Atelier découverte des plantes sauvages comestibles à Bouillon

Publié le par Annick Boidron

Le collectif du repair-café de Bouillon organise régulièrement des ateliers de découverte. Une fois de plus, le thème de celui-ci était super-intéressant : les plantes sauvages comestibles.

C'est Anne qui l'a organisé. Guide-nature férue de botanique, elle avait tout préparé minutieusement. Au fait, vous la connaissez, nous avons visité son jardin récemment.

Toutes les activités du repair-café ont lieu à La Poulie, l'ancienne maison du passeur, juste au pied du château et près du pont de Cordemois. Elles sont ouvertes à tous et gratuites.

Petit compte-rendu en images :

C'est parti !

C'est parti !

Nous sommes restés à deux pas du local : dans un rayon de quelques mètres, on peut trouver une multitude de plantes "comestibles".  Mais celles-ci, nous ne les mangerons pas. C'est un des premiers conseils d'Anne : les chiens qui se baladent, la route toute proche, les promeneurs... sont autant de sources de pollution possibles. Nous nous sommes donc contentés d'une simple observation et ce sont les plantes récoltées par Anne dans son propre jardin que nous goûterons.

Premier arrêt juste en face, sous le tilleul : un arbre intéressant à plus d'un titre.

Premier arrêt juste en face, sous le tilleul : un arbre intéressant à plus d'un titre.

Dans l'herbe, nous découvrons deux plantes intéressantes : le plantain dont nous dégusterons plus tard un délicieux pesto, et le trèfle blanc, très apprécié des bourdons.

Atelier découverte des plantes sauvages comestibles à Bouillon
Atelier découverte des plantes sauvages comestibles à Bouillon

Sur les berges de la Semois, pousse du millepertuis. Mais pour en être sûrs, il faut vérifier que ses feuilles sont bien criblées de petits trous. Thésy a (presque) risqué sa vie pour nous ramener un spécimen.

Atelier découverte des plantes sauvages comestibles à Bouillon

Pas facile de se servir d'une loupe de botaniste. Mais Anne nous a appris comment faire : il suffit de placer la lentille devant un œil puis de déplacer l'objet à observer. Verdict : c'était bien du millepertuis.

Atelier découverte des plantes sauvages comestibles à BouillonAtelier découverte des plantes sauvages comestibles à Bouillon

Anne insiste (et elle a bien raison) : avant de consommer une plante, il faut s'assurer de son identification. Pour cela, l'usage d'une flore est indispensable. Et dans le doute... on s'abstient.

Atelier découverte des plantes sauvages comestibles à BouillonAtelier découverte des plantes sauvages comestibles à Bouillon

L'odeur est un indice important pour la détermination. L'épiaire des bois, par exemple, possède une odeur caractéristique, impossible à confondre.

Atelier découverte des plantes sauvages comestibles à BouillonAtelier découverte des plantes sauvages comestibles à Bouillon

Une autre recommandation d'Anne : ne jamais prélever dans la nature plus que ce dont on a besoin. Dans tous les cas, il ne faut jamais prendre plus d'un tiers d'une population de plantes, cela permet à celle-ci de se maintenir... et à nous d'en avoir toujours à disposition.

Anne : convaincante et passionnée.

Anne : convaincante et passionnée.

Allez, retour à La Poulie, pour goûter toutes les plantes que nous venons de découvrir. Enfin, celles qui sont comestibles, car Anne a aussi tenu à nous montrer quelques plantes particulières. Comme cette orchidée sauvage, qu'il vaut mieux photographier que récolter ! Pour rappel : toutes les espèces d'orchidées sauvages sont intégralement protégées en Wallonie.

Atelier découverte des plantes sauvages comestibles à Bouillon

La veille, Anne avait fait une récolte dans son jardin. Elle nous avait préparé toutes sortes de bons petits zakouskis que nous avons dégustés avec un verre de sirop de sureau... maison, bien-sûr !

Atelier découverte des plantes sauvages comestibles à Bouillon
J'observe, je hume...J'observe, je hume...

J'observe, je hume...

... Je déguste ! Pesto de plantain et fromage blanc aux herbes (Egopode, origan, etc...)... Je déguste ! Pesto de plantain et fromage blanc aux herbes (Egopode, origan, etc...)

... Je déguste ! Pesto de plantain et fromage blanc aux herbes (Egopode, origan, etc...)

Vinaigre aux fleurs de sureau : très parfumé !

Vinaigre aux fleurs de sureau : très parfumé !

Nous avons aussi goûté des lentilles au lierre terrestre et une soupe d'épiaire. Tout cela était excellent !

Merci Anne, pour ce superbe atelier qui a dû te demander pas mal de préparations. Nous avons appris plein de choses et, c'est aussi très important : nous nous sommes bien amusés !

Anne Cabus, qui est guide-nature, organise régulièrement dans la région de Bouillon, des promenades à la découverte des plantes sauvages comestibles ou sur d'autres thèmes liés à la botanique et à l'environnement. Si vous voulez être tenus au courant de ses activités (la plupart du temps gratuites !), il suffit d'indiquer vos coordonnées en commentaire ou de me les envoyer en mp, et je les lui transmettrai.

Quant à moi, enthousiasmée par la découverte gastronomique de l'épiaire, je me suis fait un petit plat de pâtes au goût de cèpes dont je vous reparlerai demain. Je suis certaine que la plupart des participants auront également expérimenté l'une ou l'autre petite recette.

Bonne journée et à demain.

Publié dans Plantes sauvages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

janssen chloe 14/10/2018 11:02

Bonjour je suis intéressée par ces visites, je vous laisse mon mail chloe.janssen@hotmail.com
merci

Annick Boidron 16/10/2018 16:54

OK, je transmets à Anne

Agathe SALMON 09/07/2018 08:20

oui, oui, oui, j'aimerais bien être informée des sorties nature sur les plantes sauvages comestibles d'Anne. Même si j'habite en Seine et Marne, je m'arrangerais pour venir de temps en temps. Moi aussi je cuisine avec des plantes, dites parfois "mauvaises herbes" et c'est tellement excitant !!
Merci pour le partage

Annick Boidron 16/10/2018 16:58

Bonjour, je veux bien transmettre votre mail à Anne pour qu'elle vous contacte quand elle organisera une journée de découverte mais... je n'ai pas votre mail ! Vous pouvez me l'envoyer en MP. Merci à vous pour votre intéret

anne 25/06/2018 19:05

Merci Annick pour cet article sur ton blog !
c'est vraie j'aime la nature, faire des découvertes, la goûter aussi !
anne

anne 25/06/2018 19:02

Merci Annick pour ton blog !
anne

catherine 19/06/2018 22:27

j'admire les personnes qui ont le savoir des plantes sauvages comestibles! pour ma part, je connais très mal toutes ces plantes et j'ai peur de m'intoxiquer en les mangeant...
merci de ce compte rendu, bonne soirée Annick, bises

Annick Boidron 20/06/2018 09:49

C'est la voix de la sagesse ! En ce qui me concerne, je fais comme avec les champignons : j'attends d'être sûre de les reconnaître avant de les manger ! Mais je trouve ça magique : me cantonnant à quelques espèces, je n'imaginais pas qu'il existait une telle diversité de goût ! Encore un domaine à explorer !
Bonne journée, Catherine.

Françoise Lormiez 19/06/2018 13:41

Super reportage sur un très beau moment de convivialité avec la nature. Merci à Annick et à Anne.

Annick Boidron 20/06/2018 09:40

Coucou Françoise. Oui, j'ai vraiment adoré suivre cet atelier et j'ai envie d'essayer toutes sortes de recettes