça pousse !

Si vous réalisez ce genre de bac potager, il faut absolument que le sol reste constamment humide jusqu'à quelques jours après la germination. Arrosez avec délicatesse, ombragez, surveillez ! Quand vos plantes seront enracinées, vous pourrez arroser beaucoup moins souvent, surtout si vous prenez bien soin de recouvrir la surface du sol. Mais ça, on en reparlera

A bientôt...

Publié dans Légumes, Semis, Potager

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Philippe D 19/05/2018 21:00

Je suis étonné que ça marche comme ça ! Les racines vont très vite s'enfoncer dans des feuilles vertes en décomposition... Ça me semble bizarre...

Annick Boidron 20/05/2018 09:20

Bonjour,
Oui, cela parait étonnant, en effet, mais je vous assure que ça marche comme ça. J'étais sceptique aussi avant d'essayer, mais je vous assure que c'est assez bluffant. Même dans un grand pot, cette technique fonctionne très bien. Bonne journée

catherine 03/05/2018 11:31

Je vais tester cette année et t'en donnerai des nouvelles, merci pour le tuto!
bonne journée Annick

Annick Boidron 20/05/2018 09:21

Oh, un cahier de jardin ! ça, c'est bien. Je pense que j'en ai commencé deux ou trois dans ma vie... je dis bien "commencé". J'admire les gens qui savent s'y tenir. Merci pour les graines. Bisous et bon dimanche.

catherine 19/05/2018 09:01

bien sûr je note sur mon cahier de jardin (j'ai un cahier depuis 2 ou 3 ans, LOL!)
j'ai plusieurs pieds de Ditmascher, ma fille en a deux sur son balcon à Paris..les miens ont déjà des fleurs..

Annick Boidron 17/05/2018 18:58

Tu vas voir, c'est super ! A ce propos, pour une raison mystérieuse, j'ai perdu mes graines de ditmasher. Si tu pouvais m'en envoyer quelques unes cet automne, ce serait bien sympa : j'aime bien cette petite tomate.

catherine 15/05/2018 10:53

j'ai planté en grand pot les ditmascher!! selon cette méthode..wait and see

Florence 30/04/2018 21:58

Merci pour ce partage très intéressant. Je suis toujours prête à apprendre des autres. Belle semaine. Bises

Michel 30/04/2018 15:07

J'adore également Damien surtout par son approche douce et tolérante des problèmes et techniques de jardinage !

Annick Boidron 03/05/2018 09:18

C'est exactement ça : une approche douce et tolérante. Même si son climat est différent du nôtre, on peut toujours retirer des infos et des idées de ses vidéos.

Rahir Pascale 29/04/2018 19:38

Très intéressante cette technique. Je l'ai utilisée à grand échelle lors de l'installation de mon potager surélevé et je ne regrette pas. As-tu un calendrier des semis au potager personnel ? Je débute et je trouve que je ne suis pas du tout performante. J'ai des infos mais elles ne sont pas du tout réalisable car notre climat belge est bien moins clément qu'ailleurs. Je ne parviens pas à associer les bonnes cultures ni à programmer une succession de semis rentable au niveau du temps de culture. Si t'as des infos je suis preneuse ! Bises

Rahir Pascale 02/05/2018 20:58

En tout cas si un jour tu répertories sous forme de calendrier je suis intéressée. Je vais aussi aller voir du coté des québécois. Si tu as des conseils je suis preneuse ! Bises

Annick Boidron 30/04/2018 13:20

Bonjour Pascale,

J'avoue que j'avance plutôt au feeling. Mais c'est vrai que j'ai déjà pensé à faire une sorte de calendrier "personnel" en fonction de mes essais/erreurs. Les sites québécois sont souvent intéressants à ce sujet car, finalement, leur climat est plus proche du nôtre que le climat français, souvent beaucoup plus doux. Cela dit d'une année à l'autre, tout change : cette année, on dirait qu'il ne gèlera plus (sans certitude) alors que l'année passée, les semis précoces ont gelé. Je pense que les échecs font partie du jardinage et qu'il y a toujours un pourcentage de semis qui sont ratés, quoi qu'on fasse.

Elo 28/04/2018 23:13

Merci pour cette découverte. Je ne connais pas ce monsieur mais je trouve cette technique ingénieuse. Bon dimanche

Annick Boidron 30/04/2018 13:15

Bonjour Elo, je ne peux que vous encourager à découvrir Damien Dekarz et ses vidéos. ON y trouve souvent de nombreuses bonnes idées à appliquer chez soi.

John 28/04/2018 09:06

Oh Damien Dekarz !!! Une référence qui m'a souvent inspiré pour aller plus loin en matière de jardinage et de réflexion.
Si j'avais à exposer sur qui je me repose et bien il y aurait JM Fortier du Jardin de la Grelinette, Damien Dekarz, La Ferme du Bec Hellouin et Elliot Coleman.
Ensuite j'essaie d'innover par moi-même et d'imaginer l'Hiver ce que sera la saison suivante. Autant dire que c'est toujours un nouveau défi.

Annick Boidron 30/04/2018 13:14

je crois bien qu'en matière de jardinage, on apprend toujours, hein, John ? c'est ce qui en fait tout le charme