Boutures de céanothes : ce qui marche et ce qui ne marche pas

Publié le par Annick Boidron

Je possède un seul céanothe : un "Gloire de Versailles". C'est le plus rustique, parait-il. Et c'est vrai qu'il a tenu le coup à des températures inférieures à -15° (devant la facade Sud, dans un sol très léger). Je l'aime beaucoup et... les abeilles aussi. Mais il pousse tellement bien qu'il prend parfois toute la place. L'année passée, j'ai été obligée de couper quelques tiges en plein pendant sa floraison, au mois de juin.

Début juin 2018 : le céanothe envahit le passage. Il faut réagir !

Début juin 2018 : le céanothe envahit le passage. Il faut réagir !

Mais quand je me suis retrouvée face à toutes ces jolies branches fleuries, je n'ai pas pu me résoudre à les jeter au compost. Certains auraient composé un joli bouquet. Moi, j'ai tenté quelques boutures.

Boutures de céanothes : ce qui marche et ce qui ne marche pas

Vous me connaissez : j'en ai profité pour tester différentes méthodes. J'ai prélevé des rameaux de l'année. Certains avec crossette et d'autre tout simples, juste coupés sous un nœud.

Si j'ai essayé la méthode "crossette", c'est parce qu'elle avait super-bien marché avec les figuiers (voir par ici le résultat de mes boutures de figuiers selon différentes méthodes). Mais avec mon céanothe, je vous le dis tout de suite, ça ne marche pas !

Si vous ne savez pas ce que c'est une "crossette", c'est ça :

On prélève la bouture en coupant de part et d'autre la branche qui la porte. Ça fait une "crossette".On prélève la bouture en coupant de part et d'autre la branche qui la porte. Ça fait une "crossette".

On prélève la bouture en coupant de part et d'autre la branche qui la porte. Ça fait une "crossette".

J'ai aussi voulu vérifier, par pur esprit de contradiction, si c'était vrai que les tiges en fleurs ne se bouturaient pas bien.

En tout, j'ai fait quatre pots :

  • Bouture de rameau n'ayant pas fleuri avec crossette
  • Bouture de rameau n'ayant pas fleuri simple (sans crossette)
  • Bouture de rameau fleuri avec crossette
  • Bouture de rameau fleuri simple (sans crossette)
Voilà ! Bien-sûr, j'ai coupé les fleurs quand il y en avait.

Voilà ! Bien-sûr, j'ai coupé les fleurs quand il y en avait.

Tout ce petit monde a passé l'été dans ma "pépinière" à la mi-ombre, puis l'hiver dans la serre. Le céanothe est tout de même une plante méditerranéenne qui redoute le froid et, surtout, l'humidité.

Fin août, certaines boutures avaient déjà l'air bien mortes... mais avec les boutures on ne sait jamais !

Fin août, certaines boutures avaient déjà l'air bien mortes... mais avec les boutures on ne sait jamais !

Les résultats

Sans aucun doute, la méthode "qui marche" est celle des boutures simples de rameaux non fleuris, sans crossette : j'ai obtenu 100% de réussite, sans hormones, sans "étouffée".

Ce n'est pas toujours le cas, mais avec le céanothe le plus simple est le plus efficace.Ce n'est pas toujours le cas, mais avec le céanothe le plus simple est le plus efficace.

Ce n'est pas toujours le cas, mais avec le céanothe le plus simple est le plus efficace.

Et les autres boutures ?

C'est moins glorieux... mais non moins instructif.

Les rameaux non fleuris à crossette survivants ont de belles racines mais ils ne sont que 3 sur 8, soit moins de 50% de réussite.Les rameaux non fleuris à crossette survivants ont de belles racines mais ils ne sont que 3 sur 8, soit moins de 50% de réussite.

Les rameaux non fleuris à crossette survivants ont de belles racines mais ils ne sont que 3 sur 8, soit moins de 50% de réussite.

Concernant les boutures simples de rameaux fleuris, seules deux ont repris.Concernant les boutures simples de rameaux fleuris, seules deux ont repris.

Concernant les boutures simples de rameaux fleuris, seules deux ont repris.

Quant aux boutures de rameaux fleuris à crossette, c'est bien simple : aucune n'a repris. Vous me pardonnerez de ne pas avoir pris de photo...

Conclusion de l'histoire : me voilà maintenant avec 13 petits céanothes qui ne demandent qu'à pousser. Si tout va bien, je les mettrai en place au printemps prochain, si pas au suivant : ça vaut souvent le coup d'être un peu patiente, surtout avec les plantes frileuses. D'ici-là, j'ai le temps de réfléchir pour leur trouver une place.

Boutures de céanothes : ce qui marche et ce qui ne marche pas

Bon, je me trompe peut-être, mais je me dis que certain(e)s aimeraient savoir EXACTEMENT comment réaliser ces boutures. Je leur ai donc écrit un petit tuto à part, afin de ne pas encore allonger le texte. Il sera en ligne demain. (Voilà, c'est fait : c'est par ici)

Ah oui, encore juste un truc important : je vous parle ici d'un céanothe caduque. Il existe aussi des céanothes persistants bien moins rustiques qui se bouturent, d'après ce que j'ai lu, à la fin du mois d'août.

Publié dans technique, Boutures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tessier 18/04/2020 15:12

Bonjour Annick, merci pour avoir partagé ces précieux conseils !

Sophie 20/06/2019 11:43

Bonjour Annick,

Merci pour ce partage fort instructif, d'autant plus que j'ai appris qu'il existait une variété de céanothe résistante aux gels, moi qui avait abandonné le fait d'en mettre au jardin après en avoir perdu.. ;-)

Bonne journée

catherine 19/06/2019 10:42

encore une belle leçon de jardinage! merci..
ici mes céanothes sont persistants, ils sont très en forme, mais ce sont déjà la 2ème génération, ces plantes vivent 10 ou 15 ans seulement.
Tu as bien fait d'en faire des boutures pour renouveler ces jolies plantes bleues.
J'attends ton tuto,n je vais vérifier si nous avons les mêmes méthodes
En "bande", ils sont encore plus beaux, tu verras
Bon mercredi

Annick Boidron 19/06/2019 11:05

Hé bien alors, ça va faire une sacrée bande... je me réjouis de voir ça ! Pour le tuto, il ne t'apprendra rien, il est plutôt destiné à ceux et celles qui n'ont jamais fait de boutures. Bisous