4 septembre : plantations devant la maison en sol sec

Publié le par Annick Boidron

Une mince bande de terre au Sud, coincée entre des pavés et du tarmac, ce n'est déjà pas une petite affaire. Mais lorsqu'en plus cette zone est située devant la maison, là où on gare les voitures, c'est une invitation à la procrastination. 

Mais voilà, c'est comme le ménage : à un moment donné, ça devient si sale que j'ai honte et que je me mets à la tâche. Parfois en râlant, il est vrai. Bon, finalement, c'était encore amusant à faire et je ne regrette pas l'effort !

Je vous montre quand même de quoi on parle :

Il y a deux ans, c'était comme ça : du côté route, une haie de buis de plus en plus large, de plus en plus haute et... de plus en plus malade délimitait un trottoir... de plus en plus impraticable.

Il y a deux ans, c'était comme ça : du côté route, une haie de buis de plus en plus large, de plus en plus haute et... de plus en plus malade délimitait un trottoir... de plus en plus impraticable.

Nous avons tout coupé et j'ai semé à l'emplacement un engrais vert mellifère de chez Semailles et un fond de sachet d' Eschscholtzia ... en attendant une inspiration.

En mai puis en juillet
En mai puis en juillet

En mai puis en juillet

Jusqu'en juillet et même un peu plus tard, ça allait : l'engrais vert mellifère constitué de moutarde, de phacélie et de sarrasin constituait une petite haie. Cette bande de végétation a fait aussi office de test : comme les voitures se garent le long de cette bande, je prévoyais que mes visiteurs piétineraient rapidement la végétation, voire même rouleraient de dessus. J'avoue que je les avais sous-estimés. Ou alors, j'ai eu de la chance !

Mais maintenant, l'engrais vert a terminé son cycle, c'est tout sec et pas beau.

C'est la fin de l'engrais vert. J'ai récolté les graines de moutarde puis j'ai tout coupé... J'ai tout de même laissé quelques Eschscholtzia qui vont peut-être fleurir.

C'est la fin de l'engrais vert. J'ai récolté les graines de moutarde puis j'ai tout coupé... J'ai tout de même laissé quelques Eschscholtzia qui vont peut-être fleurir.

Je ne voulais pas planter à sa place un succédané de buis. J'avais envie de quelque chose un peu plus ébouriffé et varié, correspondant mieux à l'esprit du jardin. Mais, en même temps, il n'était pas question d'utiliser des plantes délicates nécessitant de nombreux arrosages en été. Un semis spontané de stipa tenuissima m'a montré la voie.

Le stipa est au centre, perdu dans les moutardes.

Le stipa est au centre, perdu dans les moutardes.

Il y avait aussi quelques semis spontanés de lavande entre les pavés : elles vont constituer la base avec les stipas.

4 septembre : plantations devant la maison en sol sec

Les stipas et les lavandes sont tous des semis spontanés récupérés ici-et-là dans le jardin. A cette base, j'ai ajouté des hysopes (semis perso) et quatre boutures de romarin qui me restaient.

Hysope et romarinHysope et romarin

Hysope et romarin

On va dire que les plantes précédentes constituent l'ossature de ma plate-bande. Entre elles, j'ai planté toutes sortes de thyms rampants et de sariette des montagne, rampante, elle aussi. Je n'ai eu qu'à les prélever sur ceux qui poussent déjà au jardin.

Il suffit de soulever les plants branches de thym qui courent sur le sol pour découvrir des "marcottes" naturelles qu'il suffit de prélever et de repiquer.
Il suffit de soulever les plants branches de thym qui courent sur le sol pour découvrir des "marcottes" naturelles qu'il suffit de prélever et de repiquer.

Il suffit de soulever les plants branches de thym qui courent sur le sol pour découvrir des "marcottes" naturelles qu'il suffit de prélever et de repiquer.

J'espère ainsi former un tapis qui protègera le sol et dissimulera l'horrible limite avec le tarmac.

A l'exception des stipas, toutes ces plantes fleurissent et sont mellifères. Mais tout de même, un peu de couleur ne ferait pas de mal. Comme c'est la saison des bulbes, j'en ai acheté quelques sachets par trop chers (toujours cette méfiance envers les visiteurs-piétineurs)

40 alliums et 70 tulipes botaniques pour 9 euros.
40 alliums et 70 tulipes botaniques pour 9 euros.
40 alliums et 70 tulipes botaniques pour 9 euros.

40 alliums et 70 tulipes botaniques pour 9 euros.

Je les ai disséminés un peu tout le long. J'espère qu'à plus ou moins longue échéance, ils vont se naturaliser et que leurs tiges traverseront le tapis de thyms rampants.

Non, non !  Je n'ai pas oublié de les enterrer. J'ai même ajouté une petite étiquette à CHAQUE bulbe !

Non, non ! Je n'ai pas oublié de les enterrer. J'ai même ajouté une petite étiquette à CHAQUE bulbe !

Enfin, j'ai tout de même laissé en place quelques verveines de Buenos Aires qui s'étaient installées là toutes seules. Je me dis que ça pourrait être joli et qu'elles apporteraient un peu de hauteur à l'ensemble sans bloquer la lumière. Mais tiendront-elles le coup ? On verra, c'est un essai.

4 septembre : plantations devant la maison en sol sec

Et voilà ce que ça donne :

Vers le haut et puis vers le bas de la rue.
Vers le haut et puis vers le bas de la rue.

Vers le haut et puis vers le bas de la rue.

D'accord, ça ne donne pas grand-chose ! En tout cas pour le moment. Car j'espère bien, après l'hiver, pouvoir vous montrer des photos d'une rangée de plantes ondulant sous le vent, bourdonnante d'abeilles et même, espérons-le, parsemée de touches colorées.

Aaaaaaaaaaaaaah ! C'est bon aussi de rêver un peu.

A bientôt.

Publié dans Fleurs, Journal du jardin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pantoufle 10/09/2020 16:41

Ha pour un beau changement, c'est un beau changement ! Je suis sure que ce sera une réussite, et comme je vois avec les yeux de l'amour jardinier, je vois déjà les photos de l'année prochaine ;) Les alliums par 40, quelle aubaine ! Ici ça reste des petites quantités, du coup il faut en acheter beauuucoup ! Le buis ne te manquera pas je pense ;) Allez à l'année prochaine jolie plate bande !
Bises Annick ! PS : j'ai refais des semis en vrac dans les trous du bac de panais, et là c'est la FOLIE !!! Jamais vu autant de bébé panais de ma vie :P J'espère pouvoir en repiquer certains, car tel quel ils vont manquer de place, c'est dire !

christine 09/09/2020 08:53

Coucou Annick
C'est vrai que les engrais vert c'est joli un moment avant de devenir moche, au printemps tu auras des butineurs bienheureux de trouver là un lieu ou la pitance sera nourricière
Ici devant la maison j'ai installé juste avant la bande de bitume quelques plantes solides et résistantes, pavot de californie, oreille d'ours, tapis d'argent etc... heureusement que j'y gare la voiture sinon la tondeuse communale aurait vite fait de tout ratiboiser, on se moque bien des fleurs ici, les gens virent même les nids d'hirondelles c'est dire
Vivement les prochaines semaines
bises

catherine 07/09/2020 09:26

tu as eu raison de faire cette plate bande variée, ça sera très joli , et beaucoup plus agréable à regarder qu'une petite haie de buis.. bonne semaine Annick

Cassiope 06/09/2020 20:28

ce qui marche bien chez moi, plein ouest, entre des dalles de rue et zéro arosage ce sont les campanules, l'espèce rampante. J'en ai planté qq unes et elles se sont étendues tout le long de la facade. Très jolies en mai avec une petite re-fleuraison en septembre....

Annick Boidron 06/09/2020 20:30

Bonjour cassiope, j'ime aussi beaucoup les campanules mais j'ai bien peur qu'en terrain sec et plein soleil elles n'assurent pas. ce n'est pas grave, il y a d'autres endroits au jardin. Est-ce que tu peux me dire quelle variété tu plantes à l'ouest ?

Fatima 06/09/2020 06:43

Ça va être joli tout ça !! Bon dimanche

Cassiope 11/09/2020 21:52

Bonjour Annick, je ne sais pas leur nom, elles sont présentes depuis 30 ans dans le jardin et 10 ou 15 ans devant, je les multiplie facilement. Très basses, petites clochettes mauves, une espèce très courrante. Incroyablement , elles ont résisté à la sécheresse de ces derniers étés sans que jamais je ne les arrose.

Annick Boidron 06/09/2020 20:30

Je l'espère, Fatima. A bientôt et.. Bonne semaine (le temps passe vite)

Marie 06/09/2020 00:03

Quel aménagement intelligent ! Et nul doute que ce sera très joli !

Annick Boidron 06/09/2020 20:31

ça devrait être joli, en tout cas, c'est le but. mais avec les plantes, rien n'est jamais acquis. merci pour le commentaire.

Natacha 05/09/2020 20:53

Très beau travail et le choix des plantes parait très judicieux ! Il faudra nous montrer ce que ça donne l'été prochain ! Bon week-end.

Annick Boidron 06/09/2020 20:32

Merci Natacha. Je n'y manquerai pas. En espérant que le résultat correspondra à mes attentes. Bonne soirée.

Rahir Pascale 05/09/2020 17:53

Ca va être beauuuuuu ! T'inquiètes pas pour les verveines. En coin sec (comme le tien) elle passent même les hivers plus rudes. J'ai beaucoup aimé tes photos avant après. Bises

Annick Boidron 05/09/2020 18:17

Coucou Pascale, en fait ce qui m'inquiète avec les verveines, c'est qu'on me les casse. POur le reste je leur fait confiance... Bisous.

Dominique 05/09/2020 14:13

Cela va être très beau !
Pour les verveines de Buenos Aires pas de problèmes ; chez moi elle poussent en sol riche mais se resèment dans les joints de l'allée ! elles supportent tout je pense sauf les grands froids peut être ...
Bon Weekend

Annick Boidron 05/09/2020 18:20

Oui Dominique, vois le commentaire de Pascale ci-dessus. elle sait de quoi elle parle : elle habite un des coins où il fait le plus froid en Belgique. Les verveines de buenos aires se ressèment partout ici aussi, surtout dans le potager où je les récupère. C'est une plante bien pratique, je trouve. Bon week-end aussi.

Marcelle 05/09/2020 12:57

merci pour ces belles photos

Annick Boidron 05/09/2020 18:20

Merci Marcelle