Comment avoir un bon sol dans la serre ?

Publié le par Annick Boidron

Savez-vous que certains sites conseillent de remplacer régulièrement le sol de la serre sur une hauteur de 50 à 60 cm ! Rien qu'en pensant au nombre de brouettes que cela représente, je me sens soudain toute fatiguée. Jamais je ne ferai ça !

D'autant plus que le sol de ma serre me convient bien : il est léger, souple, d'une belle couleur... on en mangerait ! Si on était une tomate, bien-sûr. Alors, pourquoi le changer ?

Appétissant, non ?

Appétissant, non ?

Ah oui, le sol s'épuiserait et serait plein de maladies ! Mais pourquoi ? Change-t-on le sol de son potager ? Moi je pense qu'on peut prendre soin du sol de sa serre, sans beaucoup d'efforts, comme on prend soin du sol de son potager. Il suffit d'un peu de bon sens. Je vais vous dire comment je fais. C'est ce que j'ai trouvé de plus simple, de moins fatiguant et de plus efficace. Ça ne veut pas dire que c'est la seule bonne façon de procéder.

Garder un sol vivant toute l'année

En hiver, la serre est froide, vide et... couverte. Ce qui signifie que, contrairement au potager, elle ne reçoit ni pluie, ni neige. Bref, elle sèche tout doucement...et de plus en plus profondément. Bien sûr, cela ne fait pas l'affaire de toutes les petites bestioles et autres mycéliums qui y vivent. Dans ces conditions, le sol d'une serre ressemble de plus en plus à ces substrats stériles que l'on voit dans les documentaires des époux Bourguignon.
 

La serre en hiver.

La serre en hiver.

La solution est toute simple : à l'automne, quand les légumes d'été terminent leur production, la terre est encore humide. A ce moment, on peut recouvrir le sol de matière organique : herbe de la dernière tonte, feuilles mortes, légumes en fin de cycle... tout est bon. Cette couverture va maintenir une certaine humidité dans le sol et se décomposera bien plus lentement qu'en été. Mais il faudra peut-être arroser de temps en temps pour empêcher le dessèchement.

Une table pour les travaux d'hiver et des plantes fragiles dont il faut s'occuper sont autant d'occasions de passer du temps dans la serre et de vérifier l'état du sol

Une table pour les travaux d'hiver et des plantes fragiles dont il faut s'occuper sont autant d'occasions de passer du temps dans la serre et de vérifier l'état du sol

Ajoutons à cette couverture végétale quelques millimètres de compost et un peu de fumier bien décomposé : le sol reste vivant et prêt à accueillir de nouvelles cultures au printemps

Sous la couche de matière organique, on retrouve de nombreux vers de terre : le sol est bien vivant.

Sous la couche de matière organique, on retrouve de nombreux vers de terre : le sol est bien vivant.

En été, c'est le même principe : une couverture de matière organique permanente permet de conserver une certaine humidité. J'utilise les tontes d'herbe. C'est un peu compliqué car nous avons une surface de prairie tondue très restreinte et celui-qui-tond-les-pelouses, n'aime pas s'embêter avec le sac de récupération. Mais avec un peu de persuasion, j'arrive à obtenir régulièrement mon petit tas d'herbe.

Le tas d'herbe coupée doit être utilisé immédiatement. Sinon, il chauffe très rapidement et laisse de vilaines marques dans la pelouse.

Le tas d'herbe coupée doit être utilisé immédiatement. Sinon, il chauffe très rapidement et laisse de vilaines marques dans la pelouse.

Il ne me reste plus qu'à la disposer en une couche de 2 ou 3 centimètres d'épaisseur entre les plantes. Cela demande un peu de temps quand les plants sont encore petits mais en une demi-heure, c'est fait !

La serre aujourd'hui avec sa nouvelle couverture d'herbes fraîches.

La serre aujourd'hui avec sa nouvelle couverture d'herbes fraîches.

L'herbe coupée limite l'évaporation, apporte des matières organiques aux vers de terre et à toute la vie du sol. Elle empêche la germination des plantes indésirables. En été, elle se décompose assez rapidement et doit donc être remplacée régulièrement.

La couche d'herbe coupée, si elle n'est pas trop épaisse, ne pourrit pas et s'incorpore au sol.

La couche d'herbe coupée, si elle n'est pas trop épaisse, ne pourrit pas et s'incorpore au sol.

Voilà c'est tout. Et cela suffit pour obtenir un beau sol souple et nourrissant qui n'a pas besoin d'être retourné ni, surtout, remplacé ! Ouf !

Publié dans Serre, Légumes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Estelle 02/06/2017 21:21

Par mesure d'économie, je demande à mon homme de me garder l'herbe tondue pour couvrir mes cultures au potager ou dans les massifs. Pour finir j'en suis même plus satisfaite que le paillis de miscanthus que j'ai essayé cette année.

Agnès 02/06/2017 16:06

Merci pour ces conseils; nous venons d'investir dans une serre tunnel grande et difficile à déplacer et je ne m'étais pas encore pencher sur le sujet du sol.

nonette 02/06/2017 09:45

Bonjour Annick, je procède comme toi, et chaque fois que je plante quelque chose, je n'oublie pas de mettre une ou deux feuilles d'ortie au fond du trou, cela aide la plante a bien démarrer, et contribue à enrichir le sol... cela fait aussi que j'ai des orties qui poussent partout dans mon jardin..mais les papillons les adorent...alors nous en sommes ravis. Très bon week end

Hanna 01/06/2017 23:25

Super intéressant, merci! Et à l'extérieur, comment faire passer l'hiver au potager? Cartons + compost? Feuilles mortes? Engrais verts? Merci pour votre aide!