Journal du 30 juillet : les menthes vont mourir, sauve qui peut !

Publié le par Annick Boidron

Je n'ai pas encore trouvé le temps d'appliquer la fameuse méthode Rahir. Mais hier, c'était décidé, j'allais le faire ! Hélas, c'était compter sans les aléas de la vie de jardinière : j'ai dû changer mes plans en dernière minute ! Voici l'histoire d'un sauvetage... ou en tout cas d'une tentative.

Ceci est un pot de menthe... cherchez la menthe !

Ceci est un pot de menthe... cherchez la menthe !

Que ceux qui (à tort) me considèrent comme une jardinière compétente et efficace en toutes circonstances, ferment leurs yeux et leurs oreilles : j'ai carrément laissé (presque) crever mes petites menthes.

Pourtant, j'y tiens. Pour vous en convaincre, je vous invite à relire ces articles de l'année dernière :

Le temps passe... Cette année-ci, j'avais trouvé malin d'aligner mes pots en bordure de potager, entre des menthes "spéciales pour le thé" installées en pleine terre. Résultat : devenues invisibles sous la végétation, les menthes en pots privées d'arrosage, de nourriture et, finalement, de lumière, n'ont pas apprécié.

Voilà, c'était là ! Vous m'excuserez si, en découvrant le désastre, je n'ai pas eu la présence d'esprit de prendre une photo. Celle-ci est "a posteriori", les pots sont partis. De toutes façons, ça ne change rien : on ne les voyait plus !

Voilà, c'était là ! Vous m'excuserez si, en découvrant le désastre, je n'ai pas eu la présence d'esprit de prendre une photo. Celle-ci est "a posteriori", les pots sont partis. De toutes façons, ça ne change rien : on ne les voyait plus !

Vous ne pouvez pas imaginer la bouffée de culpabilité ! Les plantes reçues sont pour moi les plus précieuses. Il fallait que je libère ma conscience au plus vite : j'ai tenté une réanimation, toutes affaires cessantes.

D'abord, une petite trempette.

J'ai toujours une bassine à moitié remplie d'eau pour ce genre de situation.

J'ai toujours une bassine à moitié remplie d'eau pour ce genre de situation.

Heureusement, même si certains feuillages semblent complètement desséchés, dans la terre, les rhizomes sont encore bien frais. Et tant qu'il y a de la vie, n'est-ce pas... ?

Journal du 30 juillet : les menthes vont mourir, sauve qui peut !

Malheureusement, je suis en pénurie de pots en terre-cuite. Pour certaines menthes très vigoureuses, un contenant plus grand s'imposerait : c'est qu'une fois en forme, elles manquent vite d'espace. Je n'ai tout de même pas pu me résoudre à utiliser des pots en plastique : j'ai réutilisé les anciens pots. J'arriverai bien un jour à trouver, pas trop loin de chez moi, de beaux grands pots en terre bien larges comme en Angleterre.

Un peu à l'étroit... je dois absolument prévoir des contenants plus larges et plus bas pour mes menthes.

Un peu à l'étroit... je dois absolument prévoir des contenants plus larges et plus bas pour mes menthes.

Je leur ai installé un nouvel endroit rien que pour elles, à mi-ombre et bien en vue en bordure de pelouse. Je ne risque plus de les oublier.

Je vais bien prendre soin de vous, mes petites menthes... maintenant.

Je vais bien prendre soin de vous, mes petites menthes... maintenant.

L'arrosoir fait office de pense-bête... est-il besoin d'expliquer ?

Et cette fameuse méthode Rahir, me direz-vous ? Vous la connaissez, j'en suis sûre. Mais si vous n'avez pas lu l'article qui l'explique (jardin à Welekete - Pascale Rahir), voici le lien ci-dessous. Je vous montrerai demain comment j'ai mis en pratique ces bons conseils... enfin, si j'ai fini mes confitures !

A demain, alors.

Publié dans technique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Agatheb2k 31/07/2020 16:59

Pour éviter de les perdre, j'ai semi-enterré les pots de ces plantes qui aiment leurs aises et je régénère leur contenu avec les rhizomes qui survivent en liberté (j'avais planté directement la première année)... mais il est vrai que je n'ai pas une collection mais juste 2 variétés, accompagnées d'un pied d'agastache, d'un pot de mélisse et d'un de marjolaine ;)

Valérie 31/07/2020 16:32

Courage Annick, en général la menthe est increvable. La mienne est souvent attaquée par les acariens quand les températures montent sur mon balcon, puis elle repart toujours à l'automne. Et puis quel jardinier n'a jamais eu une plante sur la conscience ? ;-)
Amicalement
Valérie

Pantoufle 31/07/2020 15:34

Ha ba tient, on est dans le même bateau ! :P
Enfin, ici c'est seulement la glaciale au final qui est morte, plus rien à sauver, et c'est là que je me félicite de l'avoir offerte à pas mal de monde, elle me reviendra peut être grave à ça. ;)
Je croyais t'avoir aussi donné la "ananas" apparemment non, je t'en enverrai à l'occasion, ainsi qu'une autre qui sent très bon et qui faisait parti du jardin, je ne connais pas son nom, mais elle s'est bien étoffée :)
La sécheresse ça fait toujours faire des bêtises, on ne peut pas être partout, et j'ai aussi perdu une bouture d'une voisine, ainsi qu'un des 2 bébés hostas de Jacqueline :( Les limaces sont les vilaines responsables pour ce dernier, et mon temps de réaction trop lent à les remettre en pot :(
Enfin, il faut se consoler, on peut toujours retrouver les plantes, par les copines, à force de les multiplier et de les propager, c'est ça l'avantage ! :)
Bises Annick, et bon sauvetage !

Domiique 31/07/2020 13:49

Hello Annick
Après avoir lu Didier Willery ,je plante mes menthes en pleine terre dans mes massifs et plus en pot (meilleur moyen de les perdre selon lui ),elles se mélangent aux autres plantes sans prendre le dessus .Ce sont des voyageuses qui se déplacent pour chercher leur nourriture et non des envahisseuses (sauf si elles sont plantées seules,alors là elles galopent !).
J'en ai une panachée ravissante qui suit avec tout !
Bonne journée !

Annick Boidron 31/07/2020 14:35

Bonjour Dominique,

Oui, l'idéal serait en effet de les mettre en pleine terre mais j'ai déjà eu trop de blagues avec les menthes, même mélangées à d'autres plantes. Les pots ce n'est pas l'idéal mais en changeant la terre tous les ans, ça va. Le mieux, ce sont les grands pots peu profonds dans lesquels elles peuvent étendre leurs rhizomes mais je n'en ai que deux... j'attends un prochain voyage en Angleterre pour en racheter mais j'ai l'impression que ce ne sara pas pour tout de suite. Bonne journée à toi aussi