La technique des trois sœurs : jusqu'ici, tout va bien...

Publié le par Annick Boidron

Maïs + haricot + courge

Encouragée par la belle réussite de quelques maïs plantés près des haricots grimpants en 2015, je me suis laissé tenter par la technique dite "des trois sœurs" qui consiste à cultiver ensemble du maïs, des haricots grimpants et des courges. C'est une technique qui est détaillée un peu partout sur le web, je ne passe donc pas mon temps à recopier ce qu'on peut trouver facilement par ailleurs (ici, par exemple). Je me contenterai de partager ma toute jeune expérience.

Difficiles à prendre en photo, les trois sœurs. D'autant plus que d'autres "sœurs" s'y sont mêlées : choux, tournesols, ...

Difficiles à prendre en photo, les trois sœurs. D'autant plus que d'autres "sœurs" s'y sont mêlées : choux, tournesols, ...

Les trois sœurs... simplifiées

Sur différents sites spécialisés, la méthode semble assez compliquée : il faut faire des buttes sur lesquelles semer les maïs, respecter des délais et des écartements, etc... Début mai, je me suis contentée de semer des maïs par poquets, sans faire de buttes. J'ai espacé ceux-ci de 15-20 cm. Quand ils ont atteint une dizaine de cm, j'ai gardé le plus beau plant de chaque poquet puis j'ai semé les haricots à son pied : environ 5 graines, en cercle. J'ai aussi repiqué un pied de patidou.

En juin, les maïs ont grandi, les haricots commencent à les escalader.

En juin, les maïs ont grandi, les haricots commencent à les escalader.

Une toute petite surface

Mon potager est tout petit (moins de 50 m2) et divisé en planches surélevées. Impossible pour moi de consacrer une grande surface aux "trois sœurs". J'ai donc fait l'expérience sur deux fois un mètre carré. Il y a une règle à suivre avec les maïs : il vaut mieux les planter en groupes qu'isolés ou en lignes. Ça leur évite de se renverser et la pollinisation, réalisée par le vent, s'en trouve facilitée.

Les étamines tout au sommet de la plante. On peut voir le pollen qui s'en échappe.

Les étamines tout au sommet de la plante. On peut voir le pollen qui s'en échappe.

Jusqu'ici tout va bien ?

Oui, ou à peu près : dans le premier carré, la courge n'a pas repris. Il y a donc seulement "deux sœurs". Par contre, ça pousse bien et le maïs remplit bien son rôle de tuteur pour les haricots "ostensoir" grimpants. Ceux-ci se développent bien mais leur floraison et leur fructification sont en retard par rapport aux autres années. C'est lié aux conditions climatiques qui ne leur conviennent pas du tout. Comme il s'agit de haricots à récolter en grains et à consommer secs, leur récolte est assez tardive et j'espère qu'ils auront quand-même le temps de mûrir avant les gelées.

Les haricots "ostensoir" de Monsieur Mousty semblent apprécier le support des maïs

Les haricots "ostensoir" de Monsieur Mousty semblent apprécier le support des maïs

Sauf catastrophe, je peux espérer une bonne récolte de haricots secs avant les gelées

Sauf catastrophe, je peux espérer une bonne récolte de haricots secs avant les gelées

Les épis sont apparus en quelques jours et se développent à toute vitesse

Les épis sont apparus en quelques jours et se développent à toute vitesse

Un semis spontané de tomatillo, très en retard, se développe malgré tout entre les maïs

Un semis spontané de tomatillo, très en retard, se développe malgré tout entre les maïs

Dans le deuxième carré, la courge se développe bien, les petits patidoux grandissent (presque) à vue d’œil.

"Mini" maïs et courges dans l'autre planche consacrée aux "trois sœurs"

"Mini" maïs et courges dans l'autre planche consacrée aux "trois sœurs"

On pourra bientôt commencer à récolter les patidoux (Sweet Dumpling).

On pourra bientôt commencer à récolter les patidoux (Sweet Dumpling).

Comme il s'agissait théoriquement de "mini-maïs", je n'ai pas osé planter des haricots grimpants à leurs pieds : je pensais qu'ils seraient trop envahissants. J'ai donc planté des haricots nains "roi des Belges" qui m'ont déjà donné quelques belles récoltes de haricots verts. Finalement, les maïs se sont révélés plus vigoureux que prévu et j'aurais pu semer des haricots grimpants à leurs pieds.

Les haricots "Roi des Belges" quoique nains, se développent bien à l'ombre des maïs et de la courge

Les haricots "Roi des Belges" quoique nains, se développent bien à l'ombre des maïs et de la courge

En compagnie des "trois sœurs" poussent aussi un beau tournesol arrivé là je ne sais pas comment, et des ocas dont les tubercules, oubliés, ont passé l'hiver dans le sol.

Voyez-vous le feuillage des ocas ? Indice : ce sont des oxalis, ils ont donc un feuillage qui ressemble un peu à du trèfle.

Voyez-vous le feuillage des ocas ? Indice : ce sont des oxalis, ils ont donc un feuillage qui ressemble un peu à du trèfle.

Auront-ils le temps de mûrir ?

D'après ce que j'ai lu, il faut compter 60 jours entre la floraison des fleurs femelles, qui donneront les épis, et leur maturation. Elles aussi sont en retard : les premiers "styles", qui ressemblent à de la soie, ne sont apparus que le 20 août. Comme, dans notre région, il gèle déjà dès la mi-octobre, la récolte semble compromise ! On verra.

Les épis en formation et leurs soies : lorsque celles-ci seront brunes et desséchées, le maïs sera mûr. Mais quand ?

Les épis en formation et leurs soies : lorsque celles-ci seront brunes et desséchées, le maïs sera mûr. Mais quand ?

Les avantages de la méthode

Il est encore trop tôt pour parler les avantages en termes de récoltes mais, dès maintenant, je vois au moins deux avantages à l'application de cette méthode :

Pas besoin de perches à haricots

C'est un truc qui m'embête toujours en début de saison : il faut trouver des perches, les transporter et... les enfoncer ! La technique des "trois sœurs" évite cette corvée

C'est beau

Je trouve ça bien décoratif, ces maïs dressés supportant un enchevêtrement de courges et de haricots. Le sol est occupé, la végétation est luxuriante mais maintenue dans les limites de la planche de culture.

Des enseignements et des projets

  • J'espère que l'été 2017 sera un peu plus sympathique niveau météo mais, malgré tout, je pense qu'il pourrait être intéressant de commencer les maïs et les haricots un peu plus tôt à l'intérieur pour prendre de l'avance.
  • Je peux franchement semer des haricots à rames et pas des haricots nains : les maïs ne sont pas envahis.
  • Les ocas semblent se plaire sous les maïs. On verra la récolte mais pourquoi ne pas retenter l'expérience ?
  • Les patidoux semblent bien convenir : des fruits assez légers et des lianes relativement fines qui se faufilent entre les maïs et les haricots. Je pourrais peut-être rechercher une autre variété de courge présentant les mêmes caractéristiques pour augmenter la diversité.
  • Je n'ai pas attaché beaucoup d'importance aux variétés de maïs semées. Nous n'en consommons pas, les épis récoltés sont donnés aux poules. Je pourrais essayer des variétés bien adaptées à la cuisine.

Les maïs morada du Pérou

Je raconte leur histoire ici. Ils sont immenses! Ils se cognent contre le toit de la serre et sont obligés de se courber. Je les ai plantés aussi en compagnie de haricots (rattlesnake) et d'une courge. Cette fois, il s'agit de la courge "lady Godiva" dont on ne mange pas la pulpe, mais les graines, dépourvues de peau.

Les maïs morada atteignent une hauteur stupéfiante ! Je ne m'attendais pas à ça.

Les maïs morada atteignent une hauteur stupéfiante ! Je ne m'attendais pas à ça.

Epis et styles (soies) du maïs morada. Pourrais-je espérer une petite récolte ? Je n'ose y croire !

Epis et styles (soies) du maïs morada. Pourrais-je espérer une petite récolte ? Je n'ose y croire !

Les haricots "rattlesnake" en compagnie des maïs morada mais aussi de l'épinard de Malabar.

Les haricots "rattlesnake" en compagnie des maïs morada mais aussi de l'épinard de Malabar.

Les voici beaucoup plus jeunes, en juin !

Les voici beaucoup plus jeunes, en juin !

Conclusion

Dès maintenant, je suis convaincue des avantages de cette méthode. L'année prochaine, je l'appliquerai sur une plus grande échelle en essayant peut-être d'ajouter d'autres légumes.

Avez-vous essayé cette association ? Quels sont vos résultats et vos conseils ?

Rendez-vous fin octobre pour une évaluation des résultats. En attendant, profitons du beau temps enfin revenu !

Publié dans Légumes, Serre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

John 23/05/2017 09:24

Ce serait bien que lorsque l'on réalise quelque chose grâce à toi, que l'on puisse poster nos photos en commentaire.

Annick Boidron 31/05/2017 10:29

Bonjour John, je vois seulement tes commentaires. Effectivement c'est une technique qui va bien. Je pense qu'il est impossible de mettre des photos en commentaire et c'est dommage. Par contre, je pense qu'il est possible de t'ajouter comme "utlisateur" tu pourrais alors écrire des articles sur le blog sous ton propre nom. je ne vois que cette possibilité.

John MAES 10/01/2017 08:45

Véritablement une technique qui est intéressante et qui grâce à ton article Annick bien agrémenté de photos montre les résultats et de ce fait donne envie de le réaliser.

Donc pour moi, ce sera l'asso des haricots grimpants (secs) avec les maïs doux le long d'un grillage.

Merci à toi pour ce superbe article.