La tomate qui n'a pas gelé

Publié le par Annick Boidron

Bon, les dernières gelées ont été catastrophiques : ratiboisées les asperges, les figues dont j'étais si fières, les belles pousses roses des piéris, les kiwaïs et bien d'autres encore. Pour dire une banalité : je n'avais jamais vu ça ! Et c'est vrai.

Mais dans ce carnage, une petite tomate résiste encore et toujours... au froid et au gel.

Encore une tomate dans les poireaux

Déjà l'année passée, une tomate avait germé dans mon semis de poireaux. Je l'avais bien soigneusement repiquée et conservée à l'intérieur tandis que les poireaux continuaient leur croissance dans la serre.

Résultat : un plant très en avance sur les autres. J'ai tenu compte de ces observations pour mes semis de 2017.

Je viens de parcourir l'article du lien ci-dessus et j'ai souri en lisant la phrase suivante :  J'ai posé mes pots tout contre la fenêtre, c'est pourquoi je n'en ai fait que 12. Hum... depuis-lors, j'ai reçu toutes sortes des graines de toutes sortes de variétés de tomates et, même si je n'ai pas pu les semer toutes, la liste s'est considérablement allongée. Voici à quoi ressemblent mes plants de tomates cultivés à l'intérieur pour le moment :

Des tiges assez costaudes, des tomates en bonne santé... mais encore un peu trop degingandées à mon goût. Enfin, ça ira !

Des tiges assez costaudes, des tomates en bonne santé... mais encore un peu trop degingandées à mon goût. Enfin, ça ira !

La tomate qui n'a pas gelé

C'est aussi une tomate qui est née en février, par hasard, dans mon semis de poireaux démarré à l'intérieur. Cette fois, dès la germination des poireaux début mars, j'ai sorti le cageot dans la serre : je ne donnais pas cher de sa peau.

Mais à ma plus grande surprise, le petit plant de tomates, qui a pourtant subi pas mal de nuits de gel, entrecoupées de périodes très chaudes, a survécu. Et même, il s'est développé.

Et plus fort encore, elle a survécu à ces dernières nuits de gel où la température dans la serre est descendue à - 5°.

Cette tomate serait-elle plus résistante au gel ?

Cette tomate serait-elle plus résistante au gel ?

Et elle est toujours là, imperturbable. Bien-sûr, elle est beaucoup plus petite que les plants restés à l'intérieur mais elle est aussi beaucoup plus trapue. Je n'aurais jamais pensé qu'un pied de tomates aurait survécut à des températures négatives et encore moins à plusieurs nuits de gel à -5° consécutives.

Les poireaux auraient-ils un effet protecteur ?

Les poireaux auraient-ils un effet protecteur ?

Une autre petite costaude

Cette toute petite plante, encore au stade de cotylédons est également apparue spontanément dans un pot de terreau qui a passé l'hiver dans la serre. Tout aussi étonnamment, ce tout jeune plant a aussi résisté aux gelées.

Celle-ci est toute seule, sans aucune protection et pourtant, elle n'a pas gelé. Va-t-elle continuer à se développer ?

Celle-ci est toute seule, sans aucune protection et pourtant, elle n'a pas gelé. Va-t-elle continuer à se développer ?

Des explications ?

J'ai fait une recherche sur Internet, je ne trouve rien sur la résistance des tomates au gel sinon que... elles ne résistent pas ! Pourtant, j'ai sous les yeux la preuve du contraire. Alors, s'agit-il d'une variété qui supporte mieux le gel que les autres ? Les jeunes plants qui poussent dans des conditions difficiles seraient-ils plus résistants ? Je n'ai pas la réponse.

J'ignore de quelle(s) variété(s) il s'agit mais il est bien évident que je vais conserver ces deux plants pour le savoir.

Le fait que des tomates poussent dans mes différents semis n'a rien d'étonnant puisque je les réalise dans un mélange comprenant souvent du compost "maison" dans lequel se trouvent certainement beaucoup de graines de tomates.

L'année prochaine...

Pour voir un peu, je ferai "exprès" un semis poireaux + tomates que je sortirai tout de suite après la germination. Les résultats seront peut-être intéressants.

Une fois de plus : à suivre...

Publié dans Légumes, Serre

Commenter cet article

Nat 22/04/2017 23:28

Mi mars j'ai fais le pari bien audacieux de mettre 3 de mes plants de tomates en pleine terre au vue des températures plus que printanières que nous avons eu ... Les 3 cœurs de bœuf se portent très bien malgré les températures négatives que nous avons eu 4 jours de suite en nord Isère mais j'avais pris la petite précaution de mettre des cloches en plastique en prévision de la chute des températures ! Ouf :o) Il y a des semis naturels de tomates cerises qui poussent aussi sans protection en pleine terre ils n'ont pas bronché malgré le vent et la fraicheur, ils semblent plus résistants en étant directement dehors effectivement, mais poussent bien sur nettement moins vite. ils se rattraperont plus tard :o) On voit bien que la pousse ralentie même chez les fèves et les radis quand le temps change et qu'il fait plus frais. L'avantage c'est qu'il n'y a pas de limaces entre la sécheresse et la fraicheur. Je n'ai pas trouvé de fourmis ou de pucerons sur les fèves uniquement sur les rosiers.
Mais je surveille pour voir la danse des fourmis :o) Bon dimanche

Annick Boidron 23/04/2017 16:43

Je trouve que c'est une bonne idée de faire de temps en temps des "paris audacieux" , on a parfois des surprises intéressantes. J'espère que le froid a zigouillé une bonne partie des limaces... mais pas trop... il faut que les merles et les grises mangent. Bon dimanche également (ou ce qu'il en reste)

Nonette 22/04/2017 21:55

Étonnant . La nature n'en fini pas de nous surprendre.mes tomates ne sont pas aussi avancées que les votre, elles sont encore minuscules, je prends la leçon l'année prochaine toutes à la fenêtre dans la maison et pas dans la buanderie, le manque de lumière à fait qu'elles ont poussées et se sont épuisées puis sont mortes,j'ai donc ressème et cela va mieux.j'apprends de mes erreurs, quelle tristesse d'avoir perdu des plantes à cause du froid, je compatis sincèrement.bon dimanche.a bientôt

Annick Boidron 23/04/2017 16:45

Apprendre de ses erreurs...je crois qu'on fait ça toute sa vie de jardinière (enfin, toute sa vie). C'est rageant de perdre des plantes à cause du froid mais je pense que certaines s'en remettrons. heureusement que notre survie n'en dépend pas. Je pense aux agriculteurs qui ont eu à subir des pertes parfois catastrophiques. Bonne journée Nonette

catherine 22/04/2017 14:31

c'est dommage pour toutes tes plantes grillées, je compatis, je comprends que tu aies mal au coeur..
j'ai planté déjà mes pieds de tomates dans les deux serres (en verre et au potager), cette semaine et ce matin..ici les températures ne sont pas descendues en dessous de 6°C, les pieds avaient une belle taille, j'ai pu enterrer au moins 20 cm de tige,
les graines que tu m'as envoyées ont germé, mais elles sont encore trop petites, elles attendront!
as tu reçu les petits gunnera? (envoyés mardi)
bon we! à bientôt

Annick Boidron 23/04/2017 16:49

Coucou catherine,
Pas de petits gunneras à l'horizon... En Belgique le facteur ne passe pas le samedi alors ils seront peut-être là demain. Quoi qu'il en soit, merci. Ne t'étonne pas si je ne donne pas de nouvelles car je pars une semaine. Mais quelqu'un sera là pour s'en occuper. Je t'ai envoyé des pulmonaires et quelques brins d'aspérule que tu reconnaîtras. Les bulbes sont des chionodoxa (gloire des neiges). Le colis n'est parti que vendredi (envoyé de France). Je prépare un baquet avec de la terre et de l'eau pour les gunneras. A bientôt