Pas-à-pas : les boutures de céanothes caduques

Publié le par Annick Boidron

J'ai obtenu 100% de réussite avec des boutures de céanothe "gloire de Versailles" réalisées selon cette méthode simplissime et classique en juin 2018. Si vous faites rarement des boutures, je pense que ce pas-à-pas vous sera utile. Notez qu'on peut procéder de la même façon pour multiplier bon nombre d'arbustes à feuillage caduque. Cela dit, rien ne vaut les essais et les expériences : qu'est-ce qu'on risque ?

Les rameaux non-fleuris donnent de bien meilleurs résultats. On les trouve surtout au centre de la plante, là où le soleil ne pénètre pas.

Les rameaux non-fleuris donnent de bien meilleurs résultats. On les trouve surtout au centre de la plante, là où le soleil ne pénètre pas.

Je prends toujours les rameaux les plus longs possible. Je les recoupe ensuite si nécessaire.

Je prends toujours les rameaux les plus longs possible. Je les recoupe ensuite si nécessaire.

Voici les deux rameaux que je vais bouturer. Ils mesurent entre 10 et 20 cm de long mais on n'est pas à quelques cm près.

Voici les deux rameaux que je vais bouturer. Ils mesurent entre 10 et 20 cm de long mais on n'est pas à quelques cm près.

On coupe juste sous un œil, c'est à dire là où s'insère une feuille.

On coupe juste sous un œil, c'est à dire là où s'insère une feuille.

Puis on enlève les feuilles du bas.

Puis on enlève les feuilles du bas.

Très important : réduire le feuillage pour limiter l'évaporation. Cependant, il faut toujours laisser quelques feuilles pour permettre la circulation de la sève et la photosynthèse. On peut couper chaque feuille de moitié ou enlever une feuille sur deux.

Très important : réduire le feuillage pour limiter l'évaporation. Cependant, il faut toujours laisser quelques feuilles pour permettre la circulation de la sève et la photosynthèse. On peut couper chaque feuille de moitié ou enlever une feuille sur deux.

Les boutures reprennent mieux dans des pots en plastique, sans doute parce que ceux-ci retiennent mieux l'humidité. J'utilise un mélange de terreau du commerce et de sable de rivière.

Les boutures reprennent mieux dans des pots en plastique, sans doute parce que ceux-ci retiennent mieux l'humidité. J'utilise un mélange de terreau du commerce et de sable de rivière.

Attention : il est très important de bien arroser la terre avant d'y placer les boutures. Arrosez à fond plusieurs fois et laissez le surplus s’évacuer.

Pas besoin de prévoir un drainage dans le fond du pot mais celui-ci doit impérativement être troué pour éviter de "noyer" la bouture dans un excès d'eau.

Pour la même raison, ne placez jamais votre pot dans une soucoupe où un plateau où l'eau pourrait stagner.

Il ne reste plus qu'à enfoncer les boutures jusqu'aux premières feuilles. Attention de ne pas les enterrer. Pour que la terre adhère bien aux boutures, on peut tasser légèrement et arroser encore une fois.

Il ne reste plus qu'à enfoncer les boutures jusqu'aux premières feuilles. Attention de ne pas les enterrer. Pour que la terre adhère bien aux boutures, on peut tasser légèrement et arroser encore une fois.

Les boutures placées contre le bord du pot semblent reprendre plus facilement.

J'aime bien recouvrir la surface du sol pour limiter l'évaporation. Parfois j'utilise des graviers mais j'avais quelques petits morceaux de pots sous la main : ils feront l'affaire.

J'aime bien recouvrir la surface du sol pour limiter l'évaporation. Parfois j'utilise des graviers mais j'avais quelques petits morceaux de pots sous la main : ils feront l'affaire.

Les petites boutures sont fragiles et sèchent vite : il ne faut pas les laisser en plein soleil ! Le mieux est de les placer à mi-ombre, par exemple sous un arbre.

Les petites boutures sont fragiles et sèchent vite : il ne faut pas les laisser en plein soleil ! Le mieux est de les placer à mi-ombre, par exemple sous un arbre.

Et voilà ! Il ne reste plus qu'à surveiller le pot et à arroser régulièrement pour que le substrat ne se dessèche JAMAIS.

En hiver, les plants perdront leurs feuilles et entreront en dormance. Ils seront alors plus vulnérables au froid et à un excès d'humidité. Il peut être utile de les mettre à l'abri des pluies et du froid. Une serre est l'idéal mais une remise peut convenir... à condition de ne pas oublier de les sortir au printemps. Attention, ne les rentrez jamais dans la maison : il y fait trop chaud !

Le mot de la fin

Ceci n'est certainement pas une méthode révolutionnaire de bouturage mais je l'ai testée et je sais qu'elle est efficace. J'espère que ce petit "pas-à-pas" aura été utile à certains. J'ai essayé de répondre à toutes les questions qui pourraient se poser mais s'il y a des choses pas claires, n'hésitez pas à me faire part de vos remarques.

Bonnes boutures.

Publié dans technique, Pas-à-pas, Boutures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lydie 20/06/2019 08:07

Merci pour ce pas à pas. Il tombe bien puisque cette année j'ai très envie de bouturer des arbustes.
Bonne journée
Lydie

Babou 19/06/2019 22:48

Mince alors !!! si j'avais suivi vos conseils, j'aurais peut-être pu sauver mon céanothe Marie Simon ....
Est-ce que vous procédez de la même façon pour la lavande ? J'ai fait plusieurs essais, tous infructueux ?!
Merci de partager de vos expériences;

Rahir Pascale 19/06/2019 17:51

Encore et toujours très intéressant. Ton céanothe est magnifique.
Bises

lulu 19/06/2019 13:56

J'ai essayé plusieurs fois de bouturer des branches de céanothe persistant et j'ai obtenu 100% d'échecs mais je ne m'avoue pas encore vaincue. Bises.

catherine 19/06/2019 10:49

sympa ton tuto! merci
je fais peu ou prou comme toi..
pour les rosiers, j'enterre de 30 à 50 cm la tige directement à l'endroit où je désire avoir le rosier, j'arrose très souvent, et ça fonctionne!! presque à 100%
mon mari fait de même de son côté, sans m'avertir bien sûr et je me retrouve avec des rosiers un peu partout, surtout aux endroits où je n'en aurais pas mis, mais je ne les retire jamais , tant pis ;-)
bon mercredi et des bises Annick
Je grappille les cyclanthères directement sur la plante, mais que faire des autres, plus gros? il faut que je retourne sur tes billets dédiés :-)

Agnès - Esprit Laïta 25/06/2019 20:51

Il fait vraiment chaud chez Catherine! mon plant a fait des petits fruits de quelques centimètres mais clairement trop petits pour être farcis à moins que.... Je vais chercher dans tes articles, Annick, pour en apprendre plus sur ce plant.

catherine 19/06/2019 11:15

je vais les farcir, et t'en dirai des nouvelles!
tu peux les voir sur mon dernier billet, qui date de la semaine passée..
j'avais réussi 4 plants, j'en ai donné un à Agnès(blog esprit Laïta) (c'est par son intermédiaire que je t'ai connue) qui habite le même village que moi LOL

Annick Boidron 19/06/2019 11:03

Tu as déjà des cyclanthères ? je vais déménager en Bretagne ! Mes plants ne mesurent pas encore un mètre et commencent seulement à fleurir! Pour les plus gros, tu peux les couper en deux, les vider puis les farcir (par exemple avec du fromage de chèvre ou de la viande hachée, des morceaux de saumon... enfin, ce que tu veux). Tu les passes quelques minutes au four. C'est super comme petite entrée ou à l'apéritif. Bon appétit !

On peut aussi les lacto-fermenter et c'est excellent. (voir ici : http://www.quatremoineaux.be/2018/10/lactofermentation-courgettes-cyclantheres-tomates-vertes.html).